Lumeca est autorisé à opérer en tant que prestataire de services de santé virtuels en Saskatchewan

0
75


Lumeca, start-up de Regina spécialisée dans les soins de santé virtuels, a reçu l’approbation du gouvernement de la Saskatchewan pour fournir des services de santé virtuels aux habitants de la province. Lumeca est désormais accessible gratuitement à tous les résidents de la Saskatchewan munis d’une carte d’assurance maladie valide.

« Nous espérons soulager la pression sur le système de santé et répondre à la demande des habitants du Saskatchewan ».

La technologie de la startup donne aux patients un accès direct à des médecins agréés de la Saskatchewan par le biais de consultations textuelles, audio et vidéo sécurisées. Les médecins de la plateforme fournissent des conseils, des diagnostics et des prescriptions pour un large éventail de pathologies. Le service est disponible pour le dépistage du COVID-19 (coronavirus) et les consultations de santé générale.

« Nous espérons soulager la pression sur le système de santé et répondre à la demande des habitants de la Saskatchewan qui ont besoin de conseils médicaux pendant cette période difficile », a déclaré Shawn Hazen, directeur et fondateur de Lumeca. « Que vous vous isoliez, que vous présentiez des symptômes ou que vous ayez besoin de réponses à des questions spécifiques, notre équipe est là pour soutenir la santé des résidents du Saskatchewan ».

Fondée en 2016, la plateforme de télémédecine de Lumeca permet aux gens de consulter un médecin en ligne en quelques minutes : vingt-quatre heures sur vingt-quatre, sept jours sur sept. La plateforme gère des services allant de la gestion des références à l’envoi de prescriptions à la pharmacie préférée de l’utilisateur. Actuellement, Lumeca n’est disponible que pour les résidents de la Saskatchewan.

RELATIVES : Voici comment les entreprises #CDNtech s’impliquent lors de COVID-19

L’approbation de Lumeca intervient alors que les provinces du pays cherchent à ouvrir rapidement l’accès aux soins de santé virtuels pour les Canadiens dans le contexte de la pandémie de COVID-19. Le gouvernement fédéral conseille actuellement aux Canadiens de s’isoler pendant 14 jours s’ils pensent être porteurs du virus, ce qui peut les empêcher d’accéder aux ressources de santé. Dans ce contexte, les options de soins de santé virtuels sont devenues de plus en plus populaires.

La semaine dernière, en Ontario, l’agence provinciale de santé Ontario Health West a signé un accord de passation de marché avec la start-up InputHealth, un outil de suivi et de dépistage des patients pendant l’épidémie. L’Alberta s’est également récemment associée à Telus pour mettre à disposition ses services de soins de santé virtuels Babylon, qui incluent des médecins.

La startup torontoise Maple propose aux résidents de l’Ontario des projections COVID-19 en ligne avec un médecin en direct. Dialogue, basé à Montréal, a également lancé récemment un outil gratuit pour donner aux Canadiens l’accès aux dernières informations et ressources de santé publique concernant le COVID-19.

Source de l’image Unsplash. Photo de l’Institut national du cancer



tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here