La tendance sans gluten est-elle vraiment meilleure pour la santé ou juste une tendance marketing ?

Selon des études récentes, le quart de la population française souffrirait d’intolérance au gluten. Mais à voir plus près, seulement 1% d’entre eux est réellement touché par une maladie cœliaque, la vraie intolérance au gluten. Face à ses nouvelles statistiques, une question se pose : le gluten est-il donc aussi nocif pour la santé, ou est-ce juste un stratagème marketing pour écouler les aliments sans gluten, qui ses dernières années ont connu une explosion dans le marché de l’alimentation.

La sensibilité au gluten est-elle réelle ?

Pendant longtemps, «nous avons insisté sur le fait que les réactions au gluten devaient être liées à la maladie cœliaque et si la maladie cœliaque était exclue, vous n’auriez aucune raison de ne pas consommer de gluten», déclarent les nutritionnistes. Mais ce «dogme» a commencé à s’éroder sous le nombre de patients signalant des réactions au gluten mais testant négatif pour la maladie cœliaque. Bien que deux études seulement ont même mentionné ce trouble aussi récemment qu’en 2000, il a depuis acquis une acceptation beaucoup plus large, en particulier parmi les spécialistes de la maladie cœliaque. Une définition de la sensibilité au gluten n’a été proposée qu’en 2012, et doit encore figurer dans les manuels de diagnostic. Comme un éditorial l’a souligné l’automne dernier dans le New England Journal of Medicine, «les chercheurs commencent tout juste à définir cette entité». Les industriels profitant de ce cas de figure ont ainsi prôné le sans gluten pour vendre plus. Et ces dernières années, leur business est en hausse constante surtout chez les adultes, et personnes âgées.

Un régime sans gluten est-il donc sain pour une personne qui n’a pas de maladie cœliaque ni de sensibilité au gluten ?

De nos jours, beaucoup de gens ont commencé à suivre un régime sans gluten, ou à manger une quantité réduite d’aliments contenant du gluten, mais cela n’est peut-être pas sage. Un régime sans gluten est recommandé aux personnes atteintes de maladie cœliaque, de sensibilité au gluten, ou de dermatite herpétiforme.

Au-delà de cela, il existe peu de preuves qu’un régime sans gluten offre des bienfaits pour la santé. Et plus encore, les experts ont averti qu’éviter le gluten si vous n’en aviez pas besoin pourrait augmenter votre risque de maladie cardiovasculaire. Cependant, un régime sans gluten peut rester une façon saine de manger en fonction des aliments que vous choisissez sans gluten, de la fréquence à laquelle vous les mangez, et de la question de savoir si vos autres choix alimentaires sont sains. Les bons choix sans gluten comprennent aussi les aliments naturellement sans gluten, tels que les viandes maigres, les produits laitiers faibles en gras, les légumes, les fruits, les grains entiers sans gluten et les graisses saines, et non les produits industriels.

En ce qui concerne les produits sans gluten sur le marché, ici encore il est meilleur de ne pas s’adonner à ce genre de régime sans intolérance au gluten prouvé par les médecins. Des chercheurs de l’Université de Hertfordshire ont évalué les informations nutritionnelles, et les coûts des produits alimentaires en collectant les données sur les sites Web des fabricants et des supermarchés. L’étude, a comparé la teneur en éléments nutritifs, et le coût des produits alimentaires ordinaires et sans gluten au Royaume-Uni.

Les chercheurs ont découvert que les aliments sans gluten contenaient généralement plus de graisses saturées, de sucre et de sel que les aliments habituels, tout en contenant moins de fibres et de protéines. Les résultats de l’étude ont également mis en évidence la différence de coût entre un aliment ordinaire, et un aliment sans gluten. Les produits alimentaires sans gluten coûtent environ 159% de plus que les aliments ordinaires.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires