OKX étend ses opérations aux EAU avec l’obtention d’une licence provisoire à Dubaï.

La bourse sud-coréenne, OKX, a annoncé avoir reçu une licence d’actif virtuel temporaire à Dubaï. Selon le communiqué, la licence a été délivrée par la Dubai Virtual Assets Regulatory Authority (VARA).

OKX obtient une licence auprès du régulateur de Dubaï.

La licence permettra à OKX d’offrir des services et certains produits aux investisseurs à travers les EAU. Suite à l’approbation, OKX prévoit de construire un hub régional dans la ville, selon le PDG Lennix Lai.


Il a déclaré : « OKX s’est engagé à développer à la fois son équipe et l’infrastructure nécessaire aux Émirats arabes-unis. Le choix de Dubaï par OKX s’est traduit par la croissance de l’écosystème cryptographique local du marché et le « cadre réglementaire équilibré ».

Les Émirats arabes unis sont devenus l’un des plus grands marchés de crypto-monnaie de la région, selon les données compilées par Chainalysis. Il vise à attirer certaines des plus grandes sociétés mondiales de crypto-monnaie et de fintech du monde entier.

A lire aussi : Le promoteur immobilier canadien Courtemanche accepte désormais les paiements cryptographiques.

Plusieurs approbations réglementaires à Dubaï

En fait, OKX n’est que la dernière d’une série d’approbations par les autorités des Émirats arabes unis jusqu’à présent cette année. L’échange de crypto-monnaie américain FTX est devenu le premier échange de crypto-monnaie à conquérir Dubaï. Il a été suivi par les plateformes de trading cryptographiques Crypto.com et Bybit, qui ont annoncé des plans d’expansion.

Outre cela, la bourse américaine Binance a reçu une licence pour opérer à Dubaï. Il s’est depuis étendu aux Émirats arabes unis suite à de nouvelles approbations à Abu Dhabi. Le directeur général de la société, Changpeng Zhao, a déclaré que Dubaï était devenu le siège social de la société.

Le succès de Binance a également inspiré d’autres professionnels de la finance à déménager aux Émirats arabes unis pour entrer dans l’espace crypto. Selon un ancien banquier, l’environnement aux Emirats Arabes Unis rend la transition vers les crypto-monnaies particulièrement attractive.

Il a déclaré : « Nous avons vu les Émirats arabes unis faire un énorme effort pour développer une infrastructure de classe mondiale et un environnement réglementaire permettant aux entreprises de cryptographie de prospérer et de s’installer ». 

Bonus : Circle révèle ses réserves du stablecoin USDC prouvant qu’il dispose suffisamment de liquidité.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires