L’enquête d’Unruly révèle le comportement des consommateurs à l’âge de 19 ans (COVID)

0
67


Résumé de 30 secondes :

  • Une enquête menée auprès des consommateurs par la plateforme publicitaire Unruly finds ajoute quelques points de données à ce que font les consommateurs pendant leur distanciation sociale.
  • En général, l’enquête révèle que « l’utilisation de tous les appareils et services est en hausse ».
  • Pour les annonceurs, cela représente une occasion sans précédent d’atteindre un public littéralement captif. Les consommateurs affirment qu’ils apprécient particulièrement les publicités qui montrent ce que les marques font pour aider leur personnel et les consommateurs, ou qui fournissent des informations COVID-19.

La plateforme de publicité vidéo Unruly est sortie avec une nouvelle étude – sa première sur ce sujet – qui fournit des données sur la façon dont le comportement des consommateurs a changé en cette époque de pandémie COVID-19.

L’enquête COVID-19 auprès des consommateurs est basée sur les réponses de 2638 consommateurs du monde entier à la fin du mois de mars, de ce que la société a décrit comme « des fournisseurs de panels accrédités dans le monde entier ».

Utilisation sur tous les appareils pendant COVID-19

« La grande majorité des consommateurs veulent toujours voir des publicités », a déclaré le vice-président d’Insight, Terence Scroope, dans un communiqué, « mais la clé du succès réside dans le contenu et la manière dont le message est transmis ».

Le plus grand avantage, a-t-il déclaré à ClickZ par e-mail, est que « l’utilisation de tous les appareils et services est en hausse ». Soixante pour cent des personnes interrogées passent plus de temps avec la télévision à la demande, les médias sociaux, la vidéo en ligne, la télévision en direct et la messagerie. Du point de vue des annonceurs, note Scroope, c’est maintenant « l’un des publics les plus engagés et littéralement captifs de notre vie ».

Cinquante pour cent passent plus de temps sur les smartphones, 42 % sur les téléviseurs connectés et 35 % sur les ordinateurs portables.

Données sur les utilisateurs de COVID-19

Soixante-deux pour cent déclarent passer plus de temps sur les médias sociaux qu’auparavant, 47 % ont augmenté leurs dépenses en matière de divertissement à domicile, et un peu plus d’un tiers sont plus intéressés qu’auparavant par le commerce en ligne, à l’exception de l’alimentation. 81 % des 25-34 ans passent plus de temps sur les médias sociaux.

Il n’est pas surprenant que les consommateurs passent également 64 % plus de temps à cuisiner et 43 % plus de temps à lire.

Seuls 10 % d’entre eux déclarent que leur vie quotidienne se déroule normalement, tandis que 42 % s’isolent et 48 % s’éloignent de la société.

L’éléphant dans la pièce

L’une des plus grandes surprises pour les marques, selon Scroope, est qu’elles « ne devraient pas hésiter à s’adresser directement à l’éléphant dans la pièce ».

Vingt-deux pour cent disent vouloir que les marques communiquent sur la manière dont elles soutiennent leur personnel et leurs clients pendant cette crise, et 21 % recherchent des annonces qui contiennent des informations sur COVID-19. Mais 17 % veulent également des publicités qui dépeignent la continuité et la normalité, et 17 % veulent être distraits par des publicités humoristiques ou positives.

Cinquante-trois pour cent des consommateurs préfèrent actuellement les publicités télévisées comme moyen de communication des marques, tandis que 42 % des 18 à 24 ans veulent entendre parler des marques par le biais de la vidéo en ligne.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here