Amazon Go convoite Londres et prévoit une implantation dans les aéroports

0
366

Les responsables d’Amazon sont actuellement en quête de nouvelles destinations. Londres, capitale du Royaume-Uni, est dans la ligne de mire. Un espace de vente allant de 280 à 465 mètres carrés y est recherché. Les magasins novateurs d’Amazon ciblent une clientèle aisée et pressée. Le géant américain prévoit aussi de s’installer dans les aéroports pour ses prochaines extensions commerciales.

Amazon Go prochainement à Londres

Avec son self-service sans caisse ni personnel : Amazon Go, la grande entreprise américaine Amazon prévoit de mettre un pied en dehors des Etats-Unis. Elle compte installer son premier magasin « high tech » près du carrefour commerçant d’Oxford Circus, dans la grande capitale du Royaume-Uni selon les recoupements de l’hebdomadaire britannique The Sunday Telegraph. D’ailleurs, des cadres américains d’Amazon qcherchent déjà à Londres un espace de vente allant de 280 à 465 mètres carrés.

Amazon envoutera ainsi l’appétit des Britanniques par sa supérette garnie de caméras. Pour comprendre son fonctionnement, il faut savoir que les données de ces caméras sont analysées par des logiciels d’identification d’image afin de suivre les clients partout. Aucun personnel, ni les caméras et les logiciels ne suffisent pour connaître ce que les clients ont ajouté dans leur panier afin qu’ils soient facturés sans faire la queue à la caisse (qui n’existe pas d’ailleurs) mais en scannant eux même leurs produits avec leur smartphone. Les clients recevront une facture et seront directement débités grâce à leur téléphone. Une installation qui se montre provocante par rapport à la crise anglaise en cours. En effet, plus de 22 000 postes touchés par cette crise ont été supprimés en seulement six mois au Royaume-Uni.

Londres n’est pas seule dans la ligne mire d’Amazon. D’ici 2021, le groupe Amazon entrevoit d’ouvrir plus de 3000 Amazon Go et prévoit d’étendre son nom dans toute l’Europe. Effectivement, pour appliquer cette extension grandiose, Amazon devra être prudent dans l’Union européenne où la reconnaissance faciale n’est pas du tout commode. D’autant plus que la RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) est en vigueur dans les pays membres de l’Union européenne depuis déjà le mois de mai de cette année. Les données personnelles des citoyens se doivent d’être respectées sous peine d’amende.

Installation dans des aéroports américains

Les prochaines ouvertures de magasins seront dans des aéroports américains avec une nouvelle clientèle. Seattle, San Francisco, Chicago sont déjà ornés de magasins d’Amazon avec une clientèle travaillant dans le secteur. Par contre pour les prochaines ouvertures, Amazon Go convoite une clientèle voyageuse. Les premiers pas ont été faits, des entretiens entre des représentants d’Amazon et des responsables de différents aéroports ont eu lieu pour voir les possibilités d’implantation future. A noter que les 12 aéroports les plus importants des Etats-Unis comptent plus de 350 millions de voyageurs chaque année. Bien qu’aucun contrat n’est officialisé pour le moment, du côté des aéroports, Amazon devra se munir d’offre compétitive pour mériter sa place. De l’autre côté des représentants d’Amazon, aucune déclaration n’a été proclamée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here