Les dons à l’UNICEF peuvent être faits en Bitcoin et en Ethereum

0
371

Une bonne nouvelle vient d’être annoncée par UNICEF pour le secteur des cryptomonnaies. En effet, ces dernières pourront désormais être utilisées pour transférer des dons à l’organisme international. Entre autre, ce dernier acceptera les valeurs en Bitcoin et en Ethereum dans le cadre de dons qui lui seront transmis.

Cette nouvelle est particulièrement favorable au climat des monnaies numériques, dans le cadre de leur démocratisation au niveau du cercle de l’ONU et des pays qui le composent. En effet, bien que l’adoption des crypto-devises par le grand public ait profité d’une bonne visibilité, les oppositions au Libra de Facebook faites par les gouvernements et les régulateurs financiers ont refroidi le secteur depuis quelques mois.

Les cryptomonnaies intègrent les fonds de l’UNICEF

L’UNICEF est désormais l’une des premières organisations internationales dépendantes des Nations Unies à approuver l’usage des cryptomonnaies. A partir de maintenant, les entreprises du secteur de la technologie blockchain, ainsi que tous les détenteurs de pièces Bitcoin et Ethereum pourront désormais réaliser des dons en BTC et ETH à l’organisme. Celui-ci utilisera les fonds qu’il reçoit dans ses investissements.

L’UNICEF met en place un nouveau fond basé sur les cryptomonnaies

La Crypto Found est le nom du nouveau fond dont l’UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l’Enfance) vient d’annoncer l’ouverture. Ce dernier permet à l’organisme d’étendre ses perspectives, en matière de collecte de fonds. En effet, les donateurs pourront désormais transférer directement des fonds à l’UNICEF en cryptomonnaies. Ainsi, les détenteurs de ces dernières ne seront plus obligés de faire des conversions en devises fiats avant de transférer des capitaux à l’organisation internationale.

Cette dernière a notamment annoncé qu’elle pourrait dorénavant recevoir et utiliser des cryptomonnaies dans le cadre des donations qu’elle recevra. Bien entendu, les donateurs pourront toujours continuer à lui verser des capitaux en monnaies fiduciaires, mais ils auront également le choix de réaliser des transferts en Bitcoin ou en Ethereum.

Alors que de nombreuses entreprises et de plus en plus de particuliers ont adopté l’usage des crypto-actifs, l’organisme international vient d’étendre son potentiel de donateurs, grâce à la mise en place de ce nouveau fond.

L’UNICEF consciente du potentiel de la technologie blockchain

En plus de s’être engagé dans une diversification des dons à travers l’acceptation des cryptomonnaies, l’UNICEF a aussi confirmé son engagement plus profond à l’égard de la technologie blockchain. En effet, cet organisme appartenant aux Nations Unies croit aux capacités du secteur cryptomonétaire à donner une nouvelle direction aux modes et conditions de vie des prochaines générations.

Henrietta Fore, directrice générale de l’UNICEF, a d’ailleurs déclaré dans un communiqué que l’organisme s’est engagée dans une aventure passionnante grâce à cette initiative. En effet, l’ouverture du Crypto Fund permettra aux Fonds des Nations Unies pour l’Enfance de découvrir et de mieux comprendre les avantages, ainsi que les potentiels qui découlent de la technologie des monnaies numériques et des réseaux blockchains.

C’est d’ailleurs dans le cadre du baptême d’ouverture de ce nouveau fond que le premier donateur qui y effectuera le premier versement n’est autre que la Fondation Ethereum. En effet, la seconde cryptomonnaie au monde octroiera trois dons distincts à l’égard de trois bénéficiaires, dont Rescrypto, Atix Labs et Utopixar.

L’intérêt d’UNICEF pour les cryptomonnaies, une initiative en faveur de l’innovation

L’ouverture d’UNICEF aux technologies de la blockchain et aux cryptomonnaies débute par l’acceptation des dons en Bitcoin et en Ethereum. Cette initiative s’inscrit dans la stratégie globale de l’organisme qui vise à donner plus d’attention aux nouvelles opportunités technologiques. Cela débute ainsi par une approche d’apprentissage et de découverte des premières cryptomonnaies en termes de nombre d’utilisateurs et de capitalisation boursière.

L’UNICEF peut favoriser la démocratisation des cryptomonnaies

Membre des organismes qui dirigent le Réseau des Nations Unies pour l’innovation, l’UNICEF croit dans les avantages que les technologies des monnaies numériques peuvent faire profiter aux générations futures. Dans la lignée du lancement du Crypto Found, ces organismes internationaux prévoient également de mettre en place une technologie open-source dédiée aux jeunes du monde entier.

Bien que les détails de ce projet n’aient pas encore été dévoilés, celui-ci ne peut être que favorable au développement de la technologie cryptomonétaire. En effet, ce type d’initiative prise par des organismes de l’envergure et de la notoriété d’UNICEF va permettre à la cryptosphère de gagner en maturité et de gagner plus facilement la confiance du public, des gouvernements et des régulateurs.

Cette nouvelle fait d’ailleurs déjà bonne figure pour le secteur, depuis que les oppositions affluent quant au lancement annoncé par Facebook de sa cryptomonnaie Libra. Récemment désertée par Paypal, ce projet porte cependant l’espoir des acteurs de la cryptosphère de voir l’adoption des devises numériques être facilitée. Les réticences dévoilées par les Etats et les banques centrales à l’encontre de ce projet ont cependant fait naître au niveau de la cryptosphère l’inquiétude de voir les devises numériques rester confinées dans le seul périmètre des initiés. La direction prise par l’UNICEF et l’ONU va permettre au secteur de bénéficier d’une relance privilégiée quant à leur développement et leur démocratisation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here