L’émetteur de stablecoin euro, Lugh, obtient l’enregistrement PSAN auprès de l’AMF.

Lugh a annoncé son approbation en tant que PSAN par l’Autorité des marchés financiers (AMF). Lugh devient ainsi le premier émetteur de stablecoins à être enregistré auprès du régulateur français. L’approbation confirme sa volonté de construire un écosystème de confiance pour ses partenaires et clients.

L’obtention du statut PSAN de Lugh en France.

En début de juillet, l’Autorité des marchés financiers a attribué le PSAN à Lugh Financial Services (LFS). Il s’agit de la société qui gère le stablecoin en euros du groupe Casino, Lugh. En outre, cet agrément s’inscrit dans un contexte particulier dans lequel l’agrément par l’AMF de la filiale française de Binance a suscité de nombreuses critiques.

A titre de rappel, Lugh est en fait une crypto française promue par Casino, Société Générale et bien d’autres. C’est un actif numérique adossé à l’euro dont les cosses ne fluctuent pas et peuvent être échangées contre des euros. Ainsi,  il sera le premier stablecoin réglementé par l’AMF et l’un des rares stablecoins indexés sur l’euro. En d’autres termes, cette monnaie permettra l’achat, la vente et l’échange de monnaies virtuelles, de crypto-monnaies contre des monnaies fiduciaires. De même, les transactions avec des altcoins ainsi que de nombreuses autres devises seront également envisagées. 

A découvrir : Le régulateur en Belgique lance une consultation pour déterminer la classification des crypto-monnaies.

Lugh dépasse ses concurrents en termes de réglementation.

Il convient de noter d’emblée que les stablecoins adossés à l’euro se démocratisent de plus en plus. Pour preuve, le Lugh n’est pas la seule monnaie électronique rattachée à l’euro. Circle Internet Financial, plus connu pour gérer l’USDC, a officiellement finalisé sa nouvelle monnaie depuis le 30 juin. Il s’agit de l’EUROC ou pièce en euros, qui est indexée sur les réserves réelles stockées en banque.

Avec Lugh, il existe désormais stablecoins indexés à l’euro comme valeur refuge. La multiplicité fait partie du contexte de la chute des prix des crypto-monnaies. Cependant, face à la concurrence potentielle des acteurs américains, Lugh a confirmé son ambition de devenir le stablecoin européen de référence en euro. Cela en participant à l’environnement réglementaire de long terme (réglementations européennes TFR et MICA) en construction.

Nicolas Joly, Président de Lugh, a déclaré : “Cet enregistrement PSAN était une étape importante du développement de Lugh qui renforce sa position de référence en Europe et va permettre une distribution plus large de l’EURL à travers le lancement de nouveaux cas d’usages.” 

Bonus : Texas exhorte les mineurs des cryptos à fermer en raison des économies d’énergie liées à la canicule.

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires