Give-a-Seat adapte une plateforme de charité pour promouvoir les produits québécois lors de COVID-19


Give-a-Seat, une startup caritative montréalaise qui vend des billets pour des événements locaux, adapte sa plateforme pour promouvoir les produits locaux et soutenir le Breakfast Club of Canada pendant la crise COVID-19.

« Nous nous associons à des entrepreneurs locaux pour introduire des produits québécois à bon prix et pour une bonne cause ».

En partenariat avec des entreprises québécoises telles que SmartHalo, Oatbox, Näak et Poches & Fils, Give-a-Seat propose désormais des produits locaux à prix réduits sur son site web. Les produits vont des billets d’événements à prix réduit aux produits locaux, et 10 $ seront versés au Breakfast Club of Canada avec chaque achat. Tous les produits bénéficieront d’une réduction d’au moins 25 %.

« Depuis le premier jour, la vision de Give-a-Seat a été de transformer les ressources disponibles en impact social positif », a déclaré Give-a-Seat dans un communiqué, ajoutant que les co-fondateurs de la startup, Théo Corboliou et Guillaume Campeau, cherchaient un moyen de maintenir l’activité opérationnelle de la startup tout en maintenant l’impact social pendant la pandémie.

« Nous nous associons aux entrepreneurs locaux pour introduire des produits québécois à bon prix et pour une bonne cause », a déclaré le Give-a-Seat.

Give-a-Seat est né à l’école de commerce HEC Montréal en 2016. Le service a été créé pour « démocratiser l’accès » aux événements montréalais tout en générant de nouveaux dons pour les organismes de bienfaisance, et a été officiellement lancé en 2017.

Give-a-Seat est l’une des nombreuses organisations au Canada qui se mobilisent pour aider les entreprises, les organisations caritatives et le public pendant la crise COVID-19. Au Québec, un groupe d’entreprises a organisé ce mois-ci un événement virtuel qui a encouragé les résidents du Québec à acheter un produit ou un service d’une jeune entreprise québécoise afin de soutenir l’économie de la province.

RELATIVES : BookJane réoriente sa plate-forme pour aider l’Association médicale de l’Ontario à lutter contre la COVID-19

De même, d’autres start-ups canadiennes ont réorganisé leur offre ou leurs installations pour soutenir les efforts du gouvernement dans la lutte contre le virus. Par exemple, INKSmith, un fabricant de jouets éducatifs, crée actuellement des équipements de protection individuelle (EPI) pour aider le personnel de santé.

Une quinzaine d’entreprises québécoises ont déjà adhéré à l’initiative de Give-a-Seat, dont 1642, MATH Sport, Hush-Kush, Mélio, Balance Boards, Maple 3, Café Liégeois Canada et Belle à croquer. Selon Give-a-Seat, plusieurs centaines de dollars de dons ont déjà été versés.

Le Breakfast Club of Canada développe des programmes de petits déjeuners dans les écoles pour les enfants dans le besoin. Pendant la pandémie, l’organisation caritative fait face à des besoins croissants de dons afin de continuer à aider les enfants malgré la fermeture des écoles. Parmi les autres entreprises technologiques canadiennes qui ont fait des dons à des initiatives alimentaires, citons SkipTheDishes, GoodFood et ResQ de Toronto, en Saskatchewan.

Source de l’image Give-a-Seat via Facebook.



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires

Shipping Revolution Avis

Le dropshipping est un domaine qui prend de plus en plus d’ampleur. Ce dernier requiert des connaissances et des stratégies pour se développer. L’une des