Elevate recevra 6,15 millions de dollars de financement gouvernemental pour le programme des travailleurs technologiques sous-représentés


Elevate reçoit environ 6,15 millions de dollars du gouvernement du Canada et de la ville de Toronto pour aider l’organisation technologique à but non lucratif à lancer un nouveau programme visant à aider les communautés sous-représentées à trouver des emplois dans le secteur de la technologie.

« L’augmentation de la représentation dans le secteur technologique du Canada a besoin de tout le soutien que nous pouvons générer.

Le financement comprend 5,8 millions de dollars du gouvernement fédéral et 350 000 $ de Toronto, ce dernier étant un engagement global envers Elevate et un renouvellement du même montant d’investissement fourni à l’organisation pour sa programmation en 2020. La ville de Toronto a déjà fourni des soutien à Elevate depuis 2017, pour son festival tech.

Les plus de 6 millions de dollars aident à créer Elevate Talent, un programme de formation au développement conçu pour recycler et placer les individus dans des opportunités d’emploi dans les secteurs de la technologie et de l’innovation. Dans des cohortes de 90 jours, il devrait soutenir 5 300 chercheurs d’emploi issus de communautés sous-représentées, notamment des professionnels noirs, autochtones, de couleur, 2SLGBTQ+ et francophones.

Mélanie Joly, ministre du Développement économique et ministre responsable de FedDev Ontario, devrait annoncer l’investissement lundi matin aux côtés du maire de Toronto, John Tory.

« Nous savons qu’il existe un problème systémique avec les communautés racialisées qui n’ont pas nécessairement accès à des emplois riches et bien rémunérés dans le secteur de la technologie », a déclaré Joly à BetaKit. « Et, en attendant, nous savons que le secteur de la technologie cherche vraiment à pourvoir de nombreux emplois qui [it is] en fait, j’ai un problème à essayer de combler. Donc, ce que nous essayons de faire, c’est vraiment de combiner un problème et une opportunité ensemble, et de le rendre, en fin de compte, bon pour tout le monde. »

CONNEXES: Elevate, Moneris dévoile les startups participant à la première cohorte de l’accélérateur eCommerce North

Le programme offrira une formation professionnelle et mettra en contact des personnes avec des offres d’emploi dans les organisations technologiques et innovantes du Grand Toronto et de la région de Hamilton, les startups et les industries créatives. Selon la déclaration de FedDev sur le programme, il y a plus de 70 000 emplois ouverts dans les secteurs technologiques de la région de Toronto et de Hamilton.

Un programme pilote d’Elevate Talent a eu lieu plus tôt cette année et la première cohorte officielle devrait commencer en juin. Elevate considère le nouveau programme comme une extension de sa journée portes ouvertes Elevate 2019, qui, selon l’organisation, a relié des milliers de demandeurs d’emploi à des emplois dans le secteur de la technologie. Notamment, Elevate Talent est également le nom de l’une des pistes qu’Elevate a accueillies dans le cadre de son festival technologique annuel.

«C’est un programme important, il aura un impact dans les quartiers qui sont profondément touchés par la pandémie.»
– Ministre Mélanie Joly

Elevate est sur le point de s’associer à une douzaine d’organisations communautaires, éducatives et d’embauche pour offrir la programmation Elevate Talent et s’assurer qu’elle inclut les communautés qui ont été touchées de manière disproportionnée par la pandémie. Les partenaires comprennent Dixon Hall, une agence de services de soutien située au cœur de l’est du centre-ville de Toronto; Initiative Noir Nord; Startups latines ; Université OCAD; École de gestion Ted Rogers de l’Université Ryerson; Échelle sans frontières ; Centre d’apprentissage et de développement TD (Regent Park); L’organisation de quartier ; et Women’s Multiculturalism Resource & Counselling Centre de Durham.

« C’est un programme important, il aura un impact dans les quartiers qui sont profondément touchés par la pandémie », a déclaré Joly. «Nous savons que la pandémie a infecté certains quartiers plus que d’autres car beaucoup de personnes dans les quartiers les plus touchés sont des travailleurs de première ligne. Et c’est pourquoi… COVID-19 a été plus dur envers les communautés racialisées… les personnes qui ne sont pas assez représentées dans le secteur de la technologie. Pendant ce temps, les gens du secteur de la technologie n’ont pas perdu leur emploi. C’est pourquoi j’ai voulu mettre ce programme en place.

Le secteur technologique canadien a présenté une opportunité positive pour l’emploi car le taux de chômage dans le pays est resté élevé au milieu de COVID-19 et ses restrictions connexes sur de nombreux secteurs de l’économie. Un rapport de l’année dernière du Conseil économique de l’innovation (IEC) a révélé que les entreprises innovantes créent une part démesurée de nouveaux emplois et se développent à un rythme beaucoup plus rapide que l’économie globale. Les possibilités d’embauche dans le secteur continuent de croître alors que les entreprises nationales et internationales se tournent vers les travailleurs canadiens pour occuper des postes.

Les communautés sous-représentées ont été plus durement touchées par la COVID-19, des données récentes de Statistique Canada indiquant que les taux de chômage parmi les minorités visibles (9,4 %) et les jeunes âgés de 15 à 24 ans (14 %) restent parmi les plus élevés de tous les groupes.

CONNEXES: Rapport: Les travailleurs sous-représentés sont touchés de manière disproportionnée par les licenciements au milieu de COVID-19

« L’augmentation de la représentation dans le secteur technologique du Canada nécessite tout le soutien que nous pouvons générer », a déclaré Razor Suleman, PDG et cofondateur d’Elevate. « Nous savons qu’il y a des rôles à pourvoir, et nous savons également que nous avons des talents inexploités déconnectés des opportunités. En 2019, nous avons mis en relation des milliers de demandeurs d’emploi avec des emplois intéressants dans le secteur de la technologie. Aujourd’hui, nous sommes ravis d’étendre ce programme et de nous concentrer sur les groupes qui ont été historiquement mal desservis. Nous avons beaucoup de travail à faire pour que notre secteur de la technologie et de l’innovation reflète la composition diversifiée de nos communautés, et nous sommes ravis de lancer Elevate Talent pour offrir des voies vers de vrais emplois.

Elevate Talent est le dernier programme que l’association à but non lucratif a lancé l’année dernière après avoir annulé la quatrième édition de son festival technologique populaire en raison de la pandémie. Elevate a modifié sa stratégie et obtenu 5 millions de dollars de la ville de Toronto et d’autres partenaires commerciaux pour créer un pôle d’innovation. Elevate s’est associé à Design Exchange (DX) à Toronto pour lancer l’Elevate Social Innovation Exchange (Elevate SIX), qui propose une programmation toute l’année (Suleman est également le PDG de DX). Elevate s’est également associé au géant du traitement des paiements Moneris pour lancer eCommerce North, un accélérateur pour les startups canadiennes de commerce électronique.

CONNEXES: Les candidatures sont ouvertes pour le Fonds de prêt à l’entrepreneuriat noir du Canada

« Nous sommes enthousiasmés par l’avenir d’Elevate et le lancement de plusieurs nouveaux programmes conçus pour soutenir notre écosystème », a déclaré Karim Rahemtulla, directeur général d’Elevate. « Lorsqu’il sera sécuritaire de ramener des événements et des festivals en personne, nous sommes impatients d’utiliser les événements pour aider à améliorer nos nouvelles plateformes et à renforcer le secteur canadien de la technologie et de l’innovation pour tout le monde. »

Les 5,8 millions de dollars pour Élever les talents sont également alignés sur les engagements du gouvernement fédéral dans le budget 2021. Le budget comprenait l’amélioration des compétences pour alimenter la reprise en cas de pandémie comme l’une de ses principales priorités avec des plans pour lancer le Programme canadien d’adoption du numérique, qui vise à créer 28 000 emplois pour jeunes et aider jusqu’à 160 000 petites et moyennes entreprises à adopter les technologies numériques. Entre autres investissements, le budget proposait 1,4 milliard de dollars sur quatre ans à ISDE pour offrir aux entreprises canadiennes un accès à une formation professionnelle, des microsubventions pour soutenir l’adoption de la technologie et des possibilités d’emploi pour 28 000 jeunes afin d’aider les PME à adopter la technologie.

Le budget comprenait également des promesses pour les communautés mal desservies, notamment la création du programme de développement des petites entreprises et de l’entrepreneuriat, complétant la Stratégie pour l’entrepreneuriat des femmes et un nouveau volet de l’Initiative de catalyseur de capital-risque (VCCI) axé sur les groupes sous-représentés, tels que les femmes et les groupes racialisés. communautés.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires