Les ventes de commerce électronique de Macy augmentent de 20% en 2020


Macy’s Inc. s’est appuyée sur le numérique en 2020, car la pandémie de coronavirus a empêché ses clients d’accéder aux magasins et a entraîné une baisse de 30% du chiffre d’affaires total au cours de son exercice clos le 1er février.

Le grand magasin a franchi 7,71 milliards de dollars de ventes en ligne l’année dernière, en hausse de 20,9% par rapport à l’année précédente, selon les estimations de Digital Commerce 360. Les ventes nettes ont connu une forte baisse de 29,3% et ont totalisé 17,35 milliards de dollars en 2020, contre 24,56 milliards de dollars. Cela signifie que le numérique représentait 53% des ventes totales de Macy en 2020, soit le double des 25% de pénétration du commerce électronique en 2019.

Macy’s affirme avoir acquis 7 millions de nouveaux clients au quatrième trimestre, contribuant à une croissance des ventes numériques de 21% d’une année sur l’autre pour atteindre 3 milliards de dollars. Le commerce électronique a représenté 44% des ventes du détaillant au quatrième trimestre.

L’omnicanal est essentiel pour Macy’s

Comme de nombreuses chaînes de vente au détail en 2020, l’omnicanal était la clé de la croissance numérique chez Macy’s. En fait, au quatrième trimestre, 25% des ventes numériques de Macy ont été réalisées dans les magasins, y compris le ramassage en bordure de rue et la livraison le jour même, selon Macy’s. Et avec impatience, les magasins Macy continueront de jouer un rôle important dans la croissance de son commerce électronique.

Par exemple, les ventes numériques par habitant de Macy sont deux à trois fois plus élevées sur les marchés avec les magasins Macy’s, a déclaré le directeur financier Adrian Mitchell lors d’un appel discutant des résultats avec les investisseurs, selon une transcription de SeekingAlpha. À l’inverse, le détaillant a appris au cours des cinq dernières années de fermetures de magasins que la croissance du commerce électronique chutait «de manière significative» lorsque Macy’s ferme un magasin dans un marché avec plusieurs magasins et «de manière significative» lorsqu’il ferme le seul magasin d’un marché, a déclaré Mitchell.

«L’une des leçons importantes que nous avons apprises en 2020 est que nous devons répondre à la demande numérique croissante de nos stocks de magasins si nous voulons satisfaire les besoins de vitesse et de commodité de nos clients et atteindre nos objectifs de productivité et de rotation des stocks», a déclaré Mitchell sur l’appel. «Nous savons que des canaux tels que l’achat en ligne de retrait en magasin, la collecte en bordure de rue et la livraison le jour même continueront d’être des pratiques opérationnelles essentielles pour nous en tant que détaillant omnicanal dirigé par le numérique.»

Le canal de commerce électronique de Macy est rentable

Dans de nombreux cas, la croissance du commerce électronique a un coût, car les frais d’exécution augmentent. Pour Macy’s, cependant, son canal numérique contribue à son profit à un rythme plus élevé que ses magasins.

«Étant donné que le modèle de coût du numérique est principalement de nature variable, alors que le canal des magasins supporte plus de coûts fixes, nous savons que la baisse de la masse salariale et des avantages du canal numérique peut aider à compenser la pression des frais de livraison. Cela se traduit par une marge de contribution plus élevée du numérique, tout comme une baisse des coûts immobiliers », a déclaré Mitchell.

Pour augmenter sa rentabilité et son efficacité, l’entreprise se concentre sur l’endroit où les stocks sont stockés, en réduisant les colis par commande, en augmentant le pourcentage de commandes ramassées dans les magasins et en liant plus directement les meilleures offres d’expédition aux membres de son programme de fidélité et aux titulaires de cartes de crédit de Macy.

En outre, le détaillant prévoit de lancer une page d’accueil actualisée avec plus de contenu visuel, de meilleures fonctions de recherche et de navigation et une expérience de paiement plus intuitive avec plus d’options de paiement. Dans des catégories plus interactives telles que les cosmétiques, Macy’s a ajouté des expériences d’achat en ligne immersives, telles que des consultations virtuelles avec ses propres consultants en beauté et la réalité augmentée et virtuelle.

Pour l’avenir, Macy’s s’attend à ce que ses ventes totales et ses ventes numériques reviennent à des niveaux plus normaux, le commerce électronique représentant 35% cette année. Macy’s prévoit que les ventes numériques atteindront 10 milliards de dollars d’ici 2023. Cela signifie que les ventes de commerce électronique de Macy devront croître d’environ 10% au cours des trois prochaines années.

Macy’s est n ° 14 dans le Top 1000 2020 Digital Commerce 360.

Pour son quatrième trimestre fiscal clos le 1er février, Macy’s rapporte:

  • Ventes nettes de 6,78 milliards de dollars, en baisse de 18,7% par rapport à 8,34 milliards de dollars au quatrième trimestre 2019.
  • Bénéfice net de 160 millions de dollars, en baisse par rapport à 340 millions de dollars.

Pour toute l’année, les rapports de Macy:

  • Ventes nettes de 17,35 milliards de dollars, en baisse de 29,3% par rapport à 24,56 milliards de dollars il y a un an.
  • Perte nette de 3,94 milliards de dollars, en baisse par rapport à un gain de 564 millions de dollars par rapport à l’exercice 2019.

Les pourcentages peuvent ne pas correspondre aux chiffres en dollars en raison de l’arrondissement.

Favori

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires