Boreal Ventures lance un fonds de 26 millions de dollars investissant dans les startups en démarrage de technologie profonde du Québec


En partenariat avec Centech, Boreal Ventures a lancé un nouveau fonds de capital de risque qui vise à investir dans les startups technologiques québécoises aux stades de pré-amorçage et d’amorçage.

Boreal has secured $26 million CAD in initial investment capital from Centech, the Government of Québec via Investissement Québec, Teralys Capital, Desjardins Capital, BDC Capital, Hewitt Group, and École de technologie supérieure.

«Il y a peu de fonds canadiens disponibles pour [deep tech startups]. »
– David Charbonneau, Boreal Ventures

Le fonds, qui sera dirigé par David Charbonneau, vise à soutenir les entreprises de deep tech issues du Centech, un incubateur de deeptech basé à Montréal, et plus largement l’écosystème d’innovation québécois. Avant de fonder Boréal, Charbonneau a travaillé au Fonds de capital-risque industriel, technologies propres et énergie (ICE) de BDC Capital. BDC Capital est notamment l’un des investisseurs de Boréal.

Par le biais de son premier fonds, Boreal Ventures vise à bâtir «un écosystème de technologie profonde solide» et à combler une lacune perçue dans l’écosystème d’innovation québécois parmi les startups de haute technologie, qui nécessitent parfois un processus de développement plus long et plus capitalistique que les autres types de startups technologiques.

La technologie profonde est un terme utilisé pour désigner des solutions technologiques basées sur des défis scientifiques ou techniques importants, et comprend l’intelligence artificielle (IA), la technologie médicale et les technologies de fabrication avancées.

«L’innovation de pointe est marquée par un cycle de développement parfois plus long et nécessitant plus de capital que ses homologues purement logiciels», a déclaré Charbonneau. «Par conséquent, il y a peu de fonds canadiens disponibles pour ce type d’entreprise.»

Charbonneau a ajouté que, malgré cela, le potentiel des entreprises qui se spécialisent dans la technologie profonde est vaste, «et ce qu’elles créent répond aux besoins de la société d’aujourd’hui et de demain».

CONNEXES: Soutenu par le cofondateur de Shopify, Scott Lake, RiSC Capital lance un nouveau fonds de démarrage axé sur la technologie profonde

Boréal vise à soutenir les entreprises québécoises à fort potentiel de croissance, à soutenir l’innovation locale et à mettre en valeur l’écosystème technologique de la province. Il prévoit également de promouvoir le Québec à l’international afin de retenir les talents et d’attirer les investissements étrangers.

Richard Chénier, PDG de Centech, a déclaré que la création de Boréal «stimulera le portefeuille de fonds de croissance en amenant les entreprises au niveau de maturité recherché par ces investisseurs, qui fait souvent défaut à ce stade de développement.

Boreal prévoit de cibler les secteurs de la technologie profonde, notamment l’IA, les technologies médicales, l ‘«industrie 4.0» (technologie de fabrication qui collecte des données et connecte les robots à d’autres parties du processus de production) et les objets connectés.

Photo du PDG de Centech Richard Chénier (à gauche) et de l’associé directeur de Boreal Ventures, David Charbonneau (à droite), gracieuseté de Boreal

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires