Le Supercluster manufacturier de l’Ontario investit 50 millions de dollars pour soutenir les solutions COVID-19

0
100


Le Supercluster Next Generation Manufacturing (NGen) de l’Ontario est prêt à investir 50 millions de dollars de son financement de l’initiative Supercluster pour soutenir les entreprises qui proposent et développent des solutions pour la pandémie COVID-19.

Cet engagement de capitaux intervient au moment où le gouvernement fédéral a demandé aux Superclusters d’innovation d’exploiter leurs réseaux pour aider les entreprises à commercialiser leurs produits plus rapidement. Le gouvernement du Canada, ainsi que les gouvernements provinciaux, ont demandé aux entreprises de les aider à développer des équipements, des logiciels et des services médicaux, dans un contexte de demande croissante due à la COVID-19.

Au niveau fédéral, la ministre des services publics et des marchés publics, Anita Anand, a fait remarquer que le gouvernement travaille avec les fournisseurs existants et cherche à développer de nouvelles chaînes d’approvisionnement. Mardi, le premier ministre Justin Trudeau a annoncé huit accords avec des entreprises canadiennes pour aider à la fabrication d’équipements médicaux, en notant que 3 000 entreprises avaient proposé leur aide. Dans son briefing quotidien, M. Trudeau a notamment souligné le travail effectué par le Supercluster de fabrication de l’Ontario.

Dans un autre briefing de l’après-midi, le ministre de l’industrie Navdeep Bains, qui a joué un rôle clé dans le développement de l’initiative Supercluster, a noté qu’avec 48 heures d’appel d’offres de NGen le 25 mars, l’organisation a pu examiner et approuver trois projets qui produiront des ventilateurs, des kits de test et des écrans faciaux.

Le Supercluster de l’Ontario aide à trouver des fournisseurs potentiels pour le gouvernement fédéral, en précisant que toute production, certification et approbation doit être confirmée auprès des autorités gouvernementales compétentes. Les projets seront sélectionnés pour un financement en fonction des besoins critiques identifiés par le gouvernement du Canada et de la capacité des fabricants à fabriquer des produits sûrs pour les patients et les travailleurs de la santé.

NGen investira 50 millions de dollars pour soutenir les entreprises qui sont en mesure de fournir des équipements, des produits et des thérapies essentiels. Le programme de NGen se concentrera sur le financement de projets qui impliquent la production rapide de produits en quantité limitée, notamment des kits de test de dépistage des virus, des gants, des blouses, des masques, des équipements de protection individuelle (EPI), des ventilateurs et, des périphériques, ainsi que des produits chimiques et des équipements de nettoyage et de stérilisation.

NGen financera des projets qui peuvent avoir un impact immédiat dans les quatre à douze prochaines semaines, essentiellement entre avril et fin juin 2020. Le financement sera disponible pour les entreprises de tout le Canada, et pas seulement de l’Ontario.

Les entreprises choisies peuvent avoir jusqu’à 100 % de leurs projets financés par NGen. Le superclub a noté qu’il ne s’attend pas à ce que les projets individuels dépassent les 5 millions de dollars de financement. Les bénéficiaires admissibles comprennent les entreprises à but lucratif ainsi que les organisations à but non lucratif qui facilitent et financent la recherche et le développement, et dont le financement provient principalement d’organisations du secteur privé. Pour plus d’informations sur le financement et l’éligibilité, cliquez ici.

« NGen reconnaît que le lancement rapide de produits médicaux sûrs n’est pas une tâche facile. Il faudra une validation rapide des produits, un approvisionnement sûr en matériaux et composants, des approbations réglementaires et la mise à l’échelle de nouveaux systèmes de fabrication avant de pouvoir lancer la production à grande échelle », a déclaré le Supercluster. « Il adoptera une approche hautement synchronisée, nécessitant la collaboration active des fabricants, ainsi que des spécialistes de l’ingénierie et des soins de santé, des organismes de normalisation, des régulateurs gouvernementaux et des responsables de l’approvisionnement. NGen coordonne une réponse communautaire pour s’assurer que les fabricants puissent mettre leurs produits en première ligne dans cette crise ».

Alors que le gouvernement fédéral a noté que l’initiative du Supercluster dans son ensemble doit se concentrer sur le financement des entreprises ayant le potentiel de lutter contre COVID-19, NGen et le Digital Technology Supercluster de la Colombie britannique ont été les deux groupes à lancer des appels à propositions.

Le Supercluster des technologies numériques investira jusqu’à 60 millions de dollars dans des projets qui soutiendront la santé et la sécurité, apporteront des solutions aux problèmes créés par l’épidémie de COVID-19, et renforceront l’expertise et les capacités pertinentes pour les futures crises sanitaires.

Le programme est axé sur la mise à l’échelle des technologies numériques dans cinq domaines d’intérêt : le système de santé, la santé communautaire, la sécurité des conditions de vie, les diagnostics et les thérapies. Pour plus d’informations sur la disponibilité et l’éligibilité, cliquez ici.



tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here