”La question, elle est vite répondue”, un marketing original pour Melius

0
1378

On en parle depuis des jours, CNews, 20 minutes, le Parisien, … Il se retrouve sur tous les médias et son nombre de vues et d’abonnés sont littéralement montés en flèche.

Tout est parti d’une simple phrase, quelque peu erronée, certainement pour créer le buzz “la question, elle est vite répondue” …Oula, cela fait mal aux oreilles, mais attire l’attention.

Jean-Pierre Fanguin, sous le pseudo Jpzer, a-t’il réussi son pari ? Dans sa démarche de communication, il met en avant une société, Melius, qui lui permet, selon ses dires, de gagner très très bien sa vie et de profiter d’une vie de luxe.

Arnaque ou réelle possibilité ? Parlons-en.

Un plan marketing efficace ?

Avec 2,2 millions de vues par sa vidéo parue le 9 juin dernier, il semblerait que Jean-Pierre Fanguin aurait trouvé une manière qui fasse parler de lui. Et, ne soyons pas naïf, c’était bien le but recherché. 

Sinon, comment expliquer sa volonté de dire ainsi aux gens de but en blanc “ben restes sur ton lit superposé” avec tant d’arrogance ? Le but est de choquer les esprits pour attirer l’attention. 

Même si la critique est présente (et le sera toujours), il faut réussir à se démarquer et à faire parler de soi, pour se créer une audience.

Pour rappel, le jeune homme s’est mis en scène sur une vidéo posté sur Twitter, sur le bord d’une route, à côté d’une voiture de luxe, et d’un chauffeur, en costume cintré, une coupe de champagne à la main, vantant son succès fulgurant, pour interpeller les gens à faire de même pour ensuite jeter le verre en pleine route, essuyer les reproches de cyclistes en raison des bris de verre au sol (mais s’agit-il de vrais cyclistes ?), puis repartir à toute allure dans la voiture. Sans oublier la petite phrase “la question, elle est vite répondue” qui fait bien parler d’elle, à cause, bien évidemment, de fautes de français.

La critique est au rendez-vous, tout comme le buzz autour de ses vidéos devenues virales sur la toile.

Une stratégie destinée à atteindre une nouvelle cible pour du MLM en trading

Le MLM, ou marketing de réseau, encore appelé marketing relationnel, est souvent présentée comme arnaque en raison de son fonctionnement pyramidal, c’est-à-dire, une société sans vraie marchandise ou prestation à la vente, mais simplement une redistribution de l’argent de la base d’une pyramide (les nouveaux adhérents), vers le sommet (les plus anciens) pour un enrichissement des niveaux les plus haut au détriment des nouveaux sans contrepartie aucune. 

Tupperware, pour le petit exemple, est une société légale qui échappe à ce schéma, comme beaucoup d’autres. Parlons, par exemple, de la société ItWorks où des distributeurs recrutent mais proposent également à la vente des produits dans le bien-être.

Melius échappe-t’elle à la règle ? Propose-t’elle des produits ou simplement devenir distributeur sans contrepartie ?

Nous nous sommes penchés sur le sujet. 

Melius se présente à la fois comme une société de MLM en proposant des formations dans le trading, et diverses options dans de nouvelles technologies, comme la communication, la crypto monnaie, … à travers différentes applications, mais il est possible aussi de recruter des personnes pour vendre des formations ou se former au trading.

Mais quelle est la réelle valeur de ses formations ? Assurent-elles un succès certain ? La réponse est simple  : aucun succès n’est garanti, comme il n’est pas sûr que vous décrochiez votre baccalauréat même en ayant redoublé 4 fois la terminale.
Tout dépend de ce que vous en ferez et de votre implication.

Certains disent que la cible de ses distributeurs sont des gens désoeuvrés, souvent très crédules. Crédules peut-être mais disposant d’assez de fond pour débuter non. Il ne serait pas judicieux de “s’attaquer” à cette audience pour s’assurer succès et pérennité dans ce genre de business dont la réussite dépend du travail, de l’implication et de la persévérance employée. 

Pour gagner, il faut perdre, et pour réussir il faut être tombé et souvent à de multiples reprises. Steve Jobs n’a pas créé Apple du jour au lendemain et a dû essuyer de multiples échecs avant de bâtir son empire. Cet exemple se vérifient avec de nombreux entrepreneurs à succès, comme Bill Gates, Richard Branson, Xavier Niel, …

Le message délivré par Jpzed est peut-être un peu facile, mais son but premier est d’attirer l’attention pour ensuite délivrer un message et une présentation de la société Melius que tout le monde peut refuser, comme accepter.

Ce qui est sûr, c’est qu’il n’y a pas de hasard au succès, à moins de gagner au loto. Mais encore faut-il jouer …

EN SAVOIR PLUS SUR MELIUS MAINTENANT

 

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here