Comme Coca-Cola, Pepsi songe à investir dans le cannabis

0
253

« Nous étudions toute opportunité de croissance, nous remuons ciel et terre pour trouver de la croissance », a déclaré mardi le directeur financier de Pepsi.

Le cannabis semble devenir un secteur incontournable pour toute grande entreprise vendant des boissons : Pepsi ne fait pas exception et prévoit de « se pencher sérieusement » sur la question, a assuré son directeur financier mardi.

Pour « trouver de la croissance »

De façon générale, « nous étudions toute opportunité de croissance, nous remuons ciel et terre pour trouver de la croissance », a déclaré Hugh Johnston sur la chaîne d’informations CNBC. Dans cette optique, « je pense que nous allons nous pencher sérieusement » sur le cannabis, a-t-il indiqué en soulignant n’être « pas prêt à partager publiquement » les éventuels projets du groupe dans le secteur.

Coca-Cola étudie « de près » la croissance du CBD

Le grand rival de PepsiCo, Coca-Cola, a aussi récemment fait part de son intérêt pour la plante en expliquant mi-septembre qu’il étudiait « de près la croissance un peu partout dans le monde du CBD, un principe non-psychoactif (du cannabis), comme ingrédient dans des boissons destinées au bien-être ». « Aucune décision n’a encore été prise » mais « ce secteur évolue rapidement », avait alors noté Coca-Cola.

Des incertitudes qui freinent les investissements

La plante suscite actuellement un véritable engouement chez les géants de l’agro-alimentaire, plusieurs d’entre eux faisant le pari que la marijuana sera légalisée dans de nombreux pays à travers le globe dans les prochaines années. La consommation et la culture du cannabis deviendront déjà légales au Canada le 17 octobre.

Aux Etats-Unis, même si certains Etats ont autorisé la consommation récréative et/ou thérapeutique du cannabis, « cela reste illégal au niveau fédéral », a relevé mardi le responsable de PepsiCo. Les incertitudes autour du statut juridique de la plante dissuadent encore de nombreuses entreprises à investir dans le secteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here