Le gouvernement va accélérer l'approbation des travailleurs étrangers temporaires pendant la pandémie de COVID-19


Le gouvernement fédéral a mis en place une politique temporaire visant à réduire le temps nécessaire à un travailleur étranger temporaire pour commencer un nouvel emploi au Canada. Cette politique a été annoncée mardi par le ministère de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté (IRCC).

« C’est une excellente nouvelle pour les travailleurs du Global Talent Stream qui ont été licenciés. »

Cette initiative vise à aider les employeurs qui ont des besoins permanents de main-d’œuvre en raison de la pandémie de COVID-19. La politique s’applique aux travailleurs étrangers dans un certain nombre de secteurs, y compris ceux du secteur des technologies, qui pourraient avoir perdu du travail en raison de la crise COVID-19.

« C’est une excellente nouvelle pour les travailleurs de Global Talent Stream (GTS) qui ont été licenciés », a déclaré Yousuf Khatib, co-fondateur et PDG de Global Skills Hub, à BetaKit. “[We continue] d’être impressionné par la réponse empathique et rapide de l’IRCC pour assurer que les promesses que nous avons faites en tant qu’entreprises technologiques et pays d’accueil des immigrants au Canada soient tenues ».

Le SGT est un programme du gouvernement fédéral destiné à aider les entreprises à accéder rapidement à des talents internationaux hautement qualifiés qui ne sont pas disponibles au Canada. Grâce au SGT, le gouvernement réduit le temps de traitement des demandes d’immigration à deux semaines, avec des frais de 1 000 $ payés par l’employeur au gouvernement.

RELATIVES : Le programme de partage du travail mis à jour par le gouvernement fédéral est plus ouvert aux start-ups dans le cadre de COVID-19

La nouvelle politique temporaire, pour laquelle Khatib a fait pression sur le gouvernement fédéral, permet aux personnes qui ont été licenciées et ont demandé un nouveau permis de travail de commencer à travailler dans le nouveau poste presque immédiatement en attendant que leur permis soit approuvé. La politique de mise à jour réduit le processus de dix semaines à dix jours ou moins.

Selon M. Khatib, cela aidera les employeurs à combler plus rapidement les pénuries de main-d’œuvre et les immigrants à travailler plus vite. Il a noté que la nouvelle politique ne change pas les règles existantes sur les exigences et l’éligibilité pour les permis de travail, mais qu’elle comprime plutôt les délais d’approbation.

Les travailleurs étrangers temporaires, y compris ceux qui se trouvent déjà au Canada, doivent obtenir leur permis à une frontière ou à un autre point d’entrée. Les restrictions de voyage imposées pendant la pandémie signifient que les travailleurs étrangers à la recherche d’un emploi n’ont pas pu obtenir de permis à un point d’entrée. Ces restrictions signifient également que les employeurs, tels que les entreprises technologiques en démarrage, n’ont donc pas été en mesure de pourvoir les postes ouverts avant la mise en œuvre de cette politique fédérale temporaire.

Selon le gouvernement fédéral, cette nouvelle politique s’appliquerait aux travailleurs qui sont déjà au Canada, ont obtenu une nouvelle offre d’emploi et peuvent obtenir l’autorisation de commencer à travailler dans leur nouvel emploi, même pendant le traitement de leur demande de permis de travail.

RELATIVES : L’industrie canadienne des talents technologiques suit le regain d’intérêt pour le flux permanent de talents mondiaux

Global Skills Hub, une organisation basée à Toronto qui aide les entreprises canadiennes à trouver et à embaucher des talents internationaux, est en train de créer une liste des travailleurs du SMT qui ont été touchés par la pandémie. En partenariat avec Prospect, Global Skills Hub a également lancé un forum en ligne pour fournir des informations actualisées sur l’épidémie concernant les travailleurs du SMT.

« Les immigrants, les travailleurs étrangers temporaires et les étudiants internationaux apportent une contribution considérable à la réponse du Canada au défi sans précédent que pose COVID-19 », a déclaré le ministre de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, Marco Mendicino.

« La nouvelle politique que nous annonçons permettra aux entreprises canadiennes de recruter les travailleurs dont elles ont besoin et aidera les chômeurs à contribuer à l’économie canadienne pendant cette pandémie », a-t-il ajouté.

Source de l’image Unsplash.



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires