Innovate Edmonton perd son vice-président et directeur de la stratégie suite aux licenciements de l'Edmonton Economic Development Corporation (COVID-19)


L’Edmonton Economic Development Corporation a annoncé une deuxième série de licenciements liés à la pandémie la semaine dernière, citant une « situation financière sans précédent » compte tenu des mesures prises pour arrêter la propagation de COVID-19.

La deuxième série de licenciements temporaires touche un « nombre important » d’employés à temps plein de l’EEDC, dans toute l’organisation.

Dans le cadre de ces réductions, l’EEDC a licencié le personnel d’Innovate Edmonton, qui soutient le secteur technologique de la ville. Parmi ces réductions figurent Cheryll Watson, membre de l’équipe de direction, vice-présidente d’Innovate Edmonton, et Alexandra Hryciw, directrice de la stratégie et des relations avec les parties prenantes.

La CEE a également réduit la taille de son équipe de direction élargie, dont le PDG Derek Hudson et le vice-président de la recherche et de la stratégie, Glen Vanstone.

L’Edmonton Economic Development Corporation (EEDC) est un organisme à but non lucratif appartenant à la ville d’Edmonton. Elle exploite Innovate Edmonton, Edmonton Tourism, le Centre des congrès d’Edmonton et le Centre d’exposition d’Edmonton.

Le mois dernier, l’EEDC a temporairement licencié environ 1 100 personnes à l’heure après la fermeture des centres de convention et d’exposition au public. Le mardi 14 avril, l’organisation a annoncé une deuxième série de licenciements temporaires.

RELATIVES : Le rapport de CBRE sur les talents technologiques canadiens fait état d’une augmentation de la population d’Edmonton

L’EEDC a noté que la deuxième série de licenciements temporaires affecterait un « nombre important » de ses employés à temps plein, dans toute l’organisation. « Chaque niveau et dans chaque unité commerciale », a noté l’EEDC dans une déclaration. L’agence met également en œuvre des réductions de salaire pour tout le personnel restant. L’EEDC a souligné que ces mesures « ont un impact sur tout le monde ».

BetaKit a contacté Innovate Edmonton et son organisation partenaire, Startup Edmonton, pour obtenir plus de détails sur la manière dont les réductions budgétaires affectent les groupes axés sur la technologie. Ils n’avaient pas encore répondu au moment de la publication.

L’objectif d’Innovate Edmonton est d’aider les entreprises en démarrage et à grande échelle à commercialiser leurs idées par le biais de réseaux, de ressources et de financement. M. Watson travaille à Innovate Edmonton depuis 2016 et s’est efforcé d’encourager le démarrage et le développement d’entreprises technologiques à la fois dans la ville et plus largement en Alberta.

Watson a été co-président de l’Alberta Innovation Corridor (AIC), fondé par Innovate Edmonton, Calgary Economic Development et Platform Calgary. L’AIC est une initiative conjointe des deux plus grands écosystèmes technologiques de l’Alberta, qui cherche à défendre les entreprises et à favoriser la prospérité économique de la province.

RELATIVES : Telus, partenaire de l’Alberta, lance des services de médecins virtuels pour compléter le système de santé provincial

Dans un tweet suivant les licenciements, Watson a qualifié la décision de « concernant ». « Le travail que nous faisions pour soutenir #yegtech s’est effectivement arrêté », a-t-elle déclaré.

Hryciw a également noté les « grands changements », les qualifiant de « préoccupants » et « alarmants ». Tous deux ont toutefois exprimé leur foi dans l’écosystème technologique local, dont l’élan continuera à se développer, et ont fait part de leur intention de continuer à offrir leur soutien personnel.

BetaKit a contacté Innovate Edmonton et l’EEDC pour obtenir leurs commentaires sur les conséquences de ces changements pour l’organisation, ses opérations et sa programmation ; ils n’avaient pas encore répondu au moment de la publication.

Bien que l’EEDC ait souligné dans sa déclaration de la semaine dernière qu’elle subit une « énorme réduction de revenus », Startup Calgary est toujours visiblement active, offrant un accès gratuit aux programmes pour les fondateurs de start-ups et les entreprises locales.

Le départ de Mme Watson signifie qu’elle n’est plus coprésidente de l’AIC, qui s’est efforcée d’élaborer une proposition pour le gouvernement sur la meilleure façon de soutenir les startups de la province pendant COVID-19.

L’AIC a déjà recueilli les réponses du secteur de l’innovation de la province et a travaillé à la rédaction d’une lettre à envoyer au gouvernement de l’Alberta. Terry Rock, directeur général de la plate-forme de Calgary, est le coprésident de l’AIC basé à Calgary et continue de travailler avec le groupe.

BetaKit a contacté l’AIC pour obtenir des commentaires sur la façon dont le départ de Watson pourrait affecter les efforts de l’organisation. L’AIC devrait envoyer sa lettre ouverte dans les prochaines 24 heures.



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires

Investir dans Air Liquide

Air Liquide est un groupe français spécialisé dans la production du gaz. La fourniture de technologies est également une de ses principales activités. A travers