Révolte des utilisateurs de la base de données des clés suite à l'acquisition de Zoom



Dans le but de apaiser les inquiétudes concernant la vie privéeLe géant de la vidéoconférence Zoom a fait l’acquisition aujourd’hui de la plateforme de messagerie et de partage de fichiers cryptés Keybase.

Mais les utilisateurs de Keybase ne sont pas contents – et certains menacent même de supprimer leurs comptes.

Zoom annoncé l’accord conclu plus tôt dans la journée, ce qui signifie que le service de chat vidéo – qui a a vu une augmentation massive de l’utilisation au milieu des verrouillages mondiaux des coronavirus – est maintenant sérieuse sur le renforcement de sa vie privée par le cryptage. (En d’autres termes, plus aucun Bombardement à effet de zoom.)

Mais l’acquisition semble avoir eu la conséquence involontaire de mettre en colère une base d’utilisateurs fidèles de Keybase, qui a bombardé le co-fondateur de Keybase, Chris Coyne, de messages de colère sur Twitter.

Certains utilisateurs ont accusé Keybase, une plate-forme qui s’enorgueillit de la protection de la vie privée et du cryptage des utilisateurs, de se vendre à une société qui a a fait l’objet de critiques sévères pour son manque d’une part.

« Comment puis-je supprimer mon compte ? Je n’ai pas trouvé le bouton dans les paramètres, » un utilisateur a twitté. Ce sentiment a été largement partagé.

Un expert en matière de protection de la vie privée et les récits de l’animateur du podcast Crypt Matt Odell dirige le « plus grand groupe de clés centré sur les bitcoins », bitcoinkeybase.com. Il a déclaré à Decrypt que « en tant qu’utilisateur de Keybase, cela craint vraiment, mais sur une note positive, il est bon de voir le cryptage de bout en bout devenir une exigence courante ».

Odell a ajouté que l’accord semble être « principalement un acquihire », faisant référence à la façon dont une entreprise pourrait en acquérir une autre principalement pour utiliser les compétences et l’expertise de son personnel, plutôt que d’intégrer directement les produits de l’entreprise acquise.

« Les développeurs de Keybase vont probablement intégrer certaines de leurs fonctionnalités directement dans les applications fermées de Zoom, alors que le produit principal Keybase reçoit moins de ressources de développement et est finalement éliminé », a déclaré M. Odell. « Les utilisateurs devraient exiger que Zoom rende leur client open source afin d’atténuer réellement les problèmes de confidentialité ».

D’autres critiques, en revanche, ont été moins indulgentes.

Andrew Torba, PDG de Gab, a déclaré Décrypter que Keybase s’est vendu pour toutes les mauvaises raisons. « Il est décevant de voir Keybase se vendre à une entreprise de 700 employés en Chine qui a ouvertement admis avoir acheminé des données par le biais de serveurs chinois parmi d’autres activités douteuses », a-t-il déclaré.

Torba a dit précédemment Décrypter l’année dernière que Gab, une « société de logiciels de libre expression » qui a été critiquée pour avoir prétendument fourni un espace sûr pour les discours de haine, prévu de bifurquer de KeybaseEn cas d’urgence, il faut supprimer le « shitcoin » Stellar et le remplacer par Bitcoin.

« Nous sommes fiers d’offrir le Gab Chat, une alternative chiffrée de bout en bout à Keybase, et nous lancerons bientôt ON, notre alternative de vidéoconférence à Zoom », a déclaré M. Torba.

La nouvelle de l’acquisition de Keybase se traduit par un mécontentement à l’égard des médias sociaux et des plateformes de messagerie centralisés s’intensifie en ligneCes réseaux se déplacent de plus en plus pour contrôler leur contenu. Cela a amené des investisseurs en capital-risque, tels que Tyler et Cameron Winklevoss, à demander aux entrepreneurs de mettre en place des plateformes résistantes à la censure pour l’ère du Web3.

Pour l’instant, on ne sait pas ce qu’il adviendra de Keybase après l’achat de Zoom. A article de l’équipe de Keybase a indiqué que, pour l’instant, il s’agit de « contribuer à rendre Zoom encore plus sûr ».

La société a également déclaré que « si quelque chose change dans la disponibilité de Keybase, nos utilisateurs seront avertis en temps voulu ».

Keybase n’a pas répondu à DécrypterLa demande de commentaires de la Commission.



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires