La tricherie de l'entrepreneur pour choisir la bonne stratégie de marketing


Résumé de 30 secondes :

  • La plupart des propriétaires d’entreprises portent tous les chapeaux proverbiaux au début de leur activité, et le font avec fierté. Si cette approche est normale, elle peut également gêner les entrepreneurs.
  • En disant oui à chaque client potentiel qui vous appelle ou passe devant votre porte, vous vous mettez en situation de surendettement. Cela signifie également que vous ne savez pas qui est votre client idéal, ou quels types de clients ne vous conviennent pas.
  • Veillez à ne pas trop élargir le filet, mais plutôt à vous concentrer sur les canaux de commercialisation qui ont le plus de chances d’être vus par vos clients idéaux.
  • La recherche d’entreprises similaires à la vôtre peut vous aider à voir si les idées que vous avez en tête vont vraiment vous aider à réussir, ou elle peut vous inciter à examiner d’autres options qui ont bien fonctionné pour les entreprises dans votre domaine.
  • Une fois toutes ces recherches terminées, vous serez en mesure de prendre une décision beaucoup plus éclairée sur votre stratégie de marketing.
  • Une fois que vous avez établi une stratégie, penchez-vous sur elle. Laissez votre stratégie guider vos efforts de marketing, vos services, vos produits, vos prix et tout le reste. Fixez une période pendant laquelle vous testez l’approche.

Si vous êtes un entrepreneur, vous avez certainement entendu les conseils suivants sur votre entreprise, plutôt que dans l’a. Mais si ce conseil est bon, il peut être extrêmement difficile à suivre, surtout dans les premières années de la création d’une entreprise.

La plupart des propriétaires d’entreprises portent tous les chapeaux proverbiaux au début de leur activité, et le font avec fierté. Ils gèrent leurs tactiques de marketing, envoient des courriels, proposent des devis aux clients, construisent des produits, mettent à jour leur site web, expédient des matériaux et assurent les services pour lesquels ils sont en affaires. Ils s’occupent également des tâches administratives, établissent les factures, remplissent les déclarations d’impôts, s’occupent de la paie, etc.

Si cette approche est normale, elle peut également gêner les entrepreneurs. Travailler dans votre entreprise de cette manière vous empêche de voir la situation dans son ensemble et de prendre des décisions stratégiques qui vous orienteront vers la croissance.

Elle vous maintient en mode réactif, plutôt que de vous permettre d’être proactif. Même si vous ne pouvez pas vous permettre d’engager de l’aide ou de sous-traiter certaines tâches, il y a une chose que vous pouvez faire pour prendre le contrôle de votre trajectoire : choisir la bonne stratégie de marketing.

Voici comment :

1) Recherchez et définissez votre acheteur

Lorsqu’une entreprise est en phase de démarrage, il est tentant d’accepter tous les clients qui sont prêts à vous donner de l’argent en échange de ce que vous offrez. Plus les recettes sont importantes, mieux c’est, n’est-ce pas ?

En fait, non. En disant oui à chaque client potentiel qui vous appelle ou passe devant votre porte, vous vous mettez en situation de surendettement. Cela signifie également que vous ne savez pas qui est votre client idéal, ou quels types de clients ne vous conviennent pas.

Commencez donc par passer en revue tous les clients que vous avez eus jusqu’à présent. Posez-vous les questions suivantes :

  • Qui a rapporté le plus d’argent ?
  • Qui a fourni les marges bénéficiaires les plus élevées ?
  • Qui étaient les plus faciles à traiter ?
  • Qui a été le plus satisfait de vos services ?

Faites une liste de toutes les personnes qui entrent dans une ou plusieurs de ces catégories. Ensuite, recherchez les points communs.

Avez-vous fourni le même service à tous les clients ayant les marges bénéficiaires les plus élevées ? Les clients les plus satisfaits se trouvent-ils dans une certaine tranche de revenus ou dans un certain quartier de la ville ?

Vous pourriez être surpris de voir certains thèmes communs à ces clients idéaux. Cela vous donnera une idée de ce qu’il faut rechercher lors de la recherche de nouveaux clients.

Ensuite, répétez ce processus en posant les questions opposées (qui a apporté le moins, qui a été le plus difficile, etc.). ). Cela vous aidera à déterminer quels sont les clients – et même les types d’emplois – qui ne sont pas aussi lucratifs, satisfaisants ou faciles pour vous que pour les autres.

Une fois que vous avez défini certaines des principales similitudes entre vos acheteurs idéaux, faites des recherches sur ce type de client. Faites une étude de marché sur leurs caractéristiques démographiques, et essayez de vous faire une idée des endroits où ils passent leur temps, de ce en quoi ils font confiance, de la façon dont ils consomment les informations – et.

Essayez d’obtenir autant de détails que possible sur ces personnes dans leur ensemble, afin de mieux comprendre comment les atteindre.

2) Réduire les canaux possibles

Vous avez peut-être découvert que vos acheteurs idéaux passent beaucoup de temps sur les médias sociaux. Mais vous ne savez pas sur quelles plateformes vous concentrer, et vous êtes submergé par le nombre d’options qui s’offrent à vous.

Dans ce scénario, votre prochaine étape consiste à rechercher les données démographiques des utilisateurs de chaque site de médias sociaux. Vous constaterez peut-être que le groupe d’âge de votre clientèle cible est le même que celui qui domine fortement Instagram, alors que ce groupe représente de plus petites tranches d’utilisateurs sur d’autres plateformes sociales.

Cela vous aidera à déterminer de manière définitive où concentrer votre temps et vos ressources.

Peut-être que les médias sociaux ne sont pas le point de convergence de votre acheteur idéal ; ils aiment parler au téléphone ou se rencontrer en personne. Cela peut vous aider à réduire considérablement vos canaux de commercialisation.

Ainsi, au lieu de consacrer des efforts ou des ressources aux sites sociaux, vous pourriez choisir de publier une annonce dans votre journal local invitant les clients intéressés à vous appeler pour une consultation gratuite de 10 minutes.

L’objectif est de ne pas trop élargir le filet, mais plutôt de se concentrer sur les canaux de commercialisation les plus susceptibles d’être vus par vos clients idéaux.

3) Examiner les analyses de rentabilité et le retour sur investissement

Vous avez maintenant une idée de ce qu’il faut faire avec votre stratégie de marketing. Il est temps de la valider !

Passez un peu de temps en ligne à faire des recherches sur des entreprises similaires à la vôtre. Voyez si vous pouvez trouver des études de cas qui partagent les résultats d’approches marketing spécifiques qu’elles ont essayées, en particulier celles que vous envisagez.

Cela peut vous aider à voir si les idées que vous avez en tête vont vraiment vous aider à réussir, ou vous inspirer à examiner d’autres options qui ont bien fonctionné pour les entreprises dans votre domaine.

4) Décider d’une stratégie de marketing

Une fois toutes ces recherches terminées, vous serez en mesure de prendre une décision beaucoup plus éclairée sur votre stratégie de marketing.

Peut-être savez-vous que votre conversion de clients est forte dès qu’un nouveau prospect est sur votre site, et vous avez découvert que la plupart de vos clients cibles trouvent des fournisseurs en faisant des recherches en ligne.

Cela vous inciterait alors à consacrer une majorité de vos ressources et de votre énergie à améliorer votre classement dans les moteurs de recherche.

Si vos recherches vous ont permis de constater que votre acheteur idéal passe beaucoup de temps sur les médias sociaux et qu’il doit être informé et convaincu avant d’acheter, vous adopterez une approche très différente.

Dans ce cas, vous pouvez choisir de vous concentrer sur des annonces ciblées sur une plateforme spécifique. Ensuite, vous pourriez diriger le trafic vers une page de renvoi qui comprend des ressources éducatives comme des infographies et des livres électroniques qui les aident à se rapprocher de leur objectif de devenir un acheteur.

Le point essentiel est que votre stratégie sera unique en fonction de vos offres, de votre secteur, de vos clients idéaux et de vos vous.

5) Mesurer, évaluer et ajuster votre stratégie de marketing

Une fois que vous avez établi une stratégie, penchez-vous sur elle. Laissez votre stratégie guider vos efforts de marketing, vos services, vos produits, vos prix et tout le reste. Fixez une période pendant laquelle vous testez l’approche.

Certaines personnes peuvent essayer une stratégie pendant un trimestre avant d’en évaluer l’efficacité, mais il faut généralement compter entre six mois et un an avant de commencer à obtenir des résultats à partir d’une orientation stratégique. Assurez-vous donc de laisser à votre stratégie le temps de s’imposer avant de commencer à mesurer les résultats.

Ensuite, évaluez dans quelle mesure votre stratégie vous convient. Atteignez-vous les objectifs que vous vous êtes fixés ? Font-ils évoluer votre entreprise dans la direction que vous souhaitez ?

Sinon, il est temps de retourner à la case départ et d’ajuster votre stratégie. Puis, rincez et répétez.

Vous finirez par trouver la bonne stratégie de marketing pour guider votre entreprise vers un succès toujours plus grand. Vous pourrez alors doubler votre mise et voir votre trajectoire s’améliorer.

Clate Mask est le co-fondateur et le PDG de Keap (anciennement Infusionsoft) et le co-auteur du best-seller du New York Times Conquer le chaos : comment développer une petite entreprise prospère sans devenir fou. C’est un expert de la croissance des petites entreprises, connu au niveau national, qui a travaillé avec des milliers d’entrepreneurs.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires