Les employés britanniques veulent de l'argent plutôt que des fêtes de Noël

Dans une enquête menée auprès de plus de 2000 employés au Royaume-Uni, Glassdoor a révélé que la moitié des participants ont déclaré qu’ils n’assisteraient pas aux fêtes de Noël virtuelles.

Tandis que les vaccins sont en cours et les restrictions gouvernementales se sont légèrement assouplies pour le mois de décembre, de nombreuses entreprises se tournent encore vers les fêtes de Noël virtuelles à cause de Covid-19. Cependant, les employés britanniques ne se sentent pas trop enthousiasmés par les célébrations à distance, selon un récent sondage de Glassdoor.

Le mois dernier, le site d’examen de l’entreprise a interrogé plus de 2000 travailleurs britanniques pour en savoir plus sur les sentiments à l’égard des fêtes de Noël en 2020. Il a constaté que 60% des entreprises n’organiseraient pas de fêtes de Noël – à distance ou en personne – cette année. Les deux tiers des répondants ont déclaré espérer que ce serait le cas et 58% ont déclaré qu’ils préféreraient recevoir de l’argent de leur employeur pour organiser une fête à la maison.

En général, 43% ont déclaré qu’ils voyaient les fêtes de Noël au travail comme «une perte de temps et d’argent». Plus de la moitié les ont qualifiés d ‘«excuse pour que les gens se saoulent et s’embarrassent», mais un nombre similaire estiment qu’ils sont importants pour la culture d’entreprise.

Glassdoor a signalé des attitudes similaires à l’égard des fêtes de Noël virtuelles. Près de la moitié des participants à l’enquête ont déclaré qu’ils n’assisteraient pas à une fête à distance. Cela était principalement vrai pour les personnes âgées de plus de 55 ans (72%) et âgées de 45 à 54 ans (62%).

Joe Wiggins, directeur EMEA chez Glassdoor, a déclaré que «la fête de Noël de travail classique est morte pour le moment».

«Qui sait s’il augmentera à nouveau en 2021», a-t-il déclaré.» De nombreux employés estiment clairement qu’une sorte de fête de Noël virtuelle est inutile et qu’ils préfèrent simplement avoir de l’argent à la place. Bien entendu, il appartient à chaque employeur de décider de ce qui lui convient le mieux et de ce qui correspond le mieux à sa culture et à ses valeurs.

«Il y a cependant un soutien important pour un groupe de travail en 2021, quelle que soit l’occasion, lorsque la pandémie perdra de son élan et que les gens pourront à nouveau échanger en toute sécurité.»

Plus de la moitié (55%) des répondants estiment qu’une fête 2021 «quelle que soit la saison» devrait être organisée, mais 45% ne pensent pas que cela se produira.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires