Comment les éditeurs peuvent s’adapter à l’époque de COVID-19

0
79


Résumé de 30 secondes :

  • L’incertitude généralisée provoquée par cette crise a rendu les entreprises et les clients particulièrement méfiants à l’égard de leurs dépenses. Pour les éditeurs numériques, cela a créé diverses réalités difficiles.
  • Lorsque le nombre de visiteurs augmente, la constitution de votre liste de marketing vous permettra de créer un pont de communication puissant et durable. Cela vous permettra également de collecter progressivement des données et d’envoyer des notifications et des incitations personnalisées – la clé pour attirer le lecteur numérique.
  • Les éditeurs doivent se rappeler qu’en ces temps, il n’est pas important de vendre – mais d’être empathique – et votre contenu doit refléter cela.
  • Les éditeurs doivent également avoir une présence active dans les médias sociaux. Selon le Global Web Index, les consommateurs passent désormais plus de temps sur les services de messagerie et près de 45 % d’entre eux consacrent plus de temps aux médias sociaux.
  • Il y a de fortes chances que votre public consomme désormais plus de vidéos, de podcasts, de flux en direct et de webinaires. Soyez donc créatifs dans vos contenus et utilisez des outils tels que les notifications web push pour attirer l’attention sur eux.

Selon Nielsen, la distanciation sociale pendant COVID-19 devrait entraîner une augmentation de 60 % de la consommation de médias.

Les médias et les divertissements numériques sont aujourd’hui les principaux alliés de millions de personnes qui restent chez elles. Mais pour attirer leur attention, les éditeurs doivent faire plus que simplement couvrir l’actualité.

Pour attirer un public en quarantaine, il faut adopter une toute nouvelle stratégie axée sur une approche humaine, légère et patiente.

Des moments comme celui-ci représentent une excellente occasion d’être vraiment présent pour vos lecteurs et d’investir dans le développement de relations étroites qui dureront au-delà de la crise de COVID-19.

Au lieu d’une approche purement réactive, que peuvent faire les éditeurs pour guider avec succès leur public à travers ces temps difficiles ?

Avec la chute des recettes publicitaires pendant COVID-19, il faut se concentrer sur le long terme

L’incertitude généralisée provoquée par cette crise a rendu les entreprises et les clients particulièrement méfiants à l’égard de leurs dépenses. Pour les éditeurs numériques, cela a créé diverses réalités difficiles.

Malgré l’augmentation globale du trafic, leurs recettes publicitaires ont diminué de quelque 33 %. Dans le contexte mondial, cela est dû au fait que les dépenses publicitaires ont diminué de 20 milliards de dollars depuis le début de l’année.

Bien que cela puisse sembler être un coup douloureux, il n’y a pas le temps de panser les plaies. Avec presque tout le monde à la maison, utilisant leurs appareils, naviguant, lisant et interagissant, c’est le moment idéal pour renforcer votre public.

Lorsque le nombre de visiteurs augmente, la constitution de votre liste de marketing vous permettra de créer un pont de communication puissant et durable. Cela vous permettra également de collecter progressivement des données et d’envoyer des notifications et des incitations personnalisées – la clé pour attirer le lecteur numérique.

De nombreuses personnes sont aujourd’hui confrontées à des émotions telles que l’anxiété, le stress, la solitude et l’ennui. Faites de votre site web un centre d’information, de valeur, de divertissement et de communauté.

Inclure des appels à l’action clairs (CTA) et guider les lecteurs vers la meilleure expérience. Qu’il s’agisse de notifications « push » ou de bulletins d’information par courrier électronique, une forte incitation à l’adhésion deviendra votre tremplin pour obtenir davantage d’abonnés à l’avenir.

Si certaines publications cherchent à augmenter leurs abonnements, sachez qu’il est tout aussi important de partager votre contenu avec de nouveaux publics.

Par exemple, le Wall Street Journal a créé une section autonome de contenu COVID-19 gratuit avec un formatage interactif et des questions-réponses et a encouragé les lecteurs à multiplier ce contenu par le biais de parts de médias sociaux.

Le New York Times, en revanche, échange des contenus gratuits contre des informations ; il demande aux visiteurs de s’inscrire pour accéder aux articles, mais toute couverture COVID-19 ne compte pas dans le compteur du paywall.

Adaptez votre stratégie de contenu COVID-19 en conséquence

La pandémie a eu un impact massif sur les marchés mondiaux et sur les individus, il serait donc erroné de supposer que votre stratégie de contenu ne sera pas touchée. Vous ne devez pas éviter le sujet, mais ne vous attardez pas non plus sur la négativité.

Les éditeurs doivent trouver des moyens d’apporter à leur public des informations, de la positivité et des conseils précieux. De nos jours, les contenus concernant l’exercice, la santé, les soins personnels, l’hygiène personnelle et le divertissement ne peuvent qu’être très appréciés.

Par exemple, BuzzFeed divise son contenu en trois catégories : la couverture de COVID-19, l’aide à la quarantaine et au verrouillage, et la contre-programmation.

Cela semble porter ses fruits : La plateforme enregistre un nombre de visiteurs uniques parmi les plus élevés jamais enregistrés, et la couverture COVID-19, tout en ne représentant que 20 % de l’ensemble des postes, a généré 67 % de l’ensemble du trafic en mars.

Les éditeurs doivent se rappeler qu’en ces temps, il n’est pas important de vendre – mais d’être empathique – et votre contenu doit refléter cela.

Par exemple, la première notification de bienvenue ou le premier courriel ne doit pas submerger l’utilisateur avec une liste d’articles à consulter ; elle doit être aussi simple et humaine que possible. Commencez par un message simple et orientez l’utilisateur vers les sources les plus importantes qu’il pourrait trouver utiles pendant cette période.

Favoriser l’engagement avec différents canaux et formats

Chaque éditeur de chaîne devrait avoir un objectif différent et tous devraient avoir un rôle clairement défini qui corresponde au paysage de la crise actuelle.

Les courriers électroniques sont toujours aussi nombreux et représentent le point de contact ultime avec votre public. Ainsi, si vous avez un événement annulé, des mises à jour importantes à partager ou toute autre annonce à faire, c’est votre meilleure chance.

Cependant, faites toujours attention à choisir un message digne d’intérêt – vous ne voulez pas envoyer des courriels juste pour le plaisir.

Les éditeurs doivent également avoir une présence active dans les médias sociaux. Selon le Global Web Index, les consommateurs passent désormais plus de temps sur les services de messagerie et près de 45 % d’entre eux consacrent plus de temps aux médias sociaux.

C’est pourquoi vous devriez essayer des outils tels que les notifications « push » par messagerie – ils offrent une excellente occasion de faire participer l’utilisateur dans un environnement décontracté.

C’est également le moment idéal pour promouvoir différents formats, en particulier ceux qui correspondent étroitement aux changements actuels de comportement des consommateurs.

Il y a de fortes chances que votre public consomme désormais davantage de vidéos, de podcasts, de flux en direct et de webinaires. Soyez donc créatifs dans vos contenus et utilisez des outils tels que les notifications web push pour attirer l’attention sur eux.

Ces dernières semaines, nous avons vu différents éditeurs mettre en place différentes stratégies. Cependant, tous leurs efforts ont un point commun : ils sont fortement axés sur la création et le renforcement des communautés de lecteurs. Pourquoi ne pas faire de même pour votre public ?

Shrikant R Kale, est le co-fondateur de iZooto, une plateforme de marketing d’audience qui aide les éditeurs à construire, engager et retenir leur audience en utilisant des notifications web push. Produit de l’IIM-C, il est reconnu pour son dévouement et son calme.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here