La RDMD obtient un financement de 14 millions de dollars dans le cadre de la série A

0
142


rdmd

RDMDune société de technologie des soins de santé basée à San Francisco, Californie, qui se concentre sur l’accélération de la recherche de médicaments pour les patients atteints de maladies rares, a levé 14 millions de dollars dans le cadre d’un financement de série A.

Le cycle a été mené par Spark Capital, avec la participation des investisseurs d’amorçage existants Lux Capital, Village Global et Garuda Ventures, et du nouvel investisseur Maveron Capital. Parallèlement à ce financement, Nabeel Hyatt, associé général de Spark Capital, a rejoint le conseil d’administration de la société.

La société a l’intention d’utiliser les fonds pour :

  • S’étendre à 20 autres maladies rares
  • Lancer les études de recherche correspondantes pour chacune des nouvelles conditions, ce qui aidera les chercheurs à mieux comprendre la progression naturelle de chaque maladie et à concevoir de meilleurs essais en conséquence
  • Offrir une expérience et des connaissances nouvelles et améliorées en matière de recherche aux participants de chaque communauté de maladies rares
  • Développer les partenariats de collaboration avec les associations de patients et les consortiums universitaires prêts à mettre en place une plateforme de preuves de qualité réglementaire dans leurs conditions
  • Développer ses partenariats commerciaux avec des clients biopharmaceutiques nouveaux et existants
  • Développer davantage les capacités de sa plate-forme internationale
  • Élargir son équipe, notamment en recrutant des cadres supérieurs
  • Assurer la continuité des programmes de recherche tout au long de la pandémie COVID-19 et au-delà

Sous la direction de Nancy Yu, co-fondatrice et directrice générale, le RDMD a développé une plateforme technologique prête pour la FDA qui génère des preuves cliniques approfondies pour accélérer la recherche sur les maladies rares et le développement de médicaments, ainsi qu’une application pour les patients qui permet aux patients et aux familles de participer à la recherche depuis leur domicile.

La société a également annoncé un partenariat avec UCB pour une durée maximale de cinq ans afin de permettre la recherche sur la paralysie supranucléaire progressive (PSP), une maladie neurodégénérative rare. UCB s’appuiera sur la plate-forme de preuves du monde réel du RDMD pour faire progresser les efforts de découverte et de développement de médicaments d’UCB dans le domaine de la PSP.

En outre, le RDMD travaille désormais en partenariat avec des organisations de défense des patients et des consortiums de médecins pour ses 12 pathologies, notamment la Children’s Tumor Foundation, la Cure GM1 Foundation, la Cure IBM, la Cure Sanfilippo Foundation, la International Foundation for CDKL5 Research, la Myositis Support and Understanding Association, la National Tay-Sachs & Allied Diseases Association, NF2 Biosolutions et la PSP & CBD Foundation.

Depuis le lancement, l’application de la société destinée aux patients a été étendue à plus de 1 000 utilisateurs dans 12 pathologies, dont la neurofibromatose de type 2 (NF2), le purpura thrombocytopénique idiopathique (PTI) et la paralysie supranucléaire progressive (PSP), polyradiculoneuropathie inflammatoire démyélinisante chronique (CIDP), Myasthenia gravis (MG), gangliosidose GM1 (GM1), myosite à corps d’inclusion (IBM), syndrome de Sanfilippo (MPS III), déficit en thymidine kinase de type 2 (TK2d), syndrome de Hunter (MPS II), maladie de Wilson et déficit en CDKL5.

FinSMEs

16/04/2020

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here