Goodfood ouvre un nouveau centre d'exécution à Toronto


Goodfood Market, une jeune entreprise montréalaise spécialisée dans l’épicerie en ligne et les kits de repas, a signé un bail pour un nouveau centre de première exécution dans la région du Grand Toronto (GTA). Il s’agit du troisième site d’exploitation de l’entreprise à l’extérieur du Québec.

« La demande de produits d’épicerie en ligne livrés directement à la porte des clients a connu une forte hausse ces dernières semaines ».

Goodfood prévoit d’embaucher plus de 300 nouveaux employés pour l’établissement. L’exécution des commandes dans les installations de 42 000 pieds carrés commencera avant la fin de ce mois. La startup a déclaré que ce bail fait partie de son plan pour augmenter sa capacité et étendre sa présence dans tout le pays. Neil Cuggy, président et directeur de l’exploitation de Goodfood, a déclaré que l’entreprise est également sur la bonne voie pour construire un centre d’exécution plus grand à Toronto en 2021.

« Dans le sillage de l’accélération de la pénétration de l’épicerie en ligne au Canada résultant de la pandémie actuelle, nous sommes ravis d’avoir trouvé un établissement pour servir nos membres actuels et futurs dans la région du Grand Toronto et le sud de l’Ontario », a déclaré M. Cuggy.

Goodfood dispose d’un site de production et de bureaux administratifs à Montréal, d’un site de production à Calgary, et a ouvert un centre de traitement des commandes à Vancouver en mars, après avoir constaté une « forte demande » dans la région et consolidé un partenariat avec les Canucks de Vancouver.

Cette décision intervient alors que l’industrie de l’épicerie en ligne devrait connaître un boom d’activité dans le contexte de la pandémie de COVID-19. En Colombie-Britannique, le Digital Technology Supercluster a récemment lancé un projet visant à créer un service de livraison d’épicerie en ligne pour les travailleurs et les citoyens essentiels en quarantaine pendant la pandémie.

RELATIVES : Inabuggy étend son service de livraison d’épicerie, couvrant six villes du Canada

« La demande de produits d’épicerie en ligne livrés directement à la porte des clients a connu une forte hausse ces dernières semaines », a déclaré Jonathan Ferrari, PDG de Goodfood. « Cette accélération rapide de l’adoption change la façon dont les Canadiens font leurs courses maintenant et à l’avenir, et elle nous a motivés à nous rapprocher de nos membres et à offrir nos services avec plus de souplesse à un plus grand nombre de Canadiens ».

« Nous croyons fermement que ces changements dans les habitudes de consommation sont là pour durer et que Goodfood est bien placé pour jouer un rôle de premier plan dans cette transformation », a ajouté M. Ferrari.

Goodfood a été créé sous le nom original de Culiniste en 2014 par Ferrari et Cuggy, qui étaient auparavant analystes en banque d’investissement à RBC Capital Markets. En 2016, la société s’est rebaptisée sous le nom de Goodfood, et en juin 2017, elle est devenue cotée à la Bourse de Toronto.

Alors que son activité était initialement centrée sur la préparation de kits de repas livrés aux abonnés, elle a depuis élargi son offre pour inclure des repas prêts à consommer, des articles d’épicerie et des produits pour le petit déjeuner. Les principaux concurrents de Goodfood sont HelloFresh, basée en Allemagne, et MissFresh, une filiale du géant de l’épicerie également basée au Québec.

Le mois dernier, Goodfood a lancé un partenariat avec la Fondation du Centre de santé de l’Université de Montréal pour fournir au personnel médical et aux bénévoles une variété de repas Good Food.

Source de l’image Goodfood.



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires