Ecobee licencie 10 % de son personnel et annule une nouvelle ligne de produits sur le marché du COVID-19


La société torontoise Ecobee, qui a mis en service le thermostat IoT, a licencié 47 employés, a appris BetaKit.

Ecobee a confirmé les licenciements avec BetaKit, qui ont eu lieu jeudi matin. La réduction représente environ 10 % de l’ensemble de l’entreprise, qui, selon Ecobee, comptait 479 employés à temps plein avant les licenciements.

Cette décision s’accompagne de l’annulation d’une nouvelle ligne de produits qu’Ecobee avait développée au cours de l’année passée. Dans une interview avec BetaKit, le fondateur et PDG d’Ecobee, Stuart Lombard, a attribué ces décisions à l’environnement économique actuel provoqué par COVID-19. D’autres nouvelles lignes de produits seront encore lancées à la mi-avril.

Cette décision s’accompagne de l’annulation d’une nouvelle ligne de produits qu’Ecobee avait développée au cours de l’année passée. D’autres nouvelles lignes de produits seront encore lancées à la mi-avril.

Des réductions ont été effectuées dans tous les départements, la majorité des personnes touchées provenant du site d’Ecobee à Toronto. Ecobee possède également un bureau de vente aux États-Unis ainsi qu’un bureau de développement au Royaume-Uni, que M. Lombard a qualifié de très important pour les activités d’Ecobee. Un nombre non divulgué d’employés ont été licenciés de chaque bureau international, bien que les deux soient toujours en activité.

Cette décision intervient alors que de nombreuses autres entreprises canadiennes prennent également des décisions difficiles en raison des répercussions économiques de COVID-19 qui continuent de s’accumuler. Selon les prévisions des responsables de l’Agence du revenu du Canada, quatre millions de personnes demanderont au cours des deux prochaines semaines la nouvelle prestation d’intervention d’urgence du Canada mise en place par le gouvernement fédéral pour aider les Canadiens sans emploi.

Cette semaine, la communauté technologique canadienne a vu des licenciements dans des organisations telles que #MoveTheDial et Rangle, avec des annonces supplémentaires attendues à mesure que les pressions financières augmentent. Alors que ces entreprises ont choisi de procéder à ce que l’on appelle des licenciements temporaires, Ecobee a pris la décision de licencier définitivement l’ensemble de ses 47 employés.

S’adressant à BetaKit, M. Lombard a déploré la décision de licencier du personnel. « Bien que nous espérions échapper aux effets économiques de COVID-19, nous comprenons également que l’espoir n’est pas une stratégie », a-t-il déclaré. « Nous avons donc vraiment le sentiment qu’il fallait agir pour préserver la viabilité à long terme et la valeur de l’entreprise que nous avons créée ».

La décision d’Ecobee de réduire ses effectifs intervient la même semaine que la start-up a décidé d’annuler un projet visant à développer une toute nouvelle gamme de produits pour l’entreprise spécialisée dans les thermostats intelligents.

Dans un courriel adressé aux employés lundi, obtenu par BetaKit, le vice-président du produit Casey McKinnon a noté que la direction et le conseil d’administration d’Ecobee avaient pris la décision de « mettre un frein indéfini » à sa ligne de produits d’éclairage. « Nous n’irons pas de l’avant avec UL [underwriter laboratories] ou le lancement d’une gamme de produits d’éclairage cet automne, comme nous l’avions prévu à l’origine », a écrit M. McKinnon.

La ligne de produits Lighting devait initialement être lancée l’année dernière, mais elle a été retardée en raison de « bugs », selon un employé d’Ecobee qui a parlé à BetaKit sous le couvert de l’anonymat.

Dans son courriel, M. McKinnon a indiqué qu’Ecobee avait examiné le projet au cours des trois dernières semaines, et n’avait pris la décision d’annuler que récemment. Bien que le courriel ne fasse pas spécifiquement référence aux défis économiques engendrés par COVID-19, le vice-président a reconnu que « si les conditions du marché changent à l’avenir », Ecobee pourrait décider de reprendre le projet.

« Nous ne procéderons pas à la certification, à l’outillage ou au lancement d’une gamme de produits d’éclairage cet automne comme nous l’avions prévu à l’origine. »

Lombard a affirmé que la ligne de produits d’éclairage n’a pas été annulée, mais reportée à la lumière du COVID-19. Il a déclaré à BetaKit que « le plan aurait été totalement différent » pour Lighting si COVID-19 n’avait pas affecté le marché.

Lombard n’a pas pu fournir de date précise quant à la date à laquelle Ecobee pourrait redémarrer la gamme de produits. Les employés qui travaillaient sur l’éclairage vont maintenant être transférés dans d’autres équipes de projet.

Le PDG a ajouté que les licenciements et la décision de « reporter » la ligne de produits font partie d’une série plus importante de réductions à l’échelle de l’entreprise, destinées à aider Ecobee à « fermer les écoutilles et à traverser cette période d’incertitude ».

« Cela fait partie d’un plus grand ensemble », a-t-il déclaré à BetaKit. « C’est vraiment le reflet de l’incertitude que nous avons quant à la façon dont le monde va se développer dans les 12 mois à venir.

Lombard a déclaré à BetaKit que les réductions de COVID-19 n’ont pas affecté d’autres nouvelles lignes de produits et une nouvelle marque qu’Ecobee a commencé à déployer en février.

Lombard ne fournira pas de calendrier pour l’annonce de nouveaux produits par Ecobee, mais des sources au sein de l’entreprise ont indiqué qu’elle annoncerait bientôt une nouvelle caméra, des capteurs de portes et de fenêtres, ainsi qu’un système de sécurité et d’alarme domestique IdO. Le calendrier prévu pour ces annonces, selon les sources, est la mi-avril.

nouveaux produits ecobee

Une image des nouveaux appareils photo et capteurs d’Ecobee, ainsi que des produits actuels, obtenue par BetaKit.

Dans un courriel envoyé aujourd’hui aux employés d’Ecobee, M. Lombard a souligné les mesures supplémentaires que l’entreprise prendrait pour « s’assurer que nous traverserons la crise sans affecter la vision à long terme et la vision d’aujourd’hui ». Ces mesures comprennent une réduction de 30 % du salaire de M. Lombard, ainsi qu’un gel des augmentations de salaire des employés et d’autres dépenses. Le courrier électronique indique que la gamme de produits Lighting est « en attente » mais ne fait aucune mention des caméras, capteurs ou produits de sécurité domestique supplémentaires qui devraient être annoncés en avril.

« Quiconque vous dit qu’il sait ce que l’avenir est, est soit malavisé, soit menteur, l’un des deux. »

Le courrier électronique obtenu par BetaKit, envoyé jeudi après-midi, est également le premier avis aux employés d’Ecobee concernant la réduction des effectifs. Selon les communications internes de Slack examinées par BetaKit, de nombreux employés avaient exprimé leur frustration face au manque de communication en temps utile des licenciements qu’ils savaient avoir lieu, citant un écart par rapport aux valeurs fondamentales d’ouverture d’Ecobee.

Des sources auxquelles BetaKit s’est adressé au sein de l’entreprise ont indiqué que la réponse reflétait le traitement d’une récente alerte COVID-19 au sein du bureau d’Ecobee. Une source a déclaré que Lombard ne s’était déplacé que pour une approche de travail à domicile en premier lieu après BetaKit avait contacté le PDG pour lui demander son avis.

M. Lombard a déclaré aujourd’hui à BetaKit qu’il n’avait entendu aucune de ces préoccupations directement et que les hauts responsables avaient essayé de communiquer autant que possible.

« Une des choses qui caractérise notre culture est que nous croyons en une transparence totale », a déclaré le PDG. « De la façon dont le bureau est conçu à la façon dont nous gérons les hôtels de ville, à la façon dont nous sommes organisés … nous croyons en la transparence. Donc, si quelqu’un avait le sentiment que nous ne communiquons pas, je m’en excuserais certainement ».

« Je ne pense pas qu’il y ait un manuel pour ce que nous traversons. Quiconque vous dit qu’il sait ce qu’est l’avenir est soit malavisé, soit menteur, l’un des deux », a ajouté M. Lombard. « Ce que nous attendons, c’est que la situation va probablement s’aggraver avant de s’améliorer, mais elle va s’améliorer. Il est donc important de rester concentré sur cet avenir meilleur ».

Comme d’autres PDG et fondateurs d’entreprises technologiques canadiennes qui ont dû prendre des décisions difficiles dans le cadre de COVID-19, M. Lombard a fait remarquer que des mesures gouvernementales plus strictes auraient aidé Ecobee à conserver son personnel.

« L’écosystème technologique est très différent et je pense que les mesures, aussi bien intentionnées soient-elles, ne sont pas suffisantes pour nous permettre de changer une décision comme celle que nous avons prise aujourd’hui », a-t-il déclaré.



Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Articles Similaires