Comment les prêteurs d’entreprises Fintech gèrent la crise du coronavirus

0
59


fintech

Les banques et les compagnies d’assurance ne sont pas les seules à se mobiliser pour aider les entreprises en difficulté face à la crise des coronavirus. Les entreprises Fintech spécialisées dans les prêts participatifs aux petites entreprises souhaitent également insuffler une nouvelle vie aux petites et moyennes entreprises. L’économie mondiale se trouve affectée par cette crise. Tous les acteurs du secteur financier sont dans les limbes. Les grands réseaux bancaires ont connu des difficultés sur deux fronts:

  • organisation des succursales et service à la clientèle à distance;

  • mettre en place des processus pour répondre aux demandes de prêts en espèces garantis par l’État.

Kyle Dummond, conseiller financier de Directloantransfer, a souligné que les startups fintech sont passées en mode de gestion de crise: télétravail généralisé, mise en place du chômage partiel, communication avec les clients et les investisseurs. Les segments les plus exposés concernent les modèles B2B, en particulier les PME, la gestion d’actifs, etc.

Impact de la pandémie sur les entreprises Fintech

Le coronavirus a radicalement changé l’utilisation des applications et des services fintech. Mais si nous parlons des prêteurs commerciaux comme d’une source importante de prêts aux petites entreprises, ils sont également victimes de la crise. Les prêteurs ont eu du mal à prendre le contrôle de la situation dévastatrice. Il est essentiel d’être assuré d’un flux de revenus et d’investissement stable. Et certaines organisations fintech ont dû cesser de fournir des prêts aux petites entreprises et s’efforcer d’obtenir de nouvelles sources de financement.

Mais il existe encore des chefs de petites entreprises prospères qui ont réussi à garder le cap pendant le coronavirus et à offrir plus d’opportunités commerciales à leurs clients. Par leur exemple, ils montrent quelles méthodes peuvent être utilisées pour faire face à la crise mondiale. Ils introduisent de nouvelles options et élargissent leur champ d’action.

Avantages des organisations Fintech

L’avantage significatif des offres de l’industrie Fintech est la plus grande flexibilité et l’indépendance des services de crédit par rapport à l’infrastructure souvent complexe des grands établissements de crédit. Les jeunes startups ont un avantage sur les banques établies. Ils peuvent mettre en place de nouvelles solutions plus rapidement et de manière plus rentable. Cela se traduit par une gamme d’options de financement moins chères, souvent plus simples et plus rapides pour les clients.

Les organisations Fintech ont plusieurs avantages qui leur donnent la flexibilité de faire face à un environnement économique actuel:

  • Un facteur clé est la fidélité permanente des clients. Dans l’entreprise du client final, l’établissement de confiance fiable est un défi à long terme. Les jeunes Fintechs doivent prouver que les clients sont satisfaits. Cela demande une patience et un capital constants.

  • Une étape importante est un travail délibéré et systématique pour améliorer la qualité du service et gérer les attitudes des clients. Le développement de produits a commencé à prendre forme sur la base de l’analyse du comportement, des besoins et des attentes des clients.

  • Les entreprises Fintech fondent leurs besoins de financement sur les mêmes caractéristiques que leurs services ou produits. Les vérifications de crédit sans fin et les discussions avec la banque ou avec les conseillers fiscaux sont contre-productives. PayPal propose aux commerçants d’obtenir des prêts commerciaux.

  • Un exemple classique de produits Fintech dans le secteur du crédit est ce que l’on appelle les prêts P2P aux petites entreprises. Au lieu de provenir d’une banque, l’argent provient d’investisseurs privés ou commerciaux. Ce sont eux qui ont déployé beaucoup d’efforts pour garantir un soutien financier aux entreprises sous la forme de prêts aux petites entreprises pendant le Covid-19.

  • L’un des services relativement nouveaux offrant des services de prêt en ligne est Trade Ledger. Malgré la petite équipe de travailleurs, ils ont décidé, avec WiderFunding, Nimbla et NorthRow, de donner vie à l’initiative de financement. Ils ont créé un groupe de travail qui permet aux prêteurs privés ou aux banques d’accorder des prêts aux petites entreprises aux entreprises qui ont besoin d’un soutien financier.

  • Pour stabiliser la situation, les membres du Congrès américain ont adopté la loi CARES. Diverses fintechs fournissent des informations précieuses sur la SBA et d’autres organisations offrant une aide financière aux entreprises. Par exemple, ils prennent en charge les programmes suivants:

  • L’un des paiements aux petites entreprises au milieu de la pandémie a été effectué dans le cadre du programme PPP. Ce système de prêt aux entreprises à distance permet aux organisations de demander des prêts à faible taux d’intérêt pour la paie, le loyer, les intérêts et les services publics.

  • Les petites organisations à but non lucratif peuvent demander une EIDL. Il fournit une aide économique aux entreprises qui subissent actuellement une perte temporaire de revenus.

Une marge de progression

Pour les grandes entreprises classiques (par exemple, pour les banques avec leur hiérarchie organisationnelle complexe et leurs processus réglementés), l’idée même de flexibilité est un sérieux défi pour leur identité commerciale. Une culture de contrôle et une culture de gestion des risques sont des caractéristiques essentielles des banques en raison d’exigences strictes. Alors que les banques ne peuvent pas faire face à la stabilisation de la situation financière, la fintech continue de rechercher de nouvelles voies de développement.

Covid-19 a entraîné plus que de simples revers, chutes et difficultés pour les entreprises de technologie financière. Toute crise génère un produit qui résistera à des récessions plus fortes à l’avenir. En tirant parti des technologies bancaires existantes, les startups fintech sont susceptibles de s’associer aux banques, récoltant des avantages mutuels. Les modèles commerciaux des organisations financières peuvent changer considérablement après la pandémie.

Les organisations financières classiques ont plus que jamais besoin de solutions à jour. Mais en raison de leur conservatisme, ils trouvent très difficile de créer des innovations. Les organisations Fintech, au contraire, peuvent générer des solutions intéressantes. Ainsi, il peut y avoir un schéma d’interaction précieux lorsque la fintech propose de nouveaux services et les transfère aux banques.

tout savoir sur la crypto