Facebook poursuivi par la FTC pour conduite anticoncurrentielle


Facebook est poursuivi par la Federal Trade Commission (FTC) pour avoir prétendument maintenu sa position de leader du marché avec des années de conduite anticoncurrentielle.

Le procès est déposé à compter d’aujourd’hui et les allégations devront être prouvées devant le tribunal avant que toute action ne soit prise contre Facebook.

Néanmoins, cela pourrait marquer un tournant pour Facebook en tant qu’entreprise si le tribunal conclut que les allégations sont vraies.

Ce que la FTC espère accomplir en intentant cette action en justice n’est pas la fermeture complète de Facebook. Au contraire, la FTC vise à faire reculer le comportement illégal présumé de Facebook pour rendre le marché des réseaux sociaux à nouveau plus compétitif.

Voici toutes les allégations de la FTC contre Facebook et les modifications qui pourraient être apportées si Facebook est reconnu coupable.

FTC affirme que Facebook a fait quoi?

Depuis des années, Facebook maintient illégalement un monopole sur les réseaux sociaux personnels en utilisant des pratiques qui empêchent les autres entreprises de se concurrencer.

C’est ce que prétend la FTC dans son procès, affirmant que ces conclusions ont été tirées à la suite d’une longue enquête qui comprenait des procureurs généraux de 46 États.

Publicité

Continuer la lecture ci-dessous

L’acquisition par Facebook d’applications concurrentes est un domaine clé de la poursuite, qui a essentiellement éliminé sa propre concurrence.

En particulier, la FTC conteste l’acquisition d’Instagram en 2012 et de WhatsApp en 2014.

Acquisition Instagram

Instagram était un rival prometteur de Facebook en 2012. Plutôt que de rester compétitif avec les offres d’Instagram, Facebook a acheté l’entreprise pour 1 milliard de dollars.

La FTC affirme que l’acquisition a servi à la fois à éliminer la menace posée par Instagram et à rendre encore plus difficile la concurrence pour d’autres sociétés de réseaux sociaux personnels.

Acquisition WhatsApp

WhatsApp était le leader mondial de la messagerie mobile en 2014, ce qui en faisait un redoutable ennemi de Facebook Messenger. Facebook a éliminé la menace avec un accord d’acquisition de 19 milliards de dollars.

La FTC affirme que l’acquisition a neutralisé la possibilité que WhatsApp soit un jour en concurrence avec Facebook dans les réseaux sociaux et a rendu plus difficile la concurrence pour les autres entreprises dans la messagerie mobile.

Imposer des conditions aux logiciels tiers

Les allégations de la FTC contre Facebook incluent également des allégations d’imposition de conditions anticoncurrentielles à des logiciels tiers.

Publicité

Continuer la lecture ci-dessous

Facebook est connu pour couper l’accès des développeurs de logiciels à des interconnexions précieuses à sa plate-forme, telles que les API qui permettent à d’autres applications de s’interfacer avec Facebook.

Facebook aurait mis des API clés à la disposition des développeurs uniquement à la condition qu’ils ne créent jamais de fonctionnalités susceptibles de concurrencer ce que propose Facebook. Si cette condition n’est pas respectée, l’application du développeur ne sera plus autorisée à s’interfacer avec Facebook.

L’application Vine de Twitter est un exemple d’application de cette politique par Facebook. La capacité de l’application à capturer et à partager de courtes vidéos reflétait trop étroitement ce que les utilisateurs peuvent faire sur Facebook.

En réponse, Facebook a coupé l’accès de Vine à son API, ce qui signifiait que les utilisateurs ne pouvaient plus accéder à leur liste d’amis Facebook à partir de Vine.

Que va-t-il se passer sur Facebook?

Pour le moment, rien ne se passera sans une longue bataille judiciaire. La FTC est une organisation puissante, mais elle ne peut pas forcer Facebook à faire quoi que ce soit sans prouver que ce que l’entreprise a fait était illégal.

Si la FTC prouve sa cause devant les tribunaux, voici ce qui pourrait arriver:

  • Facebook sera tenu de céder ses actifs, notamment Instagram et WhatsApp.
  • Il sera interdit à Facebook d’imposer des conditions anticoncurrentielles aux développeurs de logiciels.
  • Facebook devra demander un préavis et une approbation pour les futures fusions et acquisitions.

Pour plus de détails, le PDF complet de 53 pages du procès peut être téléchargé ici.

Déclaration du directeur du Bureau de la concurrence

Ian Conner, directeur du Bureau de la concurrence, fait la déclaration suivante concernant la poursuite:

Aujourd’hui, la Federal Trade Commission a autorisé une plainte alléguant que Facebook s’est engagé dans une conduite anticoncurrentielle pour maintenir illégalement sa position de monopole sur les réseaux sociaux personnels. La plainte de la Commission allègue que Facebook a déployé des efforts de plusieurs années pour maintenir son monopole par des acquisitions et des actions anticoncurrentielles ciblant des rivaux potentiels et naissants.

Les mesures coercitives d’aujourd’hui visent à restaurer la concurrence dans ce secteur important et à fournir une base pour que les futurs concurrents se développent et innovent sans risquer d’être écrasés par Facebook. L’allègement demandé par la Commission comprend l’annulation des acquisitions antérieures d’Instagram et de WhatsApp par Facebook et l’interdiction pour Facebook de se livrer à des pratiques anticoncurrentielles supplémentaires qui l’ont aidé à dominer le marché des réseaux sociaux personnels.

Nous présentons ces réclamations en coordination avec les procureurs généraux de partout au pays et nous apprécions grandement les efforts de coopération de tous les agents chargés de l’application de la loi impliqués dans cette enquête. Je tiens à remercier le personnel de la Commission pour son travail exceptionnellement acharné pour faire avancer cette plainte, en particulier ceux du Technology Enforcement récemment formé.
Division.

Ce que le personnel de la Commission a accompli au cours des dix-huit derniers mois est remarquable. Nous sommes impatients de poursuivre et de gagner cette affaire devant les tribunaux, et non dans la presse, et nous ne ferons donc pas de commentaire pour le moment. Le public américain mérite un marché de réseautage social personnel compétitif et dynamique, et nous prenons cette mesure pour restaurer la vigueur concurrentielle nécessaire pour favoriser l’innovation et le choix des consommateurs.

Publicité

Continuer la lecture ci-dessous

Source: FTC.gov

Déclaration de Facebook

La première, et jusqu’à présent la seule, déclaration publique de Facebook concernant le procès est le tweet ci-dessous:



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires