nigeria et binance

Le Nigeria et Binance sont en pourparlers pour développer un hub numérique axé sur les crypto-monnaies.

Selon un rapport, Binance et le Nigeria développera un hub numérique axé sur les entreprises crypto. En effet, le hub numérique proposé sera similaire à la zone franche virtuelle de Dubaï. De plus, une fois terminé, il sera le premier de la région ouest-africaine.

Binance et le Nigeria créeront un hub numérique cryptographique.

En partenariat avec Binance, les autorités nigérianes sont en pourparlers pour développer une zone économique numérique. Le NEPZA a révélé que le hub numérique proposé sera similaire à la zone franche virtuelle de Dubaï.

En tant que tel, la bourse de crypto a des discussions préliminaires avec et la société d’infrastructure technologique Talent City. Cela afin de construire la « zone franche virtuelle » du pays qui devrait aider les entrepreneurs à accélérer la technologie blockchain dans la nation ouest-africaine. Les discussions entre le directeur exécutif de Binance, Nadeem Ladki, et le directeur général de NEPZAAdesoji Adesugba, n’en sont qu’à leurs débuts.

Adesugba a déclaré : « Nous cherchons à innover afin d’élargir les opportunités économiques pour nos citoyens. L’objectif final est d’engendrer une zone franche virtuelle florissante. Cela pour tirer parti d’une économie virtuelle de près de mille milliards de dollars dans les blockchains et l’économie numérique. « 

Par ailleurs, la collaboration de Binance avec le Nigeria fait suite à une initiative similaire de la société avec la ville de Busan en Corée du Sud. La bourse avait signé un protocole d’accord avec la ville de Busan pour lui assurer un soutien technologique et infrastructurel. Cette initiative vise à contribuer au développement de l’écosystème blockchain de la ville et à la promotion du Digital Asset Exchange de Busan. En outre, Binance a également récemment lancé un hub d’éducation crypto au Cameroun pour stimuler davantage l’adoption de la crypto

L’adoption des crypto-monnaies au Nigeria

Par ailleurs, les Nigérians ont une forte adoption de la crypto. Cependant,

le gouvernement nigérian a maintenu une relation quelque peu hostile avec l’industrie.

La Banque centrale du Nigeria avait ordonné à toutes les banques commerciales du pays de ne plus permettre les transactions en crypto. La banque centrale a expliqué que sa décision était due à la menace que les crypto-monnaies représentent pour l’économie financière du pays.

Pendant ce temps, la SEC du Nigeria a publié en mai une série de règlement pour les actifs numériques dans le pays. Selon la SEC, ce règlement vise à assurer la protection des investisseurs et la transparence du marché. Cependant, malgré le manque de clarté de la réglementation concernant l’espace cryptographique, les Nigérians continuent d’utiliser la cryptographie.

Lecture connexe : Binance identifie 2 suspects du piratage de 265 000 $ sur KyberSwap.

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de