L’Australie fait pression sur 600000 utilisateurs de crypto pour payer leurs impôts



L’Australian Tax Office (ATO) a publié une déclaration demandant aux 600000 utilisateurs de crypto du pays de payer des impôts sur leurs gains au cours de la prochaine période fiscale.

Le gouvernement australien a lancé une répression des traders de crypto et de l’activité de cryptographie après avoir constaté une augmentation massive des investissements à partir de 2020.

Le gouvernement a clairement indiqué que les mécanismes anonymes des crypto-monnaies ne cacheraient ni n’excuseraient les crypto-traders australiens du fisc.

Le commissaire adjoint Tim Loh a expliqué que les régulateurs financiers suivront ces commerçants via leurs comptes bancaires:

«Nous sommes alarmés que certains contribuables pensent que l’anonymat des crypto-monnaies permet d’ignorer leurs obligations fiscales. Bien qu’il semble que la crypto-monnaie fonctionne dans un monde numérique anonyme, nous suivons de près où elle interagit avec le monde réel grâce aux données des banques, des institutions financières et des échanges en ligne de crypto-monnaie pour suivre l’argent jusqu’au contribuable.

L’ATO utilisera les données des comptes bancaires et les extrapolera avec les déclarations fiscales précédentes. Cela garantira que les commerçants paient suffisamment d’impôts. Les actifs cryptographiques seront imposés en tant que revenu en fonction de la valeur de leur crypto-monnaie en dollars australiens.

Le bureau des impôts contactera spécifiquement plus de 100000 détenteurs de crypto-monnaie et invitera plus de 300000 autres à déclarer leurs gains ou pertes en capital dans leurs déclarations de revenus 2021.

2021 a été une année active pour les régulateurs financiers australiens alors qu’ils s’efforcent de créer des conditions générales pour le domaine en constante évolution de la crypto-monnaie. Le Comité spécial du Sénat australien sur l’Australie en tant que centre technologique et financier a annoncé en mai qu’il étudierait la manière dont les actifs cryptographiques pourraient être réglementés dans le pays.

L’enquête parlementaire examine la réglementation de la cryptographie dans le but de renforcer le secteur fintech local tout en encourageant l’innovation financière.

Les régulateurs estiment que c’est une étape appropriée, car la crypto-monnaie gagne en popularité dans le pays. Les rapports indiquent que certaines des familles les plus riches du pays ont acheté des actifs numériques. C’est censé être leur investissement alternatif pour obtenir des rendements, par opposition aux actions ou aux obligations.

Avertissement

Toutes les informations contenues sur notre site Web sont publiées de bonne foi et à des fins d’information générale uniquement. Toute action que le lecteur entreprend sur les informations présentes sur notre site Web est strictement à ses propres risques.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires