Netflix publicité crypto en Australie

Netflix s’abstient de diffuser les pubs cryptographiques en Australie.

Netflix bannera les publicités sur les crypto-monnaies, alors qu’elle prévoit de rendre son nouveau volet publicitaire disponible en Australie.  La société évite en effet les problèmes juridiques dans le pays. Meta Platforms a été l’une des sociétés poursuivies par le régulateur australien ACCC pour avoir diffusé des publicités trompeuses.

Netflix évite les problèmes juridiques en Australie.

D’après The Sydney Morning, le nouveau volet publicitaire de Netflix devrait être mise en place d’ici la fin de l’année. Selon des sources locales, une fois déployé en Australie, seuls les clients nationaux pourront acheter l’espace publicitaire.

De plus, le géant du service de streaming a choisi de ne pas diffuser de publicités sur les crypto-monnaies. Cela autres que les publicités sur la politique et les jeux de hasard. La source a également déclaré que des restrictions sur la publicité pour les médicaments étaient également envisagées.

Le propriétaire de Facebook, Meta, a été inculpé plus tôt cette année par la Commission australienne de la concurrence et de la consommation (ACCC). Cela pour avoir publié des publicités trompeuses de personnalités publiques australiennes de premier plan. Depuis lors, l’Australian Securities and Investments Commission (ASIC) a également renforcé ses contrôles sur les crypto-influenceurs et les influenceurs financiers.

Les plates-formes de cryptographie s’éloignent également des campagnes publicitaires grand public. Malgré que ces campagnes offraient autrefois de nombreuses opportunités promotionnelles. En effet, les régulateurs mondiaux sont stricts.

Bonus : Le régulateur britannique FRC signale des failles d’audit chez Revolut.

L’Australie renforce son contrôle sur l’industrie crypto

En Australie en particulier, APRA a publié cette année sa feuille de route cryptographique qu’elle intégrera d’ici 2025. Cela inclut également une stratégie préliminaire de gestion des risques. Selon un rapport, la Commission australienne des valeurs mobilières et des investissements (ASIC) a contrecarré le projet pilote d’applications bancaires de la CBA, qui comprenait des actifs cryptographiques.

En août, le gouvernement australien a également commencé à réglementer l’industrie avec la « cartographie de jetons ». Récemment, la police fédérale australienne (AFP) a également mis en place une entité pour lutter contre les crimes liés à la crypto-monnaie. Elle se concentre sur le blanchiment d’argent et d’autres activités illégales.

Joe Longo, le président de l’ASIC, avait également déclaré : « Avec un si grand nombre de nouveaux investisseurs actifs sur les marchés financiers, la recherche s’appuie sur notre compréhension des investisseurs de détail. Cela nous aide à considérer où nos efforts réglementaires sont justifiés. »

Lire plus : Le FMI plaide en faveur d’une politique réglementaire globale pour les crypto-monnaies.

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de