Ripple Ventures conclut un premier contrat de 14 millions de dollars canadiens pour un nouveau fonds d'opportunités


Ripple Ventures, une entreprise de Toronto spécialisée dans le capital-risque de départ, a procédé à une première clôture de 14 millions de dollars canadiens (10 millions de dollars américains) pour son nouveau fonds d’opportunité.

Les investisseurs du fonds comprennent des investisseurs de type « return, family office » du premier fonds de Ripple, tels que la famille Kimel. La clôture initiale a également inclus de nouveaux « investisseurs stratégiques », Round13 Capital, JDF Capital Partners, Bluesky Equities, le co-fondateur et PDG de Coinsquare, Cole Diamond, et plusieurs family offices dont le Belz Family Office.

« Si ce fonds a été créé, c’est parce que nos investisseurs ont tenu à investir alors que le marché était disloqué. »

Matt Cohen, fondateur et associé directeur de Ripple, a déclaré à BetaKit que la firme prévoit d’augmenter la taille du fonds, mais qu’elle ne dévoilerait pas d’objectif. Il a déclaré que l’Opportunity Fund « ajoutera des investisseurs dans les mois à venir ».

Grâce à ce nouveau fonds, Ripple prévoit d’investir dans des entreprises au stade du démarrage et des premières étapes de leur croissance, en se concentrant sur les entreprises basées à Toronto, Waterloo, Montréal, New York et Boston. Poursuivant sa thèse d’investissement dans les logiciels B2B, l’Opportunity Fund investira dans des entreprises ayant des revenus annuels récurrents de 500 000 dollars ou plus.

M. Cohen a expliqué à BetaKit que la firme avait prévu de lever un Fonds II en 2020 avant que l’impact économique de COVID-19 ne se fasse sentir. Puis, début février, ses investisseurs du Fonds I ont encouragé Ripple à accélérer ce processus et à développer l’Opportunity Fund.

« L’impulsion pour ce fonds est maintenant due au fait que nos investisseurs étaient intransigeants sur l’investissement alors que le marché était disloqué », a déclaré M. Cohen, notant leur désir de financer les entreprises en phase de démarrage ayant besoin d’un financement provisoire pour les aider à traverser cette période difficile.

Les projets de développement du Fonds d’opportunités ont commencé en février et ont été clôturés en un mois, a déclaré M. Cohen.

De gauche à droite : Dominic Lau (associé), Michael Garbe (associé gérant), Matt Cohen (fondateur) et Josh Garbe (associé).

Il existe plusieurs types de fonds d’opportunité, notamment lorsqu’une entreprise semble avoir l’occasion d’investir dans des sociétés en phase avancée de développement. Ce n’est pas le cas du nouveau fonds de Ripple. La société de capital-risque prévoit d’effectuer de nouveaux investissements par le biais du fonds, mais a décidé de l’appeler l’Opportunity Fund « given the opportunity with COVID », a déclaré M. Cohen à BetaKit.

« Nous ne voulions pas l’appeler Fonds II, parce que nous ne pouvions pas vraiment lever un Fonds II complet. Et notre Fonds II allait être beaucoup plus important que cette clôture initiale », a déclaré le co-fondateur. Nos investisseurs sont ceux qui ont dit en gros : « Nous pensons que vous devriez profiter des opportunités du marché en aidant les entreprises ».

Pour son Fonds I, qui a clôturé à 10 millions de dollars en 2018, Ripple s’est concentré sur les entreprises en phase de préamorçage et d’amorçage. Selon M. Cohen, la thèse qui sous-tend le Fonds d’opportunités est très similaire à celle du Fonds I, la principale différence étant que le nouveau fonds investira dans des entreprises qui recherchent ce qu’il appelle un financement « de l’amorçage à l’amorçage plus » pour les aider à passer à une série A.

« Ce n’est un secret pour personne que les entreprises de toutes tailles et de toutes industries ressentent la pression de la crise mondiale », a déclaré M. Cohen à BetaKit. « Même les meilleures entreprises recherchent des injections de capitaux pour renforcer leur bilan ou soutenir leurs activités ».

RELATIVES : Soutenu par Scott Lake, co-fondateur de Shopify, RiSC Capital lance un nouveau fonds de démarrage axé sur les technologies de pointe

« Plus que jamais, les fondateurs recherchent des partenaires pour agir comme un phare et les guider à travers cette tempête », a-t-il ajouté. « Nous cherchons à tirer parti de ce fonds pour soutenir les jeunes pousses en phase de démarrage qui ont des produits éprouvés et qui cherchent à capitaliser dans cet environnement ».

Ripple cherche à travailler en étroite collaboration avec les entreprises de son portefeuille. Après la clôture de son Fonds I, la société a lancé un incubateur basé à Toronto, qu’elle appelle « The Tank ». Avec un portefeuille d’entreprises en phase de démarrage, Cohen a expliqué que ses entreprises sont habituées au travail à distance et ont pu facilement passer à la nouvelle réalité de la distance sociale.

L’Opportunity Fund investira entre 1 et 2 millions de dollars US pour un maximum de 10 entreprises au cours des 18 prochains mois. Le fonds a déjà son premier investissement, Rose Rocket, une plate-forme logicielle de gestion des transports basée à Toronto et destinée à l’industrie du camionnage.

Compte tenu du changement dans le monde dû à COVID-19, nous avons constaté des changements fondamentaux dans la manière dont les startups doivent s’adapter à la nouvelle réalité des startups », a déclaré M. Cohen. « Cette pandémie offre de nouvelles opportunités à long terme sur des marchés jusqu’alors inconnus ».

Source de l’image Ripple Ventures



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires