EBA, le régulateur européen de la cryptographie s’inquiète de son incapacité de trouver des employés qualifiés.

 

L’Autorité bancaire européenne (EBA), l’entité chargée de réglementer les crypto-monnaies dans la région, a exprimé des inquiétudes quant à sa capacité à mener à bien sa mission. Cela en citant un manque de personnel qualifié et des défis logistiques.

EBA confronté à un défi personnel et logistique

José Manuel Campa, président de l’EBA, a révélé que l’agence s’efforçait d’embaucher des experts pour superviser la réglementation, notant qu’il s’agissait d’un problème majeur, comme l’a déclaré Laura Noonan en juillet. Selon lui, les problèmes de rétention des talents dans l’industrie de la cryptographie et la technologie générale aggravent l’incapacité à recruter les bons employés.

Outre cela, ABE est également confrontée à des difficultés dans la planification de la logistique de ses nouveaux pouvoirs. Il a reconnu que l’agence ne déciderait pas quelles crypto-monnaies devraient être réglementées avant 2025, date à laquelle la réglementation européenne sur les monnaies numériques devrait être promulguée. 

Pour rappel, l’ABE était chargée de veiller à ce que les banques européennes disposent de suffisamment de capitaux. Cela afin de pouvoir traverser la tempête économique. De plus, il était chargé de superviser les crypto-monnaies utilisées pour faciliter les paiements ainsi que celles associées aux actifs traditionnels. Depuis qu’elle a assumé ce nouveau rôle, l’ABE s’est principalement concentrée sur la surveillance du développement des actifs cryptographiques et la facilitation du partage des connaissances entre les autorités pour une réglementation cohérente. 

A lire : Le projet de loi sur les stablecoins sera reporté en septembre suite aux inquiétudes du Trésor.

Le défi majeur reste la nature dynamique des cryptos

Par ailleurs, Campa a noté que la nature dynamique des crypto-monnaies rend difficile la réglementation de l’industrie. Cela contrairement au secteur bancaire commercial.

« Donc, je ne sais pas exactement à quoi je vais faire face dans deux ans <…> Crypto a peut-être déménagé et s’est transformé en d’autres utilisations que je ne peux pas prévoir ».

De plus, Campa a déclaré qu’il ne serait pas inquiet si les réglementations de l’agence en matière de crypto-monnaie étaient erronées. Il a noté que l’accent devrait être mis sur l’atténuation des risques associés à l’industrie.

Il a ajouté : « Ma préoccupation est davantage de m’assurer que le risque que nous avons identifié. . .[sur le marché de la cryptographie] est correctement géré. Si nous ne faisons pas aussi bien que nous aurions dû, nous devrons vivre avec les conséquences ».

Le récent effondrement du marché de la crypto-monnaie a suscité l’inquiétude des juridictions du monde entier, y compris l’Union européenne. Ils ont ainsi ntensifié leurs efforts pour réglementer l’industrie en fonction de facteurs tels que la protection des consommateurs.

Pour aller plus loin : Kraken pourrait être condamné à une amende pour avoir violé les sanctions contre l’Iran.

 

Partager:

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles Similaires