Le Japon récompense 7 maires par des certificats de réussite en NFT.

Le gouvernement en Japon distribue des NFT comme récompenses supplémentaire aux autorités locales. Plus précisément, pour ceux qui excellent dans l’utilisation de la technologie numérique pour résoudre les problèmes locaux et promouvoir l’économie numérique. Au total, sept maires ont reçu des NFT pour diverses initiatives.

Le Japon distribue des récompenses en NFT pour 7 maires.

Selon un rapport de CoinPost, les jetons distribués lors de la cérémonie « Summer Digi Denkoshien 2022″ représentent essentiellement des « certificats numériques » de réussite. La cérémonie a été présidée par le secrétaire en chef du cabinet du Japon, Hirokazu Matsuno. Le Premier ministre japonais Fumio Kishida était également présent.

D’une part, les jetons sont émis sur le réseau blockchain Ethereum, mais utilisent la technologie Proof of Existence Protocol (POAP). Les NFT de type POAP sont principalement utilisés pour des événements exclusifs, généralement diffusés sur la chaîne xDai. Les NFT du Secrétariat ne peuvent pas être négociés sur le marché secondaire.

Outre IndieSquareTREE Digital Studio et Tomonari Kougei, la société de crypto-monnaie basée à Tokyo bitFlyer Holdings a fourni une assistance technique pour le lancement.

A lire : Whampoa crée un fonds de capital-risque de 100 millions de dollars axé sur les crypto-monnaies.

Les NFT et le Web 3 dans le pays

Au cours de 2021, plusieurs entreprises technologiques du pays ont commencé à s’intéresser à l’idée des NFT et du Web 3. L’une des premières banques japonaises à entrer dans l’espace NFT a été MUFG. Ensuite, SBI Group a également créé une filiale dédiée appelée SBIFTs.

Line a également créé un marché NFT appelé Line NFT. Il s’agit du premier média social du pays et Grâce à l’indispensable force motrice du Premier ministre lui-même, le marché du NFT en Japon a explosé.

Plus tôt, M. Kishida a déclaré que le gouvernement recherchait des réformes institutionnelles. Cela afin de  créer un environnement « favorable à la création d’infrastructures liées au Web 3″. Il a également affirmé que les NFT et les innovations liées au métaverse stimuleront la croissance du pays via le Web 3.

Ces remarques font suite à la création du livre blanc « Digital Japan 2022″. Il a été proposé par le département de promotion de la société numérique du Parti libéral-démocrate au pouvoir. En effet, il décrivait le secteur NFT comme un moteur de croissance pour le Web Movement 3.  

Bonus : JPMorgan étend sa portée dans l’espace crypto avec un recrutement sur les paiements.

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de