Le numérique freine la productivité des PME

0
1013

Un nouveau sondage réalisé par Konica Minolta, auprès des petites et moyennes entreprises (PME) a ​​révélé que les nombreux défis informatiques rencontrés quotidiennement entravent le succès de l’entreprise. L’enquête multinationale menée en août 2018, a révélé exclusivement que les PME investissent actuellement pour des technologies de l’information qui ne répondent pas aux attentes. En cause, le manque de capacités, de compétences et surtout de talents pour booster le numérique des PME.

Le manque de talents nuit à la productivité numérique des PME

En France plus précisément, les lacunes en compétences IT et les difficultés de recrutement dans ce domaine nuisent fortement au bon développement numérique. Le déploiement des outils numériques, plus particulièrement en cloud devient donc difficile mais surtout cher. Ainsi, seules les puissantes entreprises réussissent leur insertion numérique. Les PME quant à elles, stagnent. Et plus pire encore, les coûts de réparations et de résolutions des problèmes IT prennent la majorité du budget alloué au numérique. Ainsi, si les dépenses annuelles des PME françaises représentent 180 000 euros, 100 000 euros sont alloués coûts qu’entraînent les problèmes rencontrés sur le parc informatique.

Résultats clés de l’enquête

L’enquête auprès des PME du secteur informatique de Konica Minolta a été menée en partenariat avec Opinium. Elle visait 200 décideurs de premier plan dans chaque pays, aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Allemagne. Les faits saillants mondiaux sont les suivants :

Défis informatiques

Bien que 95% des entreprises de tous les marchés se disent satisfaites de leurs solutions informatiques actuelles, elles signalent également, en nombre significatif, une variété de défis critique. Ceci comprend:

Le matériel ne fonctionne pas (27%)
Problèmes informatiques de l’administrateur (24%)
Logiciels obsolètes (24%)
Mauvaise connectivité Internet (20%)
Risques de sécurité (23%)
Serveurs en panne (20%)

Impact sur l’entreprise

Près d’une PME sur cinq (18%) déclare que les problèmes liés à l’infrastructure informatique constituent l’un des trois défis les plus importants auxquels leur entreprise est confrontée. L’impact de ces défis informatiques sur leurs activités est également important, notamment :

Temps nécessaire pour résoudre les problèmes (41%)
Baisse de la productivité des employés (37%)
Coût pour résoudre les problèmes (35%)
Diminution de la qualité du travail (35%)

Limiter l’innovation

Bien que 84% des PME des États-Unis, du Royaume-Uni, de la France et de l’Allemagne aient une opinion positive de l’impact de la technologie future sur la productivité de leur entreprise, beaucoup ont du mal à mettre en œuvre de nouvelles solutions informatiques. Par exemple, plus de la moitié des PME (56%) se félicitent de l’intégration et de l’adoption de l’intelligence artificielle et de l’apprentissage automatique, et estiment qu’un avenir comprenant ces technologies est stimulant. 37% supplémentaires se disent prudemment optimistes à propos de la technologie.

Cependant, bon nombre des solutions d’intelligence artificielle et d’apprentissage automatique proposées sur le marché exigent l’adoption de technologies de cloud computing. Pourtant, selon l’enquête, 21% seulement prévoient d’adopter une infrastructure de cloud computing dans les 3 prochaines années, et 19% seulement prévoient d’adopter des applications en nuage. Parmi ceux qui ne prévoient pas adopter une infrastructure de cloud computing, les raisons sont les suivantes:

La technologie est trop chère ou le budget n’est pas disponible (30%)
L’organisation n’a pas d’utilisation pour la technologie (29%)
L’organisation n’a pas l’expertise nécessaire pour l’utiliser (21%)

Simplifier l’informatique

Malgré l’affirmation de satisfaction à l’égard de l’infrastructure informatique actuelle, 91% des PME déclarent qu’un système informatique tout-en-un intégrant de manière transparente le matériel, les logiciels et les services dans une solution unique et multifournisseur serait pertinent pour leurs organisations.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here