Nouveau réseau d’investisseurs ArchAngel lance un fonds en réponse à la COVID-19

0
57


ArchAngel, un nouveau réseau d’investisseurs de Kitchener-Waterloo, a lancé un fonds d’aide à l’implantation d’anges pour soutenir les « entrepreneurs à fort potentiel et les innovateurs confirmés » du Canada.

Le réseau de fonds ArchAngel avait été mis en place avant le début de la COVID-19, bien que les fondateurs aient noté que la décision de lancer officiellement le fonds est une réponse à la pandémie mondiale. Le groupe est un consortium de superanges et de capital-risqueurs du « corridor d’innovation » de Toronto-Waterloo.

« En raison de la pandémie COVID-19, nous sommes obligés d’agir maintenant. »

La thèse d’investissement qui sous-tend le fonds des anges est d' »accélérer le développement et la commercialisation de toute solution dont le besoin est urgent, au niveau national ou mondial », a déclaré Benton Leong, associé général d’ArchAngel et investisseur providentiel du Golden Triangle Angel Network (GTAN) et d’Equation Angels.

ArchAngel a été fondé par neuf personnes, dont cinq partenaires généraux, Leong, Randall Howard, Ellen Fang, Ehsan Mirdamadi, Jacky Chen et Peyvend Melati. La co-fondatrice Amber French est la directrice, Todd Bissett est le conseiller juridique et Danielle Graham dirige le comité d’investissement d’ArchAngel.

Le groupe a déclaré à BetaKit qu’il vise un fonds de départ de 10 millions de dollars et a déjà « des engagements significatifs, y compris un engagement fort des GP ».

« Notre modèle consiste à fournir un capital d’amorçage rare et à optimiser le co-investissement de manière à ce que le financement total soit plusieurs fois supérieur », a déclaré M. ArchAngel. « En raison de la pandémie COVID-19, nous sommes obligés d’agir maintenant, c’est-à-dire en utilisant ces engagements initiaux pour débloquer des investissements cruciaux dans des innovations essentielles dont nous avons besoin de toute urgence ».

RELATIVES : Les groupes d’anges disent manquer des ressources nécessaires pour remplir leurs mandats : rapport

Le fonds a fait savoir à BetaKit que ses investissements se concentreront sur les jeunes entreprises en phase d’amorçage. Il prévoit de réduire les chèques de 100 000 à 300 000 dollars, couvrant 30 à 50 transactions sur une période de cinq ans.

Selon le site web d’ArchAngel, les objectifs du fonds sont de rendre l’investissement providentiel accessible aux investisseurs « qui, autrement, ne pourraient pas participer », d’aider les jeunes pousses canadiennes à se développer aux États-Unis et sur les marchés mondiaux, et de réinvestir dans l’écosystème des investisseurs providentiels.

ArchAngels a noté que l’idée autour du financement de COVID-19 est d' »augmenter » les efforts des gouvernements fédéral et provinciaux.

Actuellement, le fonds cherche à soutenir les entreprises qui apportent des solutions aux « défis économiques et sanitaires difficiles que cette situation sans précédent présente pour nos communautés locales et mondiales ».

ArchAngels a noté que l’idée autour du financement de COVID-19 est d' »augmenter » les efforts des gouvernements fédéral et provinciaux en fournissant des capitaux supplémentaires, des réseaux de partenaires mondiaux et de l’expertise.

« Nous avons une approche plus pragmatique ou pratique et plus spécifique, adaptée à des situations particulières », a déclaré M. Leong.

Le lancement de ce fonds adossé à des anges intervient alors que la Banque de développement du Canada (BDC) explore les moyens de fournir des investissements de contrepartie aux investisseurs providentiels et aux jeunes pousses soutenues par des anges. La société d’État a récemment lancé le programme de financement relais de la BDC pour les entreprises financées par le capital-risque.

La National Angel Capital Organization (NACO) est en pourparlers avec la BDC pour étendre le programme de financement provisoire à la communauté des anges. Des sources ont indiqué à BetaKit que la NACO pourrait potentiellement jouer un rôle dans l’accréditation des membres et des fonds d’anges (comme ArchAngel, par exemple) qui seraient alors admissibles à un investissement de contrepartie.

RELATIVES : Annonce des lauréats des prix de l’OCNA lors du World Angel Investment Summit

Alors qu’ArchAngel se concentre actuellement sur les startups qui peuvent apporter une réponse à COVID-19, à l’avenir, elle prévoit de soutenir l’innovation « de tous types » qui pourrait avoir un impact social et économique. Son site web met l’accent sur la fabrication intelligente, les technologies vertes et les sciences de la santé.

Dans le cadre de son annonce de lancement, ArchAngel a fait remarquer que les investisseurs de son fonds « bénéficieront des partenaires généraux du fonds, de leur expertise approfondie et du réseau de 200 investisseurs providentiels, sociétés de capital-risque et instituts de recherche » qui ont été rassemblés pour ce réseau d’investisseurs providentiels.

Selon son site web, les organisations partenaires d’ArchAngel comprennent actuellement GTAN, AngelOne, SWO Angels, Catalyst 137 et Communitech.

Jeudi après-midi, Leong fournira plus d’informations sur ArchAngels lors du webinaire hebdomadaire de l’OCNA. Le rédacteur en chef de BetaKit, Douglas Soltys, devrait interviewer Leong pendant le webinaire.

Image reproduite avec l’aimable autorisation d’ArchAngel



tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here