Alibaba dément la création d’un site français AliExpress

0
129

Le 26 octobre dernier, plusieurs médias ont relayé l’info affirmant qu’Alibaba allait sortir une version française officielle du site AliExpress. Selon ses nouvelles, le site serait mis en marche le 11 novembre. Créant très vite un engouement dans toute la France, Alibaba a répondu à cette rumeur en affirmant qu’aucun site de ce genre n’est en cours.

Aucun projet de ce genre n’est en cours

« Aucun site français de ce type n’est en travail dans nos locaux » affirme un porte-parole d’Alibaba contacté pour répondre aux rumeurs. Ils ont cependant souligné le fait que le site original allait être amélioré pour offrir plus de fonctionnalité aux utilisateurs. Et bien que le site français ne soit pas encore pour l’instant, l’amélioration des traductions et des recommandations produits sont en cours pour encore plus améliorer l’expérience des clients francophones. Le géant chinois a également appuyé le fait qu’AliBaba France continue à pousser le marché français en Chine et aide les marques et commerçants à vendre le « made in France » aux chinois. Toujours gérer depuis la chine, Alibaba a clôturé son rapport en renforçant qu’aucun recrutement français, ou délocalisation française n’était en cours.

Une extension internationale certaine

Alibaba a notamment connu un parcours impressionnant en bourse l’année dernière. Les actions de la société ont progressé de 59,8%, surperformant la croissance de son secteur de 44,1%. Le groupe Alibaba est un géant chinois du e-commerce, principalement destiné à son marché d’origine. La société dépend de la Chine pour la majeure partie de ses activités, où la croissance a déjà atteint son apogée. Par conséquent, Alibaba tente de diversifier ses revenus et de réduire sa dépendance à l’égard de ses activités en Chine. L’expansion internationale est donc incontournable pour le géant chinois, et cela pour les prochaines années à venir. Pour y faire face et éviter une concurrence accrue, Alibaba se concentre sur son expansion internationale. Sa stratégie actuelle consiste à générer des bénéfices par le biais d’investissements hors de Chine, où elle fait face à des acteurs bien établis tels que JD.com et Amazon, qui ont connu un grand succès.

Afin de continuer à étendre sa présence internationale, la société a par exemple accepté de verser 2 milliards de dollars supplémentaires pour accroître sa participation dans la société de commerce électronique Lazada le mois dernier. Avec cet investissement récent à Lazada, Alibaba renforcera sa présence sur le marché naissant mais peuplé de la vente au détail en ligne. Le marché du commerce électronique en Asie du Sud-Est en est encore à ses commencements, mais les opportunités de croissance sont énormes, ce qui constitue un avantage considérable pour Alibaba.

GoDaddy est également actif sur le plan des acquisitions. Récemment, la société a annoncé l’acquisition des actions en circulation restantes d’une nouvelle entreprise de livraison de produits alimentaires basée en Chine, Ele.me. Le dernier accord aidera Alibaba à élargir son offre de produits sur le marché de la distribution alimentaire. De plus, sa clientèle augmentera et sa position sur le marché devrait se renforcer. Ainsi, l’entreprise pourra générer des revenus plus élevés pour financer son expansion.

La société travaille également au développement de ce qu’elle appelle «New Retail» afin de combler le fossé entre les achats en ligne et hors ligne en utilisant sa capacité Big Data. Il s’attend à ce que le système offre aux détaillants traditionnels une nouvelle manière d’évoluer via des réseaux de marketing, d’inventaire et de distribution. Celle-ci semble prometteuse et non seulement modifiera le paysage de la vente au détail, mais aidera également Alibaba à se défendre de la concurrence.

tout savoir sur la crypto

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here