La banque d'angleterre

La Banque d’Angleterre a relevé ses taux d’intérêt de 50 points de base.

La Banque d’Angleterre a relevé ses taux d’intérêt de 50 points de base, la plus forte augmentation depuis des années. Cela intervient après que la Fed a relevé les taux d’intérêt de 75 points de base. La Banque d’Angleterre a déclaré qu’elle restait déterminée à lutter contre l’inflation, ajoutant que la politique budgétaire restait une variable importante.

Augmentation de taux d’intérêt par la banque d’Angleterre

Récemment, la Banque d’Angleterre a annoncé une hausse de taux de 50 points de base à 2,25 %. Cinq membres ont accepté une augmentation de 50 points de base, un en faveur d’une augmentation de 75 points de base et de 25 points de base, selon la Banque. Le taux d’escompte sera désormais réduit à 2,25 %.

La BoE, a déclaré : « Si les perspectives suggèrent des pressions inflationnistes plus persistantes, notamment en raison d’une demande plus forte, le Comité réagira avec force, si nécessaire ».

En effet, cette décision % place désormais les taux bancaires à leur plus haut niveau en 14 ans. Il s’agit notamment de la septième hausse de taux consécutive de la banque.

Par ailleurs, le MPC a également voté à l’unanimité pour réduire les 838 milliards de livres d’obligations d’État détenues par la BoE de 80 milliards de livres au cours de l’année à venir. Il vise à atteindre un total de 758 milliards de livres sterling, comme cela a été examiné précédemment.

Bonus : La Fondation Uniswap accorde 1,8 million de dollars de subventions.

Lutter contre une probable récession

Lors de l’annonce de la hausse des taux, le comité de politique monétaire de la Banque d’Angleterre a prédit que l’économie britannique était déjà en récession. D’autre part, Powell des États-Unis a déclaré dans son discours d’hier que personne ne sait si les États-Unis entreront en récession.

Cependant, la Banque a déclaré que les perspectives d’inflation à court terme s’étaient améliorées. Cela grâce aux projets du nouveau gouvernement visant à plafonner les prix de l’énergie pour les ménages et les entreprises, mais elle a prévenu qu’elle restait sur ses gardes face aux pressions persistantes exercées par la dépréciation de la livre sterling et un marché du travail encore solide.

Elle s’attend désormais à ce que l’inflation culmine à un peu moins de 11 % en octobre, plus tôt et plus bas que ses prévisions précédentes, mais elle a prévenu qu’il faudrait encore quelques mois pour qu’elle retombe sous la barre des 10 %.

« En soi, la garantie du gouvernement sur les prix de l’énergie abaissera et avancera le pic prévu de l’inflation IPC« , a déclaré la Banque. « On pourrait s’attendre à ce que cela réduise le risque qu’une longue période d’inflation des prix d’origine extérieure entraîne des pressions plus persistantes sur les prix et les salaires intérieurs, bien que ce risque reste important.« 

Elle a également attiré l’attention sur l' »événement fiscal » prévu par le gouvernement aujourd’hui. Cela en notant qu’il était susceptible de modifier sensiblement les perspectives de croissance et d’inflation. 

Voir aussi : Le teneur de marché crypto Wintermute a subi un piratage de 160 millions de dollars.

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires

Iran cbdc

L’Iran a lancé un projet pilote pour sa CBDC.

La Banque centrale d’Iran a commencé à piloter l’utilisation de son CBDC « crypto rial », cette semaine, selon une annonce de la Chambre de commerce iranienne. Par ailleurs, la décision de