Le gouvernement révèle les détails du financement de 962 millions de dollars des agences de développement régional COVID-19


Les détails sur les 962 millions de dollars de nouveaux capitaux récemment engagés en faveur des agences de développement régional (RDA) et du réseau de développement des communautés ont été révélés mercredi.

Le programme, appelé Fonds régional de secours et de redressement (RRRF), a été annoncé à la mi-avril, bien que peu de détails aient été communiqués sur la manière dont les fonds seraient distribués aux six RDA du Canada. Le nouveau capital de près d’un milliard de dollars est destiné à soutenir les entreprises régionales et rurales qui n’ont peut-être pas de relations existantes avec des institutions financières ou qui ne sont pas admissibles à d’autres programmes d’aide fédéraux.

Le RRRF est destiné à aider ces entreprises et organisations à poursuivre leurs activités ainsi qu’à rémunérer leurs employés. Le fonds est ouvert aux entreprises de secteurs tels que l’industrie manufacturière, la technologie, le tourisme et « d’autres secteurs clés pour les régions et les économies locales ».

Mercredi, le Premier ministre Justin Trudeau a fait remarquer que les entreprises qui ne sont pas admissibles aux programmes d’aide du Compte d’urgence pour les entreprises du Canada (CEBA) et de la Subvention salariale d’urgence du Canada (SSE) devraient demander l’aide de leur ADD respective.

Le financement se répartit en 675 millions de dollars pour les RDA et 287 millions de dollars pour le Réseau de développement des collectivités (le financement du réseau étant distribué par le biais des RDA).

L’Agence fédérale de développement économique pour le Sud de l’Ontario (FedDev) devrait recevoir 252,4 millions de dollars. L’Agence de développement économique du Canada pour les régions du Québec (DEC) reçoit 211 millions de dollars. L’Ouest canadien, par l’intermédiaire de Diversification de l’économie de l’Ouest Canada (DEO), a reçu 304,2 millions de dollars, et CanNor recevra un total de 34,3 millions de dollars pour les entreprises territoriales. L’APECA du Canada atlantique reçoit 110 millions de dollars, et l’Initiative fédérale de développement économique pour le Nord de l’Ontario (FedNor) 49,5 millions de dollars.

Lors d’une récente entrevue avec Betakit, la ministre du Développement économique, Mélanie Joly, responsable des ODR, a souligné le rôle des agences dans le soutien aux incubateurs régionaux. Reconnaissant la fermeture récente de l’incubateur OneEleven de Toronto, Mme Joly a fait remarquer à l’époque que « l’obtention de plus de financement par l’entremise de nos incubateurs était essentielle pour s’assurer que nous maintenions cet écosystème très solide ».

M. Joly a également déclaré que le gouvernement cherchera à établir des partenariats avec d’autres organisations qui peuvent aider à soutenir les zones où les RDA sont moins présentes. Le ministre a déclaré que cela pourrait inclure la collaboration avec des « tiers » tels que les agences de développement économique « pour s’assurer que nous sommes beaucoup plus présents dans la région de Toronto, et la région de Montréal, et les grandes villes ».

Depuis le début de COVID-19, les RDA ont également adapté certains critères pour leurs programmes réguliers. Depuis le 1er avril, les entreprises peuvent reporter de trois mois leurs paiements pour les accords de contribution en cours avec leur RDA.

Parmi les autres soutiens des RDA, on peut citer le Fonds de secours aux entreprises du Nord, par l’intermédiaire de l’Agence canadienne de développement économique du Nord (CanNor). Le fonds d’aide offre aux PME territoriales admissibles touchées par les perturbations économiques des subventions non remboursables allant de 2 500 $ à un maximum de 100 000 $. Le financement couvrira une période maximale de quatre mois et est rétroactif au 1er avril.



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires