La Société Générale renonce au chômage partiel et au report de charges

0
53

Le groupe Société Générale a proclamé dans la semaine son engagement responsable et citoyen face à la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19. Frédéric Oudéa, le Directeur Général de la SG, a ainsi précisé que le groupe évitera de devenir une charge supplémentaire pour les finances publiques et ne demandera aucune aide de l’Etat pendant toute la durée de la crise. En particulier, il ne recourra pas aux mesures de chômage partiel et de report de charges mises en place par le gouvernement pour venir en aide aux entreprises.

La Société Générale engagée dans la solidarité économique et sociale

Face à l’ampleur de la crise causée par la pandémie du Coronavirus et la quarantaine, le gouvernement français offre son soutien aux entreprises à travers diverses mesures. Le groupe Société Générale a annoncé mercredi qu’il renonce à profiter de ces aides pour ne pas peser sur les comptes publics. Cette décision a notamment été prise pour permettre à l’Etat d’offrir son aide aux entreprises les plus touchées par la crise. En particulier, le règlement de ses charges sociales et fiscales sera ainsi honoré par le groupe pendant toute la durée de la pandémie.

Par ailleurs, le groupe SG s’est également engagé à éviter le dispositif de chômage partiel. Ainsi, malgré la fermeture d’un grand nombre de ses sites opérationnels et agences, la Société Générale continuera à assurer le salaire de la totalité de ses 140 000 collaborateurs, partout dans le monde. En France, les rémunérations continueront ainsi à être versées intégralement, surtout pour les cas de garde d’enfants et d’arrêt maladie.
Le groupe bancaire s’est également engagé à récompenser les efforts de ses collaborateurs qui ont assuré le maintien de l’activité durant la période de confinement.

La Société Générale, des initiatives de soutien durant la crise Covid-19

Un programme de solidarité d’envergure international a été mis en place par la Société Générale. Il permettra de constituer une enveloppe de plus de 50 millions d’euros pour aider les gouvernements et les associations dans leurs initiatives de soutien sanitaire et social. Depuis le début de la crise, le groupe a déjà distribué plus de 300 000 masques et offert des dons financiers sous diverses formes dans tous les pays où il est présent.

Face à la crise sanitaire et économique engendrée par le Covid-19, la Société Générale et Natixis ont également annoncé le report des versements des dividendes de l’exercice 2019 à leurs actionnaires. Cela leurs permettra de préserver la trésorerie, pour entre autre garantir la rémunération de leurs collaborateurs et poursuivre leurs initiatives de soutien économique et social durant la période du confinement généralisé.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here