Comment convertir des scrollers d’écran passifs en clients à l’aide de la vidéo

0
61


Résumé de 30 secondes:

  • Les spécialistes du marketing doivent repenser leur approche du marketing vidéo; s’ils ne sont pas en mesure d’adapter le contenu qu’ils créent pour répondre aux demandes des différentes plates-formes numériques, ils ne pourront pas obtenir les résultats qu’ils recherchent.
  • Les marques devraient plutôt adopter une approche numérique de la production de contenu vidéo et devraient également surveiller de près les performances afin de pouvoir pivoter et apporter des modifications à leur contenu, au besoin.
  • Si l’optimisation du contenu vidéo pour différentes plates-formes numériques est une bonne étape, les marques ne peuvent pas non plus perdre de vue l’importance de la narration. Les histoires doivent être claires et concises pour attirer l’attention des clients potentiels.
  • La demande de contenu est plus élevée que jamais, donc pour suivre le rythme, les spécialistes du marketing peuvent également réutiliser et apporter des modifications au contenu existant. L’automatisation des processus de conception et de production peut également aider à rafraîchir le contenu pour éviter la fatigue.

La vidéo est le secret le moins bien gardé du marketing. Alors que les consommateurs se sont largement tournés vers la consommation de médias en ligne ces dernières années, la vidéo est devenue le moyen numéro un pour capter leur attention – elle est dynamique, engageante et facile à digérer.

Il n’est pas étonnant que 85% des spécialistes du marketing utilisent la vidéo, étant donné que 88% d’entre eux pensent que cela leur donne un retour sur investissement positif, selon une étude de Wyzeowl.

Les vidéos courtes et accrocheuses sont un excellent moyen de capter l’attention des consommateurs, d’autant plus qu’ils passent plus de temps sur leurs appareils mobiles.

Mais cela pose un nouveau défi: les consommateurs sont pris au piège de la surcharge de contenu vidéo, alors que les spécialistes du marketing et les annonceurs de tous les secteurs tirent parti de la popularité de la vidéo.

Le marketing vidéo doit évoluer pour devenir plus axé sur le numérique, avec une stratégie qui s’adresse aux défileurs d’écran passifs qui fréquentent les plateformes de médias numériques et sociaux.

L’importance de l’échelle et de la flexibilité dans le marketing vidéo

Historiquement, la production a été externalisée. Le contenu vidéo de grande valeur était rarement créé en interne, car il nécessite un investissement important dans le recrutement de talents et d’équipes de production.

Aujourd’hui, cependant, investir du temps, de l’énergie et de l’argent dans une vidéo bien produite ne vaut tout simplement pas la peine si vous ne pouvez pas l’adapter pour répondre aux demandes des différentes plateformes et publics.

À mesure que de nouveaux canaux numériques et sociaux ont émergé, les marques ont découvert que différentes itérations de leur contenu doivent être conçues en tenant compte de chaque canal spécifique.

Il n’y a pas de format vidéo unique qui aura le même niveau de succès dans tous les domaines. Les spécialistes du marketing ont désormais besoin de variantes de chaque actif qui adhèrent au format de chaque plate-forme individuelle, ce qui souligne la nécessité d’une approche numérique d’abord dans la stratégie de marketing de contenu d’une organisation.

Une approche axée sur le numérique signifie que les équipes créatives seront prêtes à créer ces variations dès le début, afin qu’elles ne concentrent pas trop leur énergie et leurs ressources sur la création d’un atout «parfait».

Pour garantir la pertinence des différentes versions d’une vidéo, les marques doivent surveiller de près les mesures de performance et être prêtes à apporter des modifications à leur contenu en conséquence.

La flexibilité est essentielle – la capacité d’analyser les performances des vidéos en temps réel donne aux spécialistes du marketing la possibilité de faire rapidement pivoter leur stratégie, si nécessaire.

Heureusement, la technologie marketing suit le rythme de la nécessité d’adapter et de mettre à l’échelle le contenu vidéo pour différentes plates-formes. En utilisant des outils de création de contenu vidéo intuitifs, les marques peuvent constituer en toute confiance des équipes de production internes.

Les équiper de la bonne technologie leur permet de rester agiles dans le paysage numérique en constante évolution, de créer un contenu vidéo efficace à grande échelle et de l’adapter si nécessaire pour s’adapter au public visé, à la plate-forme et même à la taille de l’écran.

Surmonter la fatigue vidéo

Alors, comment les marques qui ont réussi à faire évoluer leur production vidéo peuvent-elles s’assurer que leur contenu ne se perd pas dans une mer de fatigue des consommateurs? Un mot: raconter des histoires. La narration est au cœur de la plupart des bonnes publicités, mais elle doit être claire et concise pour réussir sur les plateformes numériques.

Pour captiver les défileurs d’écran passifs, le crochet d’histoire doit être direct. Les clips cinématographiques peuvent être visuellement attrayants, mais il y a peu de valeur à créer une scène ou à atteindre lentement un point culminant si les consommateurs peuvent simplement faire défiler.

Le contenu vidéo optimisé numériquement doit également être court et précis pour éviter de perdre l’attention du public et ainsi absorber rapidement le message.

Faire quelques petits ajustements au contenu vidéo préexistant – comme l’ajout de sous-titres pour rendre le message plus clair pour ceux qui écoutent sans audio – permet aux marques de réutiliser le contenu qu’elles peuvent déjà avoir sur fichier, sans avoir à réinventer la roue.

Les spécialistes du marketing peuvent également envisager de savoir où ils peuvent automatiser leurs processus de conception pour garantir que le contenu vidéo personnalisé et mis à l’échelle puisse être mis sur le marché le plus rapidement possible.

De cette façon, ils peuvent répondre à la demande de contenu toujours nouveau et éviter la fatigue liée à la vision d’annonces vidéo répétitives et impersonnelles.

S’adapter aux nouvelles plateformes

Il est probable que les consommateurs continueront de consommer leur contenu vidéo sur ces nouvelles plates-formes numériques, comme le montre l’explosion de nouvelles plates-formes comme Tik Tok l’année dernière – eMarketer a prédit en 2018 que 78,4% des téléspectateurs de vidéos numériques utilisent leur téléphone mobile pour regarder contenu diffusé numériquement, ce qui sonne encore plus vrai aujourd’hui.

En fonction du public qu’elles espèrent atteindre, les entreprises peuvent vouloir considérer ces plates-formes numériques populaires comme de nouvelles plateformes de lancement pour leur marque. Tik Tok a même commencé à reconnaître cette tendance croissante en lançant sa propre sous-plateforme de marketing et de publicité en juin de cette année.

Les logiciels qui aident les marques à répondre aux diverses exigences des canaux numériques d’aujourd’hui sont également de plus en plus répandus – les spécialistes du marketing peuvent chercher à utiliser ce logiciel à leur avantage et à mettre en œuvre l’automatisation créative le cas échéant.

Cela aidera à libérer du temps des équipes créatives, tout en garantissant que le contenu vidéo est optimisé pour les bonnes plates-formes et le bon public. Il n’y a pas de moyen plus rapide de frustrer votre équipe qu’en lui demandant de modifier progressivement une vidéo 50 fois.

Couper le bruit avec un contenu vidéo attrayant est réalisable sans épuiser la créativité de votre équipe.

Pour capter l’attention d’un public dans un laps de temps plus court, les spécialistes du marketing ont besoin d’une stratégie vidéo qui soit flexible, efficace et évolutive, et qui ne limite pas l’exécution et les performances créatives.

Faire cela correctement est la clé pour convertir les défileurs d’écran passifs en clients et adopter la vidéo comme l’avenir.

tout savoir sur la crypto