La SEC américaine créera une unité traitant les dossiers des émetteurs de crypto-monnaie.

La SEC américaine a annoncé la mise en place d’une unité dédiée pour traiter les dossiers des émetteurs de crypto-monnaies. Le régulateur a cité la croissance de l’industrie pour expliquer la nécessité de cette décision. En outre, le président de la SEC a réitéré son engagement envers la réglementation de l’espace cryptographique.

La mise en place d’une nouvelle unité crypto par la SEC

Dans un communiqué, un responsable de l’agence a déclaré la décision de créer le nouveau bureau. Selon lui, elle était basée sur la croissance récente des industries des actifs cryptographiques et sur la nécessité d’un soutien plus spécialisé. L’organisation a également noté que le « Bureau des applications et services industriels » et le « Bureau des actifs cryptographiques » deviendront ses tout nouveaux bureaux.

Cependant, le bureau continue d’examiner les référentiels d’actifs cryptographiques comme le DRP. La SEC estime que grâce au bureau, elle peut mieux concentrer «les ressources et l’expertise pour résoudre le problème unique et évolutif de l’examen des dépôts liés aux crypto-actifs».

Selon Renee Jones, la directrice du DRP de la SEC, « la création de ces nouveaux bureaux permettra au DRP de renforcer sa concentration dans les domaines des crypto-actifs, des institutions financières, des applications et services industriels. Elle facilitera également notre capacité à remplir notre mission.« 

A découvrir : FTX Ventures acquiert une participation de 30% dans SkyBridge Capital.

Le président de la SEC promet de réglementer les crypto-monnaies

Le nouveau bureau montre l’engagement de la SEC à réglementer les crypto-monnaies. Le président de la SEC, Gary Gensler, a déclaré à plusieurs reprises que la plupart des crypto-monnaies sur le marché sont des titres non enregistrés. 

En effet, il l’a réitéré en déclarant que « l’offre et la vente de ces milliers de jetons de crypto-monnaie sont protégées par les lois sur les valeurs mobilières ».

De plus, il a appelé les créateurs de crypto-monnaie à travailler avec la SEC. Il les appelle à enregistrer leurs jetons en tant que titres, le cas échéant.

« Les investisseurs méritent des informations. Cela pour les aider à trier les investissements qui, selon eux, prospéreront et ceux qui échoueront. Les investisseurs doivent être protégés contre la fraude et la manipulation », a-t-il noté.

Bonus : Polygon prévoit d’embaucher 200 employés d’ici la fin d’année.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de