Marks & Spencer se tourne vers l’e-commerce et collabore avec Ocado

0
222

Depuis de nombreuses années, l’entreprise Marks and Spencer a toujours voulu miser sur le marché de l’e-commerce de ses produits alimentaires qui est son activité lucrative. C’est pour cette raison que l’enseigne s’est associée à Ocado une entreprise pionnière britannique des supermarchés en ligne, afin de leur proposer son offre classée haut de gamme d’ici 2020.

L’entreprise veut en effet doper ses ventes en ligne. Mercredi dernier, l’enseigne britannique a annoncé officiellement qu’elle s’est associée à Ocado. Les deux entreprises vont devoir créer une coentreprise permettant à Marks and Spencer de vendre sur le net pour la toute première fois la totalité de ses produits alimentaires.

De nos jours, la chaîne de supermarchés ne vend que sur la toile du vin, des vêtements et des fleurs, mais son offre alimentaire haut de gamme n’est pas vendue dans son intégralité. Un handicap que l’on ne peut pas négliger face à une concurrence rude, où les grands bonnets tels que Amazon mise également sur l’e-commerce alimentaire. Une fois que cette collaboration sera mise en place, les consommateurs britanniques pourront avoir accès aux produits alimentaires de la société Marks and Spencer, et cela via la plateforme Ocado.com. Quant aux ventes de produits, elles ne se produiront qu’au mois de septembre 2020 (au plus tard).

Un contrat qui s’élève à plus de 874 millions d’euros

Si on entre dans les détails, la société Ocado créera une sorte d’entité juridique bien distincte pour son activité d’e-commerce au Royaume-Uni, où Marks and Spencer aura 50% des parts avec un versement moyen de 750 millions de livres à son partenaire qui a eu 874 millions. Une sacrée somme qui devra permettre à Ocado de rester sur le territoire.

Marks and Spencer aurait donc indiqué que cette opération sera financée grâce à une augmentation de capital qui permettra d’aller jusqu’à plus de 600 millions de livres. La firme réduira aussi son dividende de plus de 40 %. L’action de la société Ocado a clôturé mardi dernier en de forte hausse de 11,71 % à la Bourse de Londres, et le titre Mark and Spencer a quant à lui eu 3,23 %.

Au cours du mois de mai dernier, le directeur général de la société Steve Rowe a déclaré la toute nouvelle étape d’un plan sévère de restructuration comprenant la fermeture d’une bonne centaine de magasins au Royaume-Uni jusqu’à 2022, ce qui menace fortement des nombreux métiers.

Pas encore connu en France, Ocada fut créé il y a 18 ans par 3 anciens banquiers de la Goldman Sachs. Il est maintenant l’une des entreprises les plus en vue dans le secteur de la distribution britannique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here