Astranis lève 250 millions de dollars en financement de série C, d’une valeur de 1,4 milliard de dollars


Astranis, une société basée à San Francisco, en Californie, qui construit des satellites de télécommunications, a levé 250 millions de dollars dans le cadre d’un tour de financement de série C, valorisant la société à 1,4 milliard de dollars.

Le tour était dirigé par des fonds gérés par BlackRock, avec la participation de nouveaux investisseurs Baillie Gifford, Fidelity Management & Research Company LLC, Koch Strategic Platforms, Monashee Investment Management et Uncorrelated Ventures. Investisseurs existants Andreessen Horowitz, Venrock, Fifty Years, ACE Early Stage Partners, Harpoon Ventures, Indicator Fund, Industry Ventures, Jaan Tallinn, Jeff Dean, Jerry Yang’s AME Cloud, Jude Gomila, Refactor Capital, Rising Tide Fund, SOMA Capital, etc. a également participé à la ronde.

La société a l’intention d’utiliser les fonds pour étendre la production de sa plate-forme microsatellitaire, accélérer la recherche et le développement de nouvelles technologies, y compris sa technologie radio définie par logiciel propriétaire.

Dirigé par le cofondateur et PDG John Gedmark, Astranis construit de petits satellites de télécommunications à bas prix pour connecter les quatre milliards de personnes qui n’ont actuellement pas accès à Internet. Chaque vaisseau spatial fonctionne à partir d’une orbite géostationnaire (GEO) avec une conception de nouvelle génération de seulement 350 kg, utilisant une charge utile radio définie par logiciel propriétaire. Cette technologie de charge utile numérique permet une flexibilité de fréquence et de couverture, ainsi qu’une utilisation maximale d’un spectre précieux. En possédant et en exploitant ses satellites et en les offrant à ses clients comme une solution clé en main, la société est en mesure de fournir une bande passante en tant que service et de débloquer des marchés auparavant inaccessibles et de lancer de petits satellites dédiés pour les petits et moyens pays, Fortune 500 entreprises, opérateurs de satellites existants et autres clients.

Astranis a lancé un premier satellite de test en orbite en 2018 et est maintenant en cours avec son premier programme commercial, un satellite destiné à fournir un Internet haut débit à l’Alaska qui permettra de plus que tripler la bande passante disponible dans tout l’État. Le satellite est en cours d’assemblage, d’intégration et de test et devrait être lancé plus tard cette année.

FinSME

14/04/2021

Partager:

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur telegram
Partager sur reddit
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles Similaires