Les actions Tesla chutent encore malgré des records de production et de livraison

0
327

Les résultats du constructeur d’automobiles électriques a de nouveau déçu les investisseurs quant à ses résultats du deuxième trimestre. Contre les prévisions de 6,40 milliards USD de chiffres d’affaires, la marque n’en a réalisé que 6,3. Cette non-atteinte de l’objectif de consensus, les actions de la firme ont chuté de 1,12 USD contre une baisse attendue de 0,40 USD.

Néanmoins, ces résultats prévoient un avenir plus prometteur pour l’entreprise du milliardaire Elon Musk, puisqu’ils dévoilent une nette amélioration au niveau des chiffres des livraisons, lesquelles ont atteint 95 356 véhicules, soit un record historique.
Par rapport au premier trimestre, les chiffres d’affaires du groupe californien de Fremont ont également démontré un rebond de 58,7% face aux 4,5 milliards USD du premier trimestre.

Tesla réduit ses pertes au deuxième trimestre, mais c’est encore insuffisant

Après les grosses pertes de plus de 700 millions USD affichées par Tesla au premier trimestre, le groupe a enregistré une perte trimestrielle de 408,3 millions USD aux derniers résultats. Les chiffres d’affaires jugés insuffisants par les investisseurs qui attendaient un minimum de 6,4 milliards USD ont encore fait chuter l’action de la firme. Celle-ci a encore perdu 11% de sa valeur.

Les efforts de Tesla pour remonter ses marges

Suite à ses résultats du premier trimestre, Tesla avait annoncé l’application de certaines mesures pour améliorer ses bénéfices du second trimestre. Entre autre, la fermeture de certains magasins physiques et la normalisation de ses niveaux de finition pour ses modèles 3, S et X aurait dû permettre d’augmenter significativement ses livraisons. La firme misait aussi sur ses tarifs ajustés et son nouveau modèle SUV Y pour accroître ses ventes. Ces mesures ont en effet redonné du tonus aux chiffres du second trimestre, avec l’atteinte d’un record de livraison de 95 200 véhicules. Ce chiffre a notamment été atteint grâce à une proportion majoritaire de la Model 3, soit 80% des ventes.

Malgré ce rebond de plus de 51% et ce record de vente historique, la marque n’a pas pu encore réaliser de bénéfices et les pertes se montent à 408,3 millions USD. Cet échec peut s’expliquer, entre autre, par l’augmentation des prix de base pour les Model S et X, suite à l’abandon de certains modules optionnels.

La firme a également enregistré des pertes de production en abaissant le prix de son Model 3 à 38 990 USD pour être plus concurrentiel. A noter que ce dernier est censé être le cœur de la production massive du groupe, afin de faire face à la recrudescence des concurrents, comme la Renault Zoe dans le secteur.

La plupart des livraisons du second trimestre était à destination de l’étranger et des retards ont également eu lieu au niveau logistique. En Europe, certaines commandes ont fait défaut aux clients qui devaient récupérer leurs nouveaux véhicules à l’usine pays-basque de Tesla de Tilburg. Si 14 000 voitures ont été commandées sur le site internet de la firme, celle-ci devrait pouvoir livrer 3 000 véhicules par semaine en Europe et en Chine dans les prochains mois.

Tesla : des prévisions plus prometteuses pour le deuxième semestre

Pour reconquérir les cœurs des investisseurs, Tesla annonce plusieurs solutions qui seront effectives d’ici la fin de l’année. Entre autre, la firme prévoit l’ouverture prochaine d’usines géantes en Chine et en Europe, pour compléter les volumes de production de son usine californienne et augmenter ses ventes outre-Atlantique.

Tesla envisage des solutions d’expansion à long terme

Les difficultés traversées par l’entreprise d’Elon Musk proviennent également de certaines difficultés d’approvisionnement. Afin de pouvoir accroître ses volumes de livraison, la firme a annoncé que son usine chinoise serait bientôt opérationnelle. Cette dernière, surtout dédiée à la production de la Model 3, a pour objectif de produire 150 000 unités par an. Elle permettrait également de réduire les coûts de départ pour les consommateurs chinois, et ainsi de faire monter les ventes. A noter que la marque mise sur son Model 3 en tant que modèle de grande diffusion.

Dans cette optique, le groupe envisage également de mettre en place une usine européenne, afin de renforcer son marché sur le Vieux Continent. Après l’annonce de ses résultats du trimestre, l’entreprise californienne se montre encourageante au niveau des investisseurs. Elle annonce entre autre une ferme ambition de produire 10 000 unités par semaine tous modèles confondus et vise un volume de livraison annuel dans une fourchette de 360 000 à 400 000 véhicules.

Tesla mise sur ses ventes à l’étranger pour faire plus de bénéfices

Le cours de l’action Tesla a chuté de 22% depuis le début de l’année. Cette tendance est notamment due à l’arrivée de nombreux concurrents sur le marché américain, mais également aux difficultés de livraison rencontrées par la firme pour ses consommateurs étrangers. La baisse de l’intérêt démontré par les consommateurs états-uniens pour les voitures électriques de la marque a également commencé après l’annonce de la nouvelle loi concernant les voitures écologiques. En effet, le bonus de 7 500 USD accordé aux acquéreurs de ces véhicules est amené à disparaître d’ici la fin de l’année.

De plus, Tesla a modifié sa politique de produit concernant son option de conduite entièrement autonome. Cette dernière est passée de 5 300 € à 7 300 € et d’autres augmentations de prix sont encore prévues dans les prochains mois pour amortir les coûts de développement. Cela permettra à la Model 3 de mieux se démarquer des autres modèles.

D’autre part, la marque est également en train de lancer sa propre offre d’assurance pour ses clients outre-Atlantique. En effet, les voitures Tesla font l’objet d’une couverture élevée hors des USA. Cette offre va également permettre à Tesla de bénéficier d’une autre source de revenue.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here