Forte performance du financement irlandais du capital-risque au premier trimestre 2021


Refinitiv a enregistré une hausse notable des opérations de financement de capital-risque plus importantes en Irlande au cours des trois premiers mois de l’année.

De nouveaux chiffres montrent que le financement en capital-risque des entreprises irlandaises a bien démarré en 2021.

L’étude de Refinitiv Deals Intelligence se concentre sur les transactions plus importantes et a noté que 158 millions d’euros ont été levés en sept tours au premier trimestre.

Cela comprend la levée de fonds de 89 millions d’euros de Mainstay Medical, qui a représenté la majorité du financement au cours des trois premiers mois de l’année et a un impact sur la vue d’ensemble des chiffres.

Selon Refinitiv, les chiffres du premier trimestre 2021 sont bien supérieurs aux 18 millions d’euros suivis début 2020. Alors que la valeur était en hausse de 779%, le volume des transactions est en baisse de 13%.

Parmi les autres transactions notables du trimestre, citons Flipdish et Neurent Medical. SOSV, Atlantic Bridge et Frontline Ventures ont été les investisseurs les plus actifs.

Soutenir Silicon Republic

Le trimestre marque toujours une augmentation des chiffres du quatrième trimestre pour 2020, qui s’établissent à 83,6 millions d’euros en six transactions.

«Les investissements irlandais en capital-risque ont connu un excellent début jusqu’en 2021, poursuivant leur croissance grâce à la solide performance du trimestre dernier. Avec une économie qui rebondit, des investisseurs confiants en Irlande, et en fait dans toute l’Europe, investissent des capitaux dans des start-ups comme s’il n’y avait pas de lendemain », a déclaré Bernard Jackman, directeur de compte Irlande pour Refinitiv.

«L’environnement de taux d’intérêt bas et le déploiement réussi des vaccins contribueront également à alimenter l’appétit d’investissement et il est peu probable que nous constatons des effets secondaires négatifs.»

Les chiffres de Refinitiv montrent un thème similaire à ceux de l’Irish Venture Capital Association, qui a totalisé 249,4 millions d’euros de transactions au cours du trimestre. Il a mis en évidence un rebond du financement des entreprises en phase de démarrage et de niveau d’amorçage après une année 2020 difficile pour les start-ups au visage frais lorsqu’il s’agissait de lancer leurs premiers tours de table.

Malgré la pandémie, l’activité de capital-risque européen s’est poursuivie à un rythme soutenu, selon Refinitiv. Il a suivi 11,7 milliards d’euros sur 644 tours au premier trimestre 2021, dépassant largement les 7,5 milliards d’euros au dernier trimestre 2020. Le Royaume-Uni reste le pays le plus actif d’Europe pour le financement du capital-risque.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires