La France annonce le premier test réussi d'un euro numérique



La banque centrale française a terminé un test d’un euro numérique basé sur une chaîne de blocs, dans le cadre de ses expériences en cours avec une monnaie numérique de banque centrale.

Dans le cadre de ce test, la Banque de France a utilisé une technologie de chaîne de blocs, développée en interne, pour créer des titres numériques représentant l’euro. La banque d’investissement Société Générale a participé au test, qui s’est achevé le 14 mai.

« Depuis le début de l’année, la Banque de France s’est engagée dans une démarche expérimentale de monnaie numérique de banque centrale, visant à explorer avec des partenaires les apports potentiels des nouvelles technologies pour améliorer le fonctionnement des marchés financiers et plus particulièrement la réglementation interbancaire (monnaie numérique de banque centrale dite « de gros ») », indique un communiqué de presse.

Dans les prochaines semaines, la banque centrale française continuera à mener d’autres expériences. Il s’agira d’envoyer l’euro numérique entre banques, selon le communiqué de presse.

En décembre 2019, le gouverneur de la banque centrale française, François Villeroy de Galha, a déclaré qu’il souhaitait que la France soit le premier pays à émettre une monnaie numérique.

« Nous avons l’intention de commencer à expérimenter rapidement et de lancer un appel à projets (pour les acteurs du secteur privé) d’ici la fin du premier trimestre 2020 », avait alors expliqué François Villeroy de Galhau. Dans un premier temps, l’euro numérique sera utilisé entre les banques, plutôt que par les citoyens ordinaires. M. Villeroy a ajouté qu’une monnaie numérique pour les clients de détail « ferait l’objet d’une vigilance particulière ».

D’autres pays, dont la Chine et les îles Marshall, développent également leur propre monnaie numérique.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires