L'Italie pourrait revoir sa prévision de déficit à la baisse pour satisfaire Bruxelles

Le gouvernement italien pourrait revoir ses prévisions de déficit à la baisse pour 2020 et 2021 afin d’apaiser les inquiétudes des marchés, affirment mercredi deux quotidiens italiens.

Le gouvernement populiste italien pourrait céder à la pression de Bruxelles et revoir ses prévisions de déficit à la baisse pour 2020 et 2021 afin d’apaiser les inquiétudes des marchés, selon des informations publiées par deux quotidiens nationaux mercredi. L’Italie qui a présenté la semaine dernière un budget prévoyant un déficit de 2,4% du PIB pour les trois prochaines années, prévoirait désormais de le contenir à 2,2% en 2020 et à 2% en 2021, selon le Corriere della Sera et La Repubblica. La Commission européenne, qui devra examiner ce projet à partir du 15 octobre, avait jugé que les objectifs initiaux paraissait « hors des clous ».

Essayer de rassurer les marchés

Mardi soir, le chef du gouvernement Giuseppe Conte avait déjà tenté de rassurer les marchés en promettant d’accélérer la réduction de la dette publique du pays qui représente aujourd’hui 131% de son PIB (Produit intérieur brut). « Nous avons travaillé à l’élaboration du budget de façon à accélérer la baisse du rapport entre l’endettement et le PIB d’une façon constante sur une période de trois ans », a déclaré Giuseppe Conte à l’issue d’une réunion avec les principaux ministres de son gouvernement.

Officiellement, pas de changement de ligne

Il n’a cependant donné aucun chiffre et le gouvernement n’a officiellement pas changé de ligne par rapport à son projet initial. Giuseppe Conte devait à nouveau rencontrer mercredi les chefs des partis qui forment la coalition gouvernementale, la Ligue (extrême droite) et le Mouvement Cinq Etoiles (M5S, antisystème).

Les tensions avec Bruxelles sont loin d’être apaisées puisque mardi soir le vice-premier ministre Matteo Salvini a vivement attaqué le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, coupable selon lui de déstabiliser l’Italie en inquiétant les investisseurs au sujet du budget.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires