D-Wave reçoit 40 millions de dollars du gouvernement fédéral pour la technologie de l’informatique quantique


La société D-Wave Systems de Burnaby, en Colombie-Britannique, a obtenu 40 millions de dollars du gouvernement du Canada pour soutenir ses systèmes et logiciels d’informatique quantique.

Le financement devrait être annoncé jeudi après-midi par le ministre de l’Innovation récemment nommé, François-Philippe Champagne.

Le financement gouvernemental de 40 millions de dollars prend la forme d’un financement du Fonds stratégique d’innovation (FIS). Il soutiendra un projet de 120 millions de dollars sur lequel D-Wave travaille pour développer du matériel informatique quantique et des systèmes logiciels.

L’objectif derrière les immobilisations et le projet du gouvernement est de s’assurer que le Canada «demeure à l’avant-garde du développement de la technologie quantique» et d’aider D-Wave à prouver l’avantage de la technologie quantique par rapport aux ordinateurs classiques. Le projet a également reçu l’aide du programme Technologies du développement durable Canada et du gouvernement de la Colombie-Britannique, bien que les chiffres en dollars n’aient pas été divulgués.

Champagne a qualifié cet investissement d’élément clé du plan du gouvernement du Canada pour la reprise économique après la pandémie.

Alan Baratz, PDG de D-Wave, a noté que la société prévoyait d’utiliser le financement pour continuer à se concentrer sur le prototypage, le développement, la mise en œuvre à grande échelle et le déploiement de systèmes informatiques quantiques.

D-Wave est un élément de base de longue date de l’écosystème technologique canadien, ayant été fondée en 1999. Elle a été la première entreprise à offrir un ordinateur quantique disponible dans le commerce. Malgré ses plus de 20 ans d’activité, la société a connu des difficultés ces derniers temps, le Globe and Mail rapportant que le financement gouvernemental fait suite à une «année de réinitialisation des attentes» pour D-Wave.

Malgré sa longue histoire, qui a permis de collecter plus de 300 millions de dollars à ce jour, D-Wave a eu du mal à devenir une entreprise durable et a dû faire face à une concurrence accrue de la part de Google, Microsoft, Intel et IBM, entre autres. Le Globe a rapporté l’année dernière que la société n’avait obtenu que 75 millions de dollars américains de contrats clients au cours de sa durée de vie.

La société aurait également levé un financement de 40 millions de dollars l’année dernière, dans le cadre d’une restructuration du capital et a réduit la valorisation de D-Wave à moins de 170 millions de dollars, contre 450 millions de dollars. Cela a conduit des investisseurs de longue date, tels que la branche de capital-risque de la société américaine Central Intelligence Agency et le PDG d’Amazon Jeff Bezos, à voir leurs enjeux chuter considérablement.

L’année dernière a également vu le remplacement du PDG de longue date de D-Wave, Vern Brownell, Baratz étant apparemment intervenu pour intensifier les efforts de commercialisation de l’entreprise. La société a également apporté des changements à d’autres hauts dirigeants et membres de longue date du conseil d’administration.

Baratz a exprimé son optimisme dans une déclaration concernant le financement, soulignant que D-Wave «continuera à construire un écosystème quantique mondial mettant en valeur la puissance de l’innovation canadienne».

Il est à noter, cependant, que D-Wave a reçu le financement par le biais du SIF, qui s’accompagne généralement de conditions préalables et d’objectifs ciblés que les bénéficiaires doivent atteindre. Dans le passé, des entreprises comme North et Element AI recevaient du capital du SIF uniquement pour se faire dépouiller lorsque les objectifs n’étaient pas atteints ou que des licenciements étaient effectués. Element AI a perdu son financement du SIF après avoir été acquis par ServiceNow and North, qui a depuis été acquis par Google, a vu son financement dépouillé lors du licenciement de 150 employés en 2019.

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires

Investir dans Air Liquide

Air Liquide est un groupe français spécialisé dans la production du gaz. La fourniture de technologies est également une de ses principales activités. A travers