L’absence d’activité de la CVCA causée par la pandémie ne se reflète pas dans le premier trimestre 2020, selon Kim Furlong de la CVCA

0
56


L’Association canadienne du capital-risque et des capitaux privés (CVCA) a publié son rapport détaillé pour le premier trimestre 2020. Le rapport développe les résultats préliminaires publiés le mois dernier, qui montrent que les investissements en capital-risque (CR) au cours du trimestre sont presque équivalents à ceux de l’année précédente.

« Je pense en fait que la conversation que nous aurons est au deuxième trimestre, et cette conversation sera une conversation qui reflète vraiment le manque d’activité. »

Les investissements en capital-risque au Canada pour le premier trimestre 2020 ont diminué de 7 % par rapport au premier trimestre de l’année dernière. Le rapport détaillé de la CVCA a révélé que 831 millions de dollars ont été investis dans 117 opérations, contre 897 millions de dollars dans 116 opérations au premier trimestre 2019.

En parlant avec Kim Furlong, le PDG de la CVCA a déclaré à BetaKit qu’elle ne voyait pas les résultats du premier trimestre 2020 refléter l’effet de COVID-19 sur le paysage des investissements canadiens.

« Je pense en fait que la conversation que nous aurons est au deuxième trimestre, et cette conversation reflétera vraiment le manque d’activité que nous avons constaté au cours des 12 dernières semaines, où les gens se concentraient de nouveau sur leurs avoirs actuels, leur portefeuille, s’adressaient à leurs PDG, fondateurs et équipes de direction, et comprenaient le chemin à parcourir en termes de gestion de crise et d’incapacité à aller à la rencontre des gens », a-t-elle déclaré.

Alors que les résultats du premier trimestre ne sont en baisse que de 7 % par rapport à l’année précédente, ils représentent une baisse de 45 % par rapport au trimestre précédent. En comparaison, le quatrième trimestre de 2019 a vu 1,6 milliard de dollars investis sur 144 transactions et a contribué de manière significative au total record de l’année.

RELATIVES : Les sociétés de capital-risque canadiennes lancent une initiative visant à fournir un soutien personnalisé aux entreprises en démarrage pendant la pandémie

M. Furlong a noté qu’il n’est pas rare que le premier trimestre soit plus petit qu’un quatrième trimestre précédent. Le PDG a expliqué qu’un premier trimestre typique dépend toujours de ce qui se passe au cours du quatrième trimestre de l’année précédente. Elle a déclaré que les chiffres du quatrième trimestre 2019 montrent que les entreprises ont conclu des accords à la fin de l’année dernière au lieu d’attendre le début de 2020.

Selon les données de la CVCA, le premier trimestre de chaque année tend à être en baisse par rapport à son quatrième trimestre respectif. Par exemple, du quatrième trimestre 2018 au premier trimestre 2019, le montant du capital-risque investi a diminué de 25 %. Une baisse similaire de 37 % a été enregistrée entre le quatrième trimestre de 2018 et le premier trimestre de 2018. Toutefois, il est à noter que la période du T4 2019 au T1 2020 est la baisse la plus prononcée que la CVCA ait signalée au cours des cinq dernières années

Avec le premier trimestre 2020 se terminant le 31 mars, M. Furlong a déclaré que la CVCA a suivi le ralentissement significatif du flux de contrats de capital-risque au Canada en raison de COVID-19 et, plus particulièrement, des règles de distanciation sociale qui ont été mises en œuvre.

« Nous constatons toujours une certaine activité », a-t-elle noté. « Mais cela, je crois, est en grande partie une conversation qui avait été initiée à l’origine [prior to social distancing]ou des secteurs qui sont si spécifiques aux besoins actuels ».

« Nous constatons toujours une certaine activité. Mais cela, je crois, est en grande partie une conversation qui avait été initiée à l’origine ».
– Kim Furlong, CVCA

La grande majorité des startups avec lesquelles BetaKit s’est entretenu récemment et qui ont soulevé des questions ont confirmé que c’était le cas. La plupart des PDG qui ont parlé à BetaKit ont reconnu que leur tour de table avait été en cours avant la pandémie et qu’il avait été fermé à la suite de mesures de distanciation sociale.

La taille moyenne des transactions pour le premier trimestre 2020 était de 7,1 millions de dollars, soit une baisse de 14 % par rapport à l’année dernière et de 3 % par rapport à la taille moyenne des transactions au cours de la période de cinq ans allant de 2015 à 2019.

Il y a eu trois méga-opérations de plus de 50 millions de dollars au premier trimestre 2020, ce qui représente 31 % du total des dollars investis. La plus importante de ces transactions était la série C de 120 millions de dollars canadiens de Miovision Technologies.

Près des deux tiers du flux d’affaires étaient inférieurs à 5 millions de dollars, avec 19 affaires entre 5 et 20 millions de dollars. Les entreprises du secteur des technologies de l’information et des communications (TIC) ont reçu 54 % des investissements, tandis que les entreprises du secteur des sciences de la vie en ont reçu 21 %. Les entreprises en phase de démarrage ont reçu 50 % du financement, pour un total de 419 millions de dollars dans 72 transactions.

Un fait frappant rapporté par la CVCA est que le rythme des sorties financées par le capital-risque a ralenti avec seulement trois sorties de fusion et d’acquisition divulguées au premier trimestre 2020. En comparaison, chaque trimestre comptait en moyenne 10 sorties, selon le rapport, au cours de la période de cinq ans allant de 2015 à 2019.

L’Ontario est resté en tête pour le montant des capitaux investis, avec 504 millions de dollars dans 34 opérations. Le Québec a enregistré 35 transactions, mais avec 99 millions de dollars. La Colombie-Britannique a enregistré 164 millions de dollars dans 21 opérations, dont 53 millions de dollars dans 11 opérations pour l’Alberta.

RELATIVES : BDC Capital dévoile plus de détails sur le programme de jumelage des investissements pour les entreprises financées par le capital-risque

Les investissements en dette de risque pour le premier trimestre 2020 ont totalisé 75 millions de dollars répartis sur 15 transactions. La majorité des capitaux d’emprunt à risque sont allés à des entreprises basées en Colombie-Britannique, avec 36 millions de dollars au total.

Le capital-investissement, en revanche, a été plus de deux fois supérieur à celui du même trimestre de l’année dernière. Au premier trimestre 2020, 4,7 milliards de dollars de capital-investissement ont été investis dans des entreprises canadiennes, contre 2,1 milliards de dollars au premier trimestre 2019.

La CVCA a indiqué que, par rapport à la moyenne quadriennale des activités des premiers trimestres entre 2016 et 2019, le rythme des opérations de capital-investissement au cours du premier trimestre 2020 est resté constant, mais les dollars investis ont été globalement inférieurs de neuf pour cent.

« L’investissement en capital-investissement connaît un bon départ en 2020, cependant, n’ayant saisi les données que jusqu’à
En mars, les résultats ne reflètent pas les implications de COVID-19″, a déclaré M. Furlong. « Cela étant dit, beaucoup ont suggéré que les sociétés privées pourraient avoir un avantage sur leur équivalent coté en bourse ; le soutien d’un partenaire de capital-investissement pourrait apporter des liquidités supplémentaires, un soutien opérationnel et de réseau et une expertise pour minimiser l’impact de COVID-19 ».



tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here