Nous pourrions voir des publicités ciblées sur nos écrans de télévision

0
154

De nombreux foyers français sont de plus en plus attirés par les plateformes de streaming. Il est donc tout à fait normal de remettre en question quelques lois qui régissent le monde de la télévision. Surtout dans le domaine de la publicité pour pouvoir établir une concurrence tout à fait loyale entre les 2 parties. En tout cas, c’est ce qu’envisage le nouveau projet de l’Autorité de la Concurrence qui désire reformuler l’audiovisuel.

C’est dans l’optique d’une réforme à venir concernant l’audiovisuel que l’Autorité de la Concurrence a fait découvrir son souhait de donner un nouvel équilibre à la concurrence entre la télévision traditionnelle, et les plateformes de streaming en ligne, surtout en ce qui concerne la publicité.

Tout le monde sait que les services de VOD attirent toujours de plus en plus d’adeptes en France, et on doit dire que ce phénomène n’est pas prêt de s’arrêter. En effet, à part Netflix et Amazon, Apple et Disney vont également se lancer très prochainement dans leur propre site de streaming. Pourtant ces tous nouveaux acteurs ne sont pas soumis aux mêmes lois que celles que doit suivre la télévision traditionnelle. Alors comment peut-on rétablir ne serait-ce qu’un semblant d’équité ?

Placer la publicité au centre du problème

Il semblerait que la publicité est le point sensible de cette histoire, surtout la publicité ciblée qui jusqu’à aujourd’hui est encore interdite à la télé. Il faut avouer que sur le net, il est plus facile d’atteindre les goûts des internautes selon les sites qu’ils ont l’habitude de visiter. Si ce genre de publicité n’était pas encore possible il y a de cela dix ans avec la transmission hertzienne, ce n’est plus du tout le cas avec la présence des box. Il serait donc possible d’envoyer des pub qui se réfèrent par exemple à la région où habite le téléspectateur.

Plus que les pubs ciblées, il est aussi question de pouvoir autoriser quelques nouvelles entités à faire leur propre publicité. Effectivement, quelques secteurs tels que le cinéma ou l’édition ne peuvent pas faire de publicités à cause de raisons purement économiques. Si rien n’a encore été décidé, l’Autorité de la Concurrence propose de lancer quelques tests, afin de vérifier si toutes ces interdictions doivent réellement encore exister de nos jours.

Le fait de ne pas pouvoir diffuser des films à la télé certains soirs a aussi été remis en question. Notons que c’est une mesure qui a été prise dans le cadre de la protection des salles de cinéma. Mais est-ce que cette interdiction doit encore être appliquée aujourd’hui ? Pas certain d’après l’Autorité de la Concurrence. On s’attend donc à voir des changements dans le monde la télévision d’ici peu à cause de cette future réforme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here