Ma French Bank : l’offre 100% digitale de la Banque Postale

La Banque Postale a lancé sa banque mobile ce 22 juillet sous le nom de Ma French Bank. Annoncée depuis 2017, ce service a bénéficié de deux ans de préparation supplémentaires pour pouvoir mieux démarquer ses offres de celles des concurrents, comme Orange Bank, Eko by Crédit Agricole, Revolut, N26 et Nickel.

Parmi les atouts de cette solution bancaire en ligne de La Poste, les utilisateurs bénéficient d’un compte standard sans découvert, d’une carte bancaire internationale sans frais, des multiples fonctionnalités innovantes d’une application mobile et de l’accès à la plateforme de financement participatif Kisskissbankbank.

L’offre complète est également proposée à un tarif abordable de 2 € par mois et permet également de bénéficier d’une offre de crédit renouvelable qui se distingue par ses facilités de remboursement. Il est toutefois nécessaire d’être déjà titulaire d’un compte bancaire de dépôt pour pouvoir être éligible à l’ouverture d’un compte Ma French Bank.

Une néobanque est lancée par la Banque Postale

La Banque Postale a investi 100 millions € dans le développement de Ma French Bank. Elle vise un public actif et connecté, en apportant des solutions pour faciliter la gestion du budget au quotidien et lors des déplacements internationaux. A tout moment, les utilisateurs peuvent ainsi avoir un contrôle total et instantané de leur compte grâce à la centralisation des opérations sur l’application mobile.

Une application mobile pour centraliser la gestion de compte Ma French Bank

Il suffit d’utiliser l’application mobile de Ma French Bank pour ouvrir un compte en ligne auprès de la Banque Postale en 10 minutes. Une carte Visa internationale est livrée dans les 48 heures suivant l’inscription en ligne, mais il est également possible de l’obtenir immédiatement en réalisant la souscription dans l’un des 2000 bureaux de La Poste.

Pour commencer à utiliser le nouveau compte mobile, celui-ci peut être approvisionné par carte ou par virement bancaire. Les montants crédités sur le compte mobile sont immédiatement disponibles, et tous les paiements et retraits sont mis à jour en temps réel sur l’application. Celle-ci propose une interface simple et ergonomique permettant d’accéder facilement aux différentes dépenses, mais également aux revenus.

Les utilisateurs peuvent même classer leurs dépenses en diverses catégories et bénéficient aussi d’une synthèse, afin de pouvoir mieux équilibrer leur gestion budgétaire. L’application permet également d’accéder à de nombreux paramétrages de la carte de crédit, dont la possibilité d’en modifier les plafonds des dépenses autant de fois que nécessaire, voire de la bloquer et de la débloquer selon les besoins.

Lors des voyages, il faudra penser à activer l’option des paiements à l’étranger pour pouvoir effectuer des retraits et des paiements hors de la zone euro.

Ma French Bank par la Banque Postale : de nombreuses fonctionnalités digitales pratiques et innovantes

De nombreuses fonctions innovantes ont été intégrées dans l’application mobile de Ma French Bank, pour faciliter encore plus la gestion budgétaire, tout en prenant en compte les besoins particuliers de certaines occasions et évènements. Entre autre, pour simplifier les comptes après une sortie entre amis, des vacances, entre colocataires ou autres participants à un projet commun, l’application propose le service We Partage. Il permet de répartir et d’équilibrer facilement les dépenses, pour identifier les dettes ou ce qui doit être remboursé aux amis. L’argent peut ensuite être envoyé avec un simple SMS.

Pour la préparation d’un évènement particulier avec des proches, des amis ou des collègues de bureau, les utilisateurs peuvent aussi lancer une collecte de fonds avec la fonction Let’s Cagnotte. L’argent collecté peut ensuite servir à l’achat d’un cadeau ou à l’organisation d’une fête. Tous ces services proposés par Ma French Bank sont de plus gratuits.

Ma French Bank propose des solutions simples pour le financement de projets

La banque mobile lancée par la Banque Postale permet de profiter de diverses alternatives de financement pour pallier aux futurs besoins. Entre autre, à chaque paiement via sa carte visa, les utilisateurs peuvent mettre de l’argent de côté, dans une tirelire digitale. Grâce à l’application, il est possible de paramétrer le montant à épargner automatiquement lors des paiements en choisissant, soit une somme fixe après chaque dépense, soit un pourcentage, soit un arrondi de chaque paiement aux 5 € supérieurs pour verser la différence dans la tirelire mobile. Le montant de celle-ci est disponible à tout moment pour un transfert vers le solde principal.

Dans le cas d’une urgence ou d’un projet particulier, Ma French Bank propose aussi son offre de crédit renouvelable. Les utilisateurs peuvent accéder immédiatement au montant disponible, aux mensualités et à la durée du prêt, avant de demander la somme dont ils ont besoin. Ils bénéficier d’une procédure de remboursement à moindres frais et peuvent modifier leurs rythmes de remboursement à tout moment.

De plus, tant que le prêt n’est pas utilisé, les utilisateurs ne paient rien. Pour des besoins de capitaux plus importants, les utilisateurs bénéficient aussi de l’accès à la plateforme de financement participatif de Kisskissbankbank. Cette dernière a été acquise en 2017 par la Banque Postale et a déjà permis à des milliers de personnes de donner vie à leurs idées et projets. Elle permet de rejoindre un réseau de plus d’un million d’investisseurs particuliers et professionnels potentiels.

Qu’est devenue Ma French Bank depuis sa sortie, et comment fonctionne-t-elle ?

Ma French Bank, la banque en ligne créée par la banque traditionnelle La Banque Postale a su acquérir de nombreux clients, et notamment beaucoup de jeunes et de jeunes adultes déjà inscrits à La Banque Postale. Et pour cause, la gestion de leur compte bancaire est bien plus accessible depuis l’application téléchargeable depuis un smartphone. D’ailleurs, de moins en moins de jeunes se dirigent vers les agences de la Banque Postale dans le but de faire un virement d’autant plus que ces derniers sont facturés. Ce qui n’est pas le cas des banques en ligne.

En effet, les banques en ligne possèdent de multiples avantages et particulièrement celui d’avoir des frais bancaires quasiment nuls. Cela n’a l’air de rien, car les frais bancaires des banques traditionnelles sont uniquement d’un euro ou de deux euros par mois, mais à la fin de l’année, cela peut faire une belle somme. Ajoutez à cela les différents frais liés aux virements en agence, les frais de découverts, ou les frais de gestions de comptes, les frais annuels pour une banque peuvent devenir extrêmement élevés. En bref, c’est pour cela que les jeunes et les jeunes adultes décident de se tourner vers les banques en ligne.

Mais, comment fonctionne une banque en ligne ? Et, comment choisir la banque en ligne la plus pertinente ?

En ce qui concerne le fonctionnement premier d’une banque en ligne, il n’y a pas de véritable changement en comparaison aux banques traditionnelles. Vous pouvez ouvrir un compte de chez vous, le gérer à partir de votre domicile ou de votre travail (ou de votre lieu de vacances), acquérir une carte bancaire haut de gamme ou classique, et souscrire à d’autres types de compte ou service. En bref, le fonctionnement d’une banque en ligne à une banque traditionnelle ne change pas beaucoup.

Par conséquent, choisir sa future banque en ligne ne sera pas facile. En revanche, il existe des comparateurs en ligne comme celui de LesFurets.com. Ces derniers vous permettront, en fonction des éléments que vous avez intégrés, de dénicher la banque en ligne qui correspond le plus à vos besoins, le tout, sans faire de compromis sur les exigences que vous possédez que ce soit en termes de frais bancaires et en types de comptes et de services des banques.

Partager:

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de